AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You know there's still a place for people like us (Alec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: You know there's still a place for people like us (Alec)   Sam 4 Mar - 0:33


Don't become a ghost without no colour
'Cause you're the best paint life ever made

Aleksander Skovgaard
|img@ici /quo@ici|

─ patronyme complet: Aleksander "Alec" Skovgaard ─ âge, date et lieu de naissance: 12 novembre 1996 à Maribo au Danemark (20 ans) ─ métier, études et situation financière: Etudiant en philosophie, a une bourse et son père travaille dans l'industrie du jeu vidéo, il a donc une situation financière plus que correcte─ statut civil: Célibataire ─ à new-york depuis: 18 ans ─ caractère:  Rassurant, protecteur, possessif, sociable, extraverti, intelligent, impatient, désordonné, inattentifi ─ groupe: Yankees ─ avatar choisi: Luke Powell


✯ ✯ ✯

(1): Il est une erreur, constat violent, réalité terrifiante, ses parents étaient deux enfants en fugue,deux junkie à peine majeurs qui se sont aimés jusqu'à s'en détruire, dispute qui a éclatée dans le squat, jeune homme qui a ramassé ses affaires et est parti sans un regard en arrière, neuf mois après, Aleksander qui arrivait
(2) De son enfance au Danemark il ne garde presque pas de souvenirs, quelques vagues sensations tout au plus, la faim, le froid, les pleurs autour de lui, la désolation, enfant né au milieu d'un squat, ayant fait ses premiers pas entre les seringues usagées, ayant eu comme seuls jouets des mégots de cigarettes écrasés, il n'a aucun souvenir de joie durant ces années là.
(3) Il avait tout juste deux ans lorsque sa mère l'a embarqué de force dans un avion sans rien lui expliquer, lui a fait traverser tout un océan avant de l'abandonner dans le salon d'un inconnu à ses yeux d'enfant.
Il se rappelle surtout des cris, des hurlements, de la porte qui claque, il a su seulement des années après la vraie version, celle qui lui déchire le cœur à chaque fois qu'il y repense, celle où sa mère ayant retrouvé la trace de son père, a décidé de lui donner son enfant dont il ignorait même l'existence, hurlant à qui voulait l'entendre qu'elle ne l'avait jamais voulu, que s'il ne le prenait pas, elle le jetterait juste dans la rue.
(4) Heureusement, il le voulait, et a endossé son rôle comme s'il avait toujours attendu ce moment, alors même qu'il comprenait que son enfant était un peu différent, traumatisme ou retard de développement, il a vite remarqué qu'Alec ne communiquait pas, d'aucune façon, comme enfermé dans sa bulle, dans son monde, sa prison
(5) Alec est entré en maternelle pourtant, même s'il passait ses journées seul, même si rien ne semblait réussir à l'atteindre, du moins jusqu'à l'arrivée de Max. Il se souvient bien de ce moment, il se rappelle du dessin qui est entré dans son champ de vision, il se rappelle avoir trouvé les couleurs attirantes, avoir tendu la main, pris la feuille et pour la première fois avoir regardé quelqu'un dans les yeux avant de lui tendre à son tour un cadeau, sa peluche qu'il ne quittait jamais, leur amitié était née
(6) C'est en primaire que les choses se sont à nouveau compliquées, absences, pertes de connaissance, convulsions, le diagnostic est vite tombé, épilepsie, Alec qu'un rien pouvait faire sombrer, Alec qui passait son temps à s'effondrer
(7) Pourtant malgré la maladie qui s'était installée dans sa vie, malgré son enfance difficile, Alec a réussi, en grande partie grâce à Max, à entrer au lycée, terminer le lycée, et même entrer à l'université de droit.
(8 L'université fut un échec total, loin de son père, loin de Max, sous pression constante, sa santé s'est dégradée, jusqu'à finir hospitalisé après une crise plus violente que les autres. Il n'a pas eu d'autres choix qu'abandonner son année et retourner chez lui.
(9) Depuis l'échec de l'université, il étudie à domicile, la philosophie, si au début cela lui convenait, il n'en est plus si sûr à présent, plus depuis que son père a un nouveau petit ami. Doux, charmant au premier abord, il est en réalité violent et abusif, chaque nuit est devenue une torture pour Alec, chaque nuit il sait que le monstre va venir, le frapper, le punir pour un crime qu'il ne connait pas,qu'il n'a pas commis, chaque nuit il sait qu'il va devoir encaisser en silence, mordre ses lèvres jusqu'à sentir le sang perler, retenir ses larmes pour ne pas réveiller son père, pour ne pas tout gâcher, et tant pis si l'angoisse, les nuits sans sommeil accumulées sont petit à petit en train de le tuer.

(10) Il se fait appeler Alec et ne répond pas lorsqu'on l'appelle Aleksander, en effet il voue une haine profonde à tout ce qui lui rappelle l'existence de sa génitrice, son prénom ne fait pas exception
(11) Il a tendance à constamment oublier de se nourrir, heureusement Max est toujours là pour le lui rappeler
(12) Il est amoureux, lui aussi, de Max, mais a d'énormes difficultés à l'admettre. Il sait au fond de lui qu'un tel besoin de l'autre n'est pas habituel en amitié, qu'une telle addiction à son contact physique, à son odeur n'est pas normal, il sait aussi que répondre "Je choisis Max, ce sera toujours Max" aux ultimatum de ses petites amies ne peut signifier qu'une seule chose et pas uniquement une loyauté sans faille, il sait qu'il l'aime, à en crever, mais il a peur de se l'avouer
(13) Même après toutes ces années il a encore d'énormes difficultés à supporter les médicaments qu'il est contraint de prendre au quotidien, les effets secondaires étant toujours présents, somnolence, difficultés de concentration, de mémorisation, il n'est pas rare qu'il essaie d'arrêter, se persuadant que si Max peut vivre sans traitement alors lui aussi, mais il ne tarde jamais à le regretter
(14) Il a en horreur le contact physique, s'il aime le contact de son père ou de Max, venant du reste du monde, même une simple poignée de main le fait grimacer
(15) Il rêve de beaucoup de choses, il rêve d'aller à un concert, de sortir en boîte de nuit, de pouvoir jouer des nuits entières aux jeux vidéos, il rêve de faire des sports de combat, de pouvoir aller à des conventions, il rêve de normalité, il rêve l'impossible


Dernière édition par Aleksander Skovgaard le Sam 4 Mar - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You know there's still a place for people like us (Alec)   Sam 4 Mar - 0:35


✩✩✩✩✩✩✩✩✩
intitulé du lien
---------------------
Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You know there's still a place for people like us (Alec)   Sam 4 Mar - 0:35

A vous :ananas: :ananas: :ananas:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 509
pseudo : ghost.writer (gw), manon
face, © : avan jogia, av/alaska, sign/gw, gif/skairipa
double compte : alicja, aaron, juliet
âge : almost thirty even though he's so not ready
statut : engaged to be married soon but has another smily face in his mind
métiers/études : musician in a rockband (krea-tion), guitar player
logement : upper west side
guilty pleasures : beers every evening, bollywood movies, music, visiting nyc
bucket list : tell the agent to fuck off, get married for real, buy more beers, win the next mtv awards, invite maebh to have dinner sometime, stop listening to people --

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: ask - maebh, jed, krea-tion ; tc fête de la musique

MessageSujet: Re: You know there's still a place for people like us (Alec)   Jeu 9 Mar - 9:50

j'viens de lire ta fiche et j'suis amoureuse de ton perso
son histoire donne tellement envie de prendre soin de lui, c'est un truc de malade
anyway, j'ai vu qu'alec aimerait aller à un concert, tout ça. comme mister pajany est musicien, j'me dis que si par une raison x, ils en viennent à se parler un peu, bah salim pourrait lui proposer des concerts "privés" de temps en temps ? genre dans le garage, comme au bon vieux temps avec son groupe ou même lui tout seul pour commencer par quelque chose d'un peu plus soft, histoire de dire que.
et puis j'vois bien aussi salim essayer d'entraîner alec avec lui dans des coups foireux. malgré sa maladie, en fait. y aurait le salim gentil qui vient lui faire de la musique à domicile et le salim fêtard qui insiste pour qu'alec sorte un peu et pourrait tenter de le faire basculer du "mauvais côté". presque au point de provoquer des crises chez alec, parfois ?

_________________

across the street, i felt in love with you. (again) #fosterbidule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1456-they-were-dying-ab
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You know there's still a place for people like us (Alec)   Mer 5 Avr - 13:16

Mais omg j'ai jamais eu la notification pour ce message, je vais aller taper sur gmail  Euh bah du coup désolée pour le retard de réponse déjà Arrow et merci pour les compliments sur petit Alec ça fait trop plaisir

Anywaaay, j'aime trop cette idée de lien  Alec est vraiment passionné par la musique, c'est un de ses centres d'intérêt, (et il en a pas tant que ça en plus) mais les concerts c'est pas possible à cause des lumières, alors s'il peut compenser de cette manière, ce serait génial pour lui
Et j'aime beaucoup l'idée d'un double lien avec ça où Salim essaie de le pousser à sortir un peu plus, quitte à lui faire faire des conneries, après tout il est encore jeune Alec, il a le droit de faire des trucs stupides des fois xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 509
pseudo : ghost.writer (gw), manon
face, © : avan jogia, av/alaska, sign/gw, gif/skairipa
double compte : alicja, aaron, juliet
âge : almost thirty even though he's so not ready
statut : engaged to be married soon but has another smily face in his mind
métiers/études : musician in a rockband (krea-tion), guitar player
logement : upper west side
guilty pleasures : beers every evening, bollywood movies, music, visiting nyc
bucket list : tell the agent to fuck off, get married for real, buy more beers, win the next mtv awards, invite maebh to have dinner sometime, stop listening to people --

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: ask - maebh, jed, krea-tion ; tc fête de la musique

MessageSujet: Re: You know there's still a place for people like us (Alec)   Mer 5 Avr - 14:05

gmail m'aime pas, cherche pas
mais t'inquiète pour le délai I love you

ahah, ravie que ça te plaise ! surtout que bon, pour salim, faut en profiter pendant qu'on peut, quand on devient trop vieux comme lui on peut moins le faire, tout ça. il a envie qu'alec s'amuse à fond et ne soit pas un ermite à cause de sa maladie (cey le mal la maladie, euké? Arrow )

j'te garderai un rp au chaud pour quand j'en aurai un peu moins si tu veux ?

_________________

across the street, i felt in love with you. (again) #fosterbidule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1456-they-were-dying-ab
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You know there's still a place for people like us (Alec)   

Revenir en haut Aller en bas
 
You know there's still a place for people like us (Alec)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» une phrase clé pour remettre les gens en place!! mais quelle phrase??
» Comment récupérer un peu de place sur votre disque dur
» Mise en place du Portail
» Garderie les petits amis de Gabriel (MAGOG) 2 place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Archives administratives-
Sauter vers: