AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (m) when i look at you i think to him / libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (m) when i look at you i think to him / libre   Sam 7 Jan - 4:34


please don't say you love me
black elliott
|img@ici /quo@ici|

35 ans | Romancier | Célibataire | Yankee

caractère: Elliott c'est le gars maladroit dans tous les sens du terme, il a toujours était différent, un peu à part mais ça ne le dérange pas, il est comme il est. Il est gentil, très gentil et a les meilleures intentions du monde, mais est également d'une timidité maladive.
à savoir sur le personnage: Elliott est né à New York dans la richissime famille des Black. Des origines anglaises, un père banquier et une mère avocate, un avenir prometteur pour les quatre enfants du couple. Ils avaient en effet eu d'abord des jumeaux : Nathan et Elliott, qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau physiquement. Avant d'avoir des triplées : Luna, Lana et Lina. Les enfants ont donc grandi dans la richesse et si Elliott et son frère étaient très proches, ils ont fini par s'éloigner au collège. Nathan était en effet le garçon canon, populaire, sûr de lui, il avait toutes les filles à ses pieds. Elliott était plutôt "l'intello" de la classe, le monsieur je sais tout qui avait du mal avec les relations humaines. Forcément leurs différences les a éloigné même si au fond ils sont restés très unis. Du moins jusqu'à ce que Nathan meurt en 2013 d'un cancer des poumons foudroyant. Elliott s'est retrouvé encore plus perdu qu'il ne l'était déjà.
propositions d'avatars: Eddie Redmayne ( ). Il forme le couple du siècle avec Felicity, cette alchimie ...
petit plus: Hello toi. Si tu es là c'est que tu es un minimum intéressé par mon Elliott et je t'en remercie. À savoir donc qu'Elliott est très important pour ma Mary. Car oui lien love en vue. Mais je compte bien prendre mon temps et puis les faire se torturer un peu tous les deux. Mais au final je pensée qu'ils finiront bel et bien ensemble. Vu que ce personnage est très important il y a paquet grand chose de négociable ... Pas le pseudo ni l'avatar. D'ailleurs si Eddie Redmayne est déjà pris il faudra qu'on en discute ensemble et je me garde un droit de véto. Pour ce qui est de son histoire j'ai tracé les grandes lignes plus haut mais vous pourrez peaufiner avec les détails de votre choix (je l'imaginais bien avoir un problème de vue l'obligeant à porter des lunettes au moins pour lire, pourquoi pas être un enfant surdoué et/ou précoce). Pour ce qui est du métier j'avoue que c'est par contre plus libre : j'ai mis romancier mais je le voyais bien également peintre ou artisan. N'hésitez pas à me laisser part de vos idées.

‘ darling, don't be fooled ’
Mary Hastings bien avant d'être la copine puis la femme de Nathan était la fille qui faisait battre le coeur d'Elliott. Il la considérait comme la plus belle fille qu'il n'ai jamais vu et bien sûr son frère jumeau était de cet avis. Lorsque Nathan et Mary se sont mis en couple à seize ans, ce fut assez difficile pour Elliott. Il était intimidé par cette jolie jeune femme qui petit à petit prenait une place importante dans la famille. Elle n'était pas d'une famille huppée et pourtant elle avait réussi à impressionner Mr et Mme Black par sa grande culture générale et son adorable humour. Alors que Mary était âgée de seulement dix-huit ans et Nathan de vingt, la jeune femme tomba enceinte par accident. Accident qui l'obligea à se marier dans la foulée avec Nathan pour ne pas choquer trop de personne (autrement dit pour ne pas choquer les parents Black) et à arrêter ses études le temps de sa grossesse. Si elle comptait reprendre ensuite ses études elle abandonna finalement complètement cette idée puisqu'au vingt ans elle eu son deuxième enfant. Enfant qui s'avéra être une fille nommée Lily dont le parrain n'est autre qu'Elliott. Cela rapprocha le couple et Elliott qui les accompagnait souvent lors de leurs sorties le week-end. Elliott s'était même découvert un côté très doux et attentif envers les enfants, il avait un instinct paternel sûrement plus fort que celui de son frère jumeau. Mary et Elliott avaient cependant toujours du mal à vraiment échanger : le jeune homme étant toujours secrètement épris de la beauté de la brune. Leurs discussions se finissaient toujours par un sourire rêveur du rouquin qui rougissaient à chaque parole que lui adressait Mary. Ils s'entendaient bien tous les deux, la mère de famille aimant ce côté discret et simple qu'avait Elliott et qui était à l'opposé de son mari. Et puis un jour d'été de 2013, Nathan s'est retrouvé à l'hôpital après s'être presque étouffé par manque de souffle. Le diagnostic tomba : un cancer des poumons très avancé, le son médecins ne pouvaient plus rien faire. Ce fut un coup dur pour tout le monde mais surtout pour Elliott et Mary. Deux mois plus tard ils enterraient Nathan. Ils auraient pu se consoler tous les deux et pourtant le décès de Nathan eu l'effet inverse. Ils s'éloignèrent. Elliott se concentra sur son boulot et Mary sur ses enfants. Même si de temps en temps le jeune homme passait voir la veuve de son frère, ses neveux et sa nièce-filleule ce n'était plus comme avant. Mary avait l'impression de voir Nathan lorsqu'elle voyait Elliott, il le compris rapidement aux regards qu'elle lui lançait. Au fil des années le son visites se firent de moins en moins récurrentes. Du moins jusqu'à ce qu'Elliott décide de prendre la situation minable de Mary en main : elle ne pouvait pas rester dans un appartement miteux avec trois enfants et un petit boulot de serveuse. Elle méritait plus, beaucoup plus et il lui proposa donc de venir vivre avec lui.

× × ×
Revenir en haut Aller en bas
 
(m) when i look at you i think to him / libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Archives administratives-
Sauter vers: