AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mar 15 Nov - 19:37


“ in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.”
Barton, Asher
|img@ici /quo@ici|

─ patronyme complet: il possède la nationalité américaine, mais est originaire d'irlande à la base. sa famille a migré en amérique il y a de ça des générations. pour être honnête, ça n'a pas forcément réussi aux barton. ─ âge, date et lieu de naissance: 34 y.o. / 10.09.1982 / NY city─ métier, études et
situation financière:
garagiste le jour. vous connaissez fight club ? bah, ash', c'est un peu ça... après sa routine journalière, monsieur arrondi les fins de mois en organisant des combats clandestins. il est également dealer. Financièrement, du coup, Ash ne s'en sort pas trop mal... Disons qu'il finit son mois sans difficultés, et c'est la seule chose qui lui importe. ─ statut civil: il est célibataire, et cela lui convient. assez volage, en fait, il faut l'avouer, il apprécie la gente féminine mais n'aime pas le côté sentimental et "cul-cul" qui va avec. il est donc plutôt du genre à ramener des filles chez lui, sans prolonger l'affaire jusqu'au café du lendemain matin. avec sa dégaine de garçon cabossé, il y en a étonnement plus d'une qui craque. mais, généralement, ça marche mieux lorsqu'il n'a pas le visage couvert de bleus et de cicatrice.─ à new-york depuis: toujours. il connait le moindre recoin de la ville, surtout les coins les plus sombres et les moins fréquentables. brooklyn, son quartier, il le considère comme son "territoire". il connait chaque coin de rue, chaque cul de sac et chaque planque. si vous êtes un "ami", ash' aura un peu l'image du "protecteur de brooklyn". si vous êtes un ennemi.... et bien, un conseil, évitez les ruelles sombres et les culs-de-sac. ash pourrait avoir très envie de vous y coincez, pour vous refaire la mâchoire. il vit à brooklyn, plus précisément dans le quartier de Williamsburg. de son petit appartement, il a étonnement une jolie vue sur l'East River et le pont éponyme à son quartier. il faut savoir que tout ne craint pas, à brooklyn. c'est d'ailleurs un quartier en plein développement et également une zone new-yorkaise multiculturelle. cependant, suivant les arrondissements, il est déconseillé d'y trainer seul... ou mal accompagné. D'ailleurs, parlons-en, de son appartement : petit  et anciennement miteux mais retapé, au 9e étage d'un vieil immeuble brun défraichi. pour dire vrai, le propriétaire de cet appartement est décédé et personne n'a réclamé le bien... Ash y vit donc encore et a bricolé pas mal de chose pour qu'il soit "agréable". il est cependant conscient qu'il peut être foutu dehors du jour au lendemain,...  il possède également un petit balcon, sur lequel il aime se poser pour boire son café, fumer une clope ou même un joint. la vue sur le petit square, contre les côtes de l'East River ainsi que le point illuminé le soir le calme, ou font ressortir un côté "mélancolique" de sa personnalité de gros dur.─ caractère: Asher est un homme mystérieux et réservé. Son passé lui a démontré qu'il valait mieux en dire le moins possible sur soi et sur sa vie... Il se considère comme un loup solitaire. Et savez-vous qu'un loup est particulièrement dangereux, lorsqu'il est seul ? Il perd alors sa notion de solidarité de meute. Il perd également le contrôle et redevient complètement sauvage... Son coté bagarreur et son tempérament impulsif, il le doit à son père, malheureusement. Il a tenté de réprimer cette facette de sa personnalité pendant plusieurs années, mais certains drames, qu'il n'a pas pu empêcher, l'y ont fait replonger de plus belle. Ceux qui ont la chance d'être considéré comme des "amis", ou du moins, des "connaissances inoffensives" peuvent vous dire sans aucun doute qu'il est têtu comme une mule. Ils pourront également vous dire que, bien qu'il le montre peu, c'est finalement un gars "bien", à défaut d'être gentil. Le problème avec Ash, c'est qu'il pourrait se contenter d'éviter les problèmes... ça lui faciliterait grandement la vie d'ailleurs... Mais il ne le fait pas. Il déteste l'injustice et a un tempérament plutôt provocateur. Sa franchise ne plait pas à tous, et disons qu'il est loin de baisser les yeux et de garder sa langue dans sa poche. Ce qui lui vaut souvent des conflits violents. Il a beau être indépendant et plutôt solitaire, il a tout de même quelques "proches", à qui il a accordé sa confiance. Ces quelques personnes, elles, pourront vous étonner en sortant les points, bien cachés mais très positifs, qui concernent le jeune homme. En effet, lorsqu'on le découvre (et si vous souhaitez le faire, alors là, bonne chance...) on découvre un jeune homme qui souffre, finalement, de cette solitude qu'il s'impose. Hanté par de nombreux démons, ses quelques addictions montrent également quelqu'un de "fragile", au fond. Auto-destructeur, il s'inflige son train de vie comme une punition. On découvre également que s'il tient à vous, il fera tout son possible pour vous aider, quel qu'en soit le prix à payer. Cependant, Ash a ce foutu caractère contradictoire qui fait que, s'il tient à vous, il vous repoussera d'avantage que si vous lui êtes complètement indifférents...─ groupe: écrire ici ─ avatar choisi: john bernthal


✯ ✯ ✯

1. Asher. Quel foutu prénom. Originaire à la base de l’hébreux, le premier connu à porter un tel nom était l’un des 12 fils de Jacob. Ouais, le type dans la bible… vous vous en souvenez ? Mais le petit garçon n’a pas été nommé ainsi par foi ou par commémoration d’un personnage biblique… Sa mère était défoncée. Son père bourré. C’était le temps où on fumait partout, même dans les hôpitaux… Et voilà. Le diminutif, Ash, signifie « la cendre ». Foutu prénom prémonitoire… 2. Le premier fils Barton n’a pas eu ce qu’on peut définir une enfance « heureuse ». Au début, c’était un petit garçon curieux et joyeux. Un vrai contraste, pas vrai ? Il adorait raconté des histoires, aimait les animaux et les promenades au parc. Il avait une imagination débordante et rêvait de devenir « super-héros », genre comme Batman. Il se voyait déjà justicier des tristes de rues de son quartier : Brooklyn. Mais ce petit garçon plein de rêve et d’ambitions et bien, il s’est vite effacé. Il a laissé place à un gamin triste, discret, éteint. Pourquoi ? Et bien… ça, c’est une longue histoire. Né de l’union la plus malsaine qui soit, il n’était qu’un accident parmi tant d’autre. Sa mère, Elisa Johns cocaïnomane, avait rencontré son Barn Barton, alcoolique et violent, lors d’un concert illégal d’un petit pub de Brooklyn. L’amour fou ? Oh non, loin de là. Ils ont fait leurs cochonneries à l’arrière de la camionnette de Barn, âgés à peine de vingt ans… ça aurait pu s’arrêter là, mais la demoiselle, quand elle a découvert les joies des nausées matinales, de l’écœurement et des vertiges bah, elle a pas cédé. Elle voulait garder l’enfant. Et elle voulait surtout en retrouver le père. Elle faisait partie de ces familles vieux-jeu qui pensent que le mariage est obligatoire, si tout d’un coup la fille a le malheur de tomber enceinte hors mariage. Pis, Barn, il la trouvait mignonne et il s’en foutait pas mal, au final, d’être marié ou pas. La joie de l’attente du bébé, elle était pas vraiment là, mais l’instinct humain a pris le dessus et, au final, dans leur malheur, ils étaient presque heureux. Heureux de s’être trouvés. Deux êtres à la dérive, attirés tous deux par l’autodestruction… Ouais, ils s’étaient bien trouvés, finalement. Elle, elle venait d’une famille aisée mais trop stricte. Tout ce qu’elle voulait, au final, du haut de ses 18 printemps, s’était se foutre en l’air et leur prouvé, à tous, qu’elle ne suivrait pas les traces qu’on lui imposait. Elle était trop jeune. Ça n’aurait dû être qu’une phase… Mais elle a rencontré la mauvaise personne au mauvais moment. Lui ? Et bien, il avait pas eu une belle enfance, il avait pas eu une belle vie et, il répétait les erreurs de ses ancêtres, encore et encore. Violent, drogué, alcoolique et foncièrement méchant, il détruisait à petit feu la jolie Elise qui elle, et bien, subissait… 3. Le petit Ash, il a vite commencé à prendre les coups pour protéger sa mère. Il a décidé de la défendre lorsqu’il avait 13 ans. Une petite crevette encore, mais un sacré caractère. Lorsque son père, ivre, était rentré et se dirigeait rageusement vers son épouse, maigre, tannée et affaiblie, le petit garçon s’était interposé. Et il n’avait déjà pas la langue dans sa poche. Barn a hésité, tout de même, quelques instants. Mais comme le petit le provoquait… Il a plus hésité longtemps. La douleur traversait l’échine du petit à mesure que les coups tombaient. Le lendemain, il n’a pas été à l’école… En fait, il n’a plus été à l’école. Il faisait croire à sa mère qu’il y allait encore, mais il trainait dans les rues, avec ses bleus et ses cicatrices. Il errait comme un pauvre gamin. Il allait voler une pomme à l’épicerie du coin, sans se faire prendre. Il grimpait sur les toits par les escaliers de secours et il y restait des heures. Et puis, lorsqu’il savait que son père n’allait pas tarder, il rentrait, pour la protéger. 4. À 15 ans, c’était déjà le petit caïd de Brooklyn. Il connaissait le quartier par cœur. Et déjà il était connu des « gangs » du coin, qui tentaient de le recruter pour leur sale boulot. Il a commencé à dealer de l’herbe pour son compte. Il en cultivait lui-même sur le toit d’un immeuble dont lui seul connaissait l’accès. Le problème, s’est qu’il s’est vite fait des ennemis. Parce que son herbe, c’était de l’exté, qu’il ne la coupait pas et que c’était ce qu’on peut qualifier de « bonne ». Il a gentiment « couvert » le marché du quartier, faisant de l’ombre aux différents dealers, plus grands, plus forts et plus violents. Étonnement, le petit a su, on ne sait trop comment, s’imposer. Il a gagné le respect des pires, comme par miracle, et il a pu continuer son business. Une sorte de partenariat un peu glauque mais « correct ». Sa plantation ? il l’a toujours, mais il la déplace régulièrement et il revend de moins en moins. Au fil des ans, il a commencé à en consommer lui-même et, ma foi, une addiction reste une addiction… 5. Sa vie, déjà moche de base, a pris un terrible tournant lorsqu’il avait 16 ans. Son père, alcoolisé jusqu’à la moelle, était rentré plus enragé que d’habitude, ce soir-là. Il avait franchi le pas de la porte en proférant des menaces de morts envers sa femme, envers son fils, envers le monde entier. Ash n’était plus un gosse. Il se l’était mis dans la tête depuis quelques temps déjà. Il ne devait plus simplement « subir » les coups, laisser son père se défouler et s’en remettre. Non, il allait lui rendre. Surtout ce soir-là, alors que la vie de sa mère était en jeu. C’était un duel. Dont le prix était la vie. Toute cette colère, toute cette violence gardée à l’intérieur, fut dévastatrice. Lorsqu’il perdit son self-control, Ash ne se souvient que de la satisfaction qu’il a eu, d’enfin pouvoir se venger. Il n’entendait pas les cris de sa mère, il n’entendait plus le bruit des coups, le fracassement des os de son père sous ses poings… Il était dans une autre dimension. Une dimension sanglante, violente et incontrôlable. Il se souvient avoir frappé, encore et encore, le corps inerte de son père, et ce, pendant plusieurs minutes. Les poings ensanglantés, le visage couvert de tâches rouges et de larmes, il avait fini par stopper et par se relever. Le regard apeuré de sa mère, cette haine au fin fond de son regard, fit comprendre à Ash qu’il ne les avaient pas sauvés… au contraire. La police est venu et sa mère, elle a renié son propre fils par « amour » ou je ne sais quoi pour son défunt mari. Elle a raconté n’importe quoi, du genre que c’était Ash qui était rentré et avait commencé à frapper son père sans aucune raison. « Un animal sauvage et incontrôlable », qu’elle avait dit… Comment prouver, lorsqu’on est un adolescent de 16 ans, que sa mère ment et que c’était de la légitime défense ? Et bien, la réponse est simple : on ne peut pas. Il a été jugé pour homicide volontaire. Et il a été condamné pendant de plusieurs années, d’abord en prison pour mineur, puis, il a été transféré dans une prison pour adulte... Ça a fusé. Les médias n’y ont pas été de mains mortes. Après tout, un jeune enragé qui tue son père, c’est cool pour faire la une. Ça change des bimbos et des vols. Lorsqu’il est sorti de taule, sa peine étant raccourcie pour ce qu’on appelle « bonne conduite », sa mère était remariée à un riche entrepreneur. Elle a refusé de le voir. Elle a refusé d’admettre qu’il lui avait sauvé la vie. Elle a refusé de considérer son fils comme « en vie ». Elle a reconstruit sa vie, avec un gars qu’on définit généralement de « posé » et stable… Elle a eu une vraie famille. Et Ash et bien…. Il fut encore plus voué à lui-même qu’avant. Et jamais il n’a pardonné cette trahison. 6. Lorsqu’il est sorti de prison, il y a 8 ans, il est retourné à Brooklyn, ou il a tenté de reprendre une vie « normale ». Il a décidé d’apprendre le métier de garagiste grâce à l’ami d’un ami, a trouvé un petit appartement et a tenté de reconstuire une vie stable et honnête. Ce qui a plutôt bien marché, au début en tout cas. Mais sa réputation l’a dépassé et, alors qu’il avait une femme dans sa vie et une stabilité qu’il n’avait jamais connu auparavant, il a repris le trafic de drogue et l’autodestruction. La fille en question l’a quitté, et il a plongé de plus belle. La violence et les mauvaises habitudes sont les maitre mots de son existence… Pourtant, il n’est pas foncièrement mauvais…

‘ welcome to new york ’


« Hey, mec ! Alors ça y est ? t’es enfin sorti du trou ? » Ben, plus communément surnommé « Red » s’approcha du jeune homme et lui serra la main avec un sourire. « C’est bon de te revoir par là. J’pensais pas que tu reviendrais à Brooklyn après ce qui s’y est passé pour toi… » Le jeune homme brun haussa les épaules en regardant autour de lui. Le square était désert et, le ciel gris qui se reflétait dans l’East River rendait l’atmosphère lourde et encrée de souvenirs. « C’est chez moi, Brooklyn, Red. » Le jeune afro-américain hocha la tête plusieurs fois, pensif. Ils restèrent tout deux silencieux un long moment. « T’es au courant, pour ta mère ? » Asher sortit de ses pensées et retourna la tête, le regard sombre et rempli de regrets. « J’veux pas en parler. C’est clair ? » Ben se tassa d’avantage en répétant des petits « ok, ok mec, c’était juste comme ça bro… ok ok… », visiblement mal à l’aise. Le silence s’installa à nouveau. Plus long, plus profond cette fois. Asher songeait à ce qu’il allait faire. La liberté, ça lui paraissait flou et inimaginable, comme concept. Son regard sombre fixant les méandres du fleuve new-yorkais, il réfléchissait. Il n’avait, finalement, aucune formation concrète, aucun avenir professionnel devant lui, aucune réserve, rien. Il s'alluma une cigarette avant de se retourner vers son ami, une idée en tête : «Hey, Red… Tu connais toujours ton pote garagiste ? » Le dénommé sursauta un peu. « Ouais, ouais, pourquoi ? Braque le pas, mec, c’est un type bien. » Asher arqua un sourcil et ne rebondit pas… Il avait une sacré réputation, maintenant que, grâce à sa mère et aux médias, il était connu pour avoir tué volontairement son père. Il expira longuement la fumée de sa clope en secouant la tête, un peu décontenancé. « Je suis pas un meurtrier, Ben. » finit-il par soupirer doucement, plus pour lui-même que pour son interlocuteur… Cela faisait des années que ses démons le hantaient, déformaient, remodelaient la scène. Il ne cessait de se remémorer cette nuit là. Il ne cessait d'essayer de se convaincre qu'il avait fait ce qu'il fallait, qu'il s'était défendu... « Il m’apprendrait le métier, ton pote, tu crois ? » Son regard ébène plein d’espoir et, il fallait l’avouer, joyeux de pouvoir aider, Red acquiesça : « Oh oui, sûrement ! J’lui en parlerai. Il est cool, Alex, tu verras. Il dira pas non si c’est pour aider ! »

× × ×

pseudo|prénom: perfect now / Veronica
âge|pays: 23 ans
fréquence de connexion: le plus souvent possible.
personnage: scénario
dernier commentaire: écrire ici


Dernière édition par Asher Barton le Lun 19 Déc - 9:22, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mar 15 Nov - 20:04

Oh le scena trop chouette ! :)
Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1439
pseudo : Jessica (Lovee)
face, © : Holland Roden + abisror (avatar)
double compte : Cole, Nyle, Merri et Lisa
âge : 25 ans
statut : célibataire
métiers/études : étudiante

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: Oui

MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mar 15 Nov - 20:52

Bienvenue parmi nous avec ce beau scénario I love you

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mar 15 Nov - 20:59


Merci encore de tenter Asher, je suis trop heureuse
Bienvenue officiellement, et bonne rédaction, j'ai hâte de lire ta fiche I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mar 15 Nov - 21:28

Kyle Fleming a écrit:
Oh le scena trop chouette ! :)
Bienvenue à toi

Héhé. Merci beaucoup  

Arya Murdoch a écrit:
Bienvenue parmi nous avec ce beau scénario I love you

Merci encore.  

Rhiannon Wheeler a écrit:

Merci encore de tenter Asher, je suis trop heureuse
Bienvenue officiellement, et bonne rédaction, j'ai hâte de lire ta fiche I love you I love you

Oh jolie Rhiannon ♥️ merci à toi. J'espère être à la hauteur de tes attentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mar 15 Nov - 22:00

 

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
never forget the past.
avatar

messages : 1118
pseudo : Hathaways ○ Blandine
face, © : Saoirse Ronan, @granger
âge : twenty five yo.
statut : in a not so long distance relationship
métiers/études : she's an artist

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open, 2/3 (ralph)

MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mer 16 Nov - 0:34

ohlalaaaa trop de beauté par ici I love you I love you très bon choix de scénario, moi je vous ship déjà quoi

_________________

• she's like the wind.
You hold me down in the best way no quarter from these chains that I've slapped on my heart for a feeling why can't I let my demons lie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mer 16 Nov - 8:43

Rhiannon Wheeler a écrit:
 

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 

     

Ohlalala, j'adore. ♥️ Et j'adore ta nouvelle signature au passage.   Je suis contente de voir que je suis pas là seule à avoir craqué pour eux devant Daredevil !  

Mara Keough a écrit:
ohlalaaaa trop de beauté par ici I love you I love you très bon choix de scénario, moi je vous ship déjà quoi

Merci pour ton accueil héhé, on est une sacré team fan de Kastle ♥️ héhé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mer 16 Nov - 9:39

Mais oui ils sont trop beaux ensemble, j'suis tombée amoureuse dès la première scène J'en ai plein d'autres, je les garde pour plus tard
Revenir en haut Aller en bas
ask no questions, you'll hear no lies
avatar

messages : 1073
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : Aidan Turner, ©BLINDNESS (av) perséphone (sign), Hathaways (gifs)
double compte : lew, neelam, dallon, remi.
âge : thirty three.
statut : head over heels for april.
métiers/études : conductor for the new york philharmonic orchestra. cello player.
logement : a loft in brooklyn with his sister.
guilty pleasures : dancing on his own, rapping, reading french books, watching thrillers with a bag of popcorn.
bucket list : take a look at the next score.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open bar (april, maebh, salim)

MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mer 16 Nov - 10:54

ce choix de scéna
bienvenue parmi nous

_________________
she's a sunrise dressed like dusk
he's a moth drawn to a flame, he's going in, he's going all or nothing. they look so pretty from afar. like the gates of heaven are open now and my one true love has just waltzed right out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1110-jed-ces-ecorchures
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mer 16 Nov - 11:01

Rhiannon Wheeler a écrit:
Mais oui ils sont trop beaux ensemble, j'suis tombée amoureuse dès la première scène J'en ai plein d'autres, je les garde pour plus tard

Oh oui ! me réjouis de voir ton stock !


@Jedediah Gaffney a écrit:
ce choix de scéna  
bienvenue parmi nous

Merci bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    Mer 16 Nov - 19:18


ta fiche est vraiment parfaite, genre, vraiment
je te valide avec graaaaaand plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.    

Revenir en haut Aller en bas
 
ASHER - in order to rise from its own ashes, a phoenix first must burn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes premiers achats MAC ! + PHOTO [12/10]
» Jeanius
» Commande groupée vernis (OPI, China Glaze and Co)
» Contacter le site latidoll
» Pre-order d'Avril 2011 / Story of a Fairy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Les présentations-
Sauter vers: