AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i spend the night dancing with my own shadow (peter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i spend the night dancing with my own shadow (peter)   Sam 6 Mai - 16:05


How many times have you told
yourself you are a walking disaster?

nom, prénom
|img@gaintookley,bazzart /quo@me|

─ patronyme complet: peter. la si pure simplicité de ce prénom sonne comme un piètre paradoxe lorsque associé à cet homme qui n'a toujours été qu'amas de complexités. d'aussi loin que sa mémoire lui revienne, personne ne prenait le temps de s'en souvenir, voire de le lui demander. tout comme de son nom, tout aussi banal ; brown, cela n'avait pas d'importance. mais, les choses changent. si maintenant l'on s'en souvient, ce n'est pas pour autant qu'il a gagné en importance. du moins ce n'est pas le cas aux yeux du porteur. ─ âge, date et lieu de naissance: né il y a de cela trente huit années dans la capitale britannique, londres. ─ métier, études et situation financière: depuis le temps, où tout petit, il voulait approcher les étoiles ; fasciné par le mystère qui se cache derrière la nuit, ce sentiment d'infinis possibilités, ces rêves et cet espoir. en ce temps-là on lui avait dit que les étoiles ne sont rien d’autre que les « apparences des âmes défuntes. » et que leur vocation est de protéger les vivants. cette passion l'a mené à faire de longues études afin d'un jour pouvoir exercer le métier d'astrophysicien. mais, lorsqu'un soir, où les étoiles brillaient de mille feux, il se mit à écrire, ses tendres constellations vous en témoigneront, il se révélât être doux dans ses mots manuscrits. aujourd'hui, peter brown est un auteur à succès, une bonne vingtaine de livres de sciences divers et variés trônent derrière lui ainsi que quelques rares écrits philosophiques (qui lui ont valu sa notoriété il y a de cela six années). il vient de commencer un tout nouveau roman qui lui est très précieux. ─ statut civil: si son cœur était un cadeau, il l'offrirait volontiers. si, en revanche, il n'était que fardeau, il s'en débarrasserais sans hésiter. hélas, il n'a rien à offrir. ─ à new-york depuis: quelques mois à peine. l'écrivain s'installe, cherche de nouveaux horizons et repères. l'âme sombre petit à petit. l'anglais à le mal du pays. ─ caractère: comme tous les êtres humains, peter brown est complexe et souvent contradictoire, à la fois dans sa personnalité et dans ses attitudes. d'apparence quelque peu flegmatique, c'est un homme calme et distant qui incarne le charisme, l'élégance et la sagesse. scientifique parfois jusqu'à l'insensibilité, il mène un combat perpétuel contre ses sentiments, préférant mettre le raisonnement de la pensée en avant. assurément, il est réfléchi et profond et se révèle aussi être un fin manipulateur. peter adore les motifs et, pour lui, le repérage des contradictions entre les déclarations pourrait presque s’appeler un hobby, ce qui fait que lui mentir est une mauvaise idée. ironiquement, sa parole devrait toujours être prise avec un grain de sel. ce n’est pas qu’il soit consciemment malhonnête -quoique-, mais il a tendance à partager des pensées qui ne sont pas entièrement développées, à essayer des idées et des théories sur les autres dans le cadre d’un débat contre lui-même plutôt qu’à considérer les autres comme de vrais partenaires de conversation. ─ groupe: outsiders. ─ avatar choisi: benedict cumberlord


✯ ✯ ✯

01 Les premières impressions sont souvent les bonnes, dit-on. Et il faut avouer que celle que renvoie Peter correspond assez à l'image qu'on se fait de l'anglais (coincé) inébranlable. En effet, il porte beaucoup d'attention à son physique et tiens toujours à être bien habillé, présentable... Impeccable. Sa garde-robe se compose généralement d'une veste de costume, d'un trench, de chaussures habillées, de pantalons habillés et de chemises. Étrangement, seule sa chevelure semble épargnée, puisqu'elle ordonnée qu'à de très rares occasions. 02 Les yeux sont les miroirs de l'âme, dit-on aussi. Alors l'âme de cet homme est opaque, insondable. Il ne donne l'impression d'attacher d'importance à rien, ni à personne, mais ce ne sont pas ses actes, ou ses paroles qui le dépeignent comme un égoïste. C’est son regard. Il glisse sur vous comme si vous n’existiez pas, comme si la moindre parcelle de votre être n’était que futilité. Et pourtant, il scrute, il regarde, il observe et il analyse. On ne peut pas lui enlever cette qualité. Cette absence de volonté, cette envie inexistante de connaître ses pairs fait de lui un piètre interlocuteur. Cependant, si on creuse un peu on peut se rendre compte qu'il s'agit, en partie, d'une carapace. Son existence même n'a été jonchée que de défaites et désillusions. Par conséquent s'il ne semble atteler que peu d'importance aux personnes, c'est parce qu'il est rarement impressionné par ces dernières, leurs desseins étant à chaque fois similaires selon lui. 03 La drogue est souvent assimilée à 
la dépendance. Pourtant les drogués ont choisi librement de se mettre à consommer. Et c’est pour rester libres qu’ils décident un jour de s’en sortir. Choix qu'a fait Peter, sans grande conviction d'ailleurs. Tout juste sorti d'une cure de désintoxication, l'écrivain va-t-être contraint de cohabiter avec le Dr Rose Beauregard, ancienne psychologue reconvertie en compagnon de sobriété. Une affaire à suivre de prêt. 04 Peter est un homme bien plus désordonné qu'on ne se laisserait le croire. Son bureau, lieu sacré, mais surtout le plus bordélique de sa demeure. Selon lui, tout est parfaitement à sa place... Oui, enfin, parfaitement mal rangé, quoi. Des feuilles sont éparpillées au sol aux quatre coins de la pièce, des instruments scientifiques de tout type, notamment d'astronomie, trainent un peu partout. Seule la bibliothèque emplie d'innombrable ouvrages semble être un temps soit peu en ordre. 05 Peter possède un chat depuis peu, Edgar. Il ne l'a ni acheté, ni trouvé, disons que c'est la bête qui est venue d'elle même à lui. Quelle idée. Au début, il ne faisait que le croiser en rentrant chez lui, et surtout que d'ignorer ses miaulements incessants. Finalement, il a cédé (bien plus rapidement qu'il n'osera jamais l'admettre), le félin s'est avéré être plus gluant que prévu, et Peter n'a pas eu d'autre choix que de le garder. 06 Peter n'a jamais connu son père, il était l'enfant unique d’une jeune maman célibataire aux revenus difficiles. Cette dernière faisait tout en son pouvoir pour subvenir aux besoins de son fils tant chéri. Elle ne manquait pas une journée sans lui souffler des mots doux et des promesses. Sa maman, il l'aimait de tout son cœur d'enfant, si fragile, mais si généreux et honnête. Il vécu auprès d'elle 9 longues années de bienveillance et d'amour maternel. Puis le jour de ses 10 ans, son petit rêve se transforma en un terrible cauchemar. Sa mère l'abandonna, emportant son amour et ses promesses mensongères avec elle. Lui, son propre fils, celui qu'elle prétendait tant aimer, elle l'avait si aisément laissé. Il fut bien rapidement envoyé en orphelinat où il vécu une bonne partie de son adolescence. Il se garde bien de l’avouer, mais sa carapace a commencée à se consolider sur cet abandon... Il était si jeune. 07 Si il y a bien une chose que l'on reconnait très souvent à cet homme, c'est son obstination presque maladive. Il peut demeurer des jours entiers, et même une semaine sans se reposer : il tourne et retourne les faits dans sa tête, les examine sous tous les angles jusqu’à ce que son mystère soit résolu, à moins qu’il ne trouve ses renseignements insuffisants auquel cas il se remettra à chercher, mais sous un autre angle. 08 En tant que fervent représentant britannique, on pourrait facilement l'imaginer une tasse de thé à la main. Seulement c'est la caféine qui retient son attention. Des cafés, il en boit des tasses et des tasses par jour... Par nuit, aussi. Au delà du goût, c'est surtout l'effet qu'il recherche. 09 Insomniaque depuis toujours, semble-t-il. Ses cafés n'aident en rien à améliorer son état, mais cela n'a pas l'air de l'empêcher d'en boire, bien au contraire. Il tente de repousser la fatigue par tous les moyens, il ne pense jamais pouvoir un jour connaitre le repos, s'est déjà fait à l'idée.
histoire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (peter)   Sam 6 Mai - 16:06

what is new
• nouveauté dans la vie de ton personnage
• nouveauté dans la vie de ton personnage
• nouveauté dans la vie de ton personnage


Dernière édition par Peter Brown le Sam 6 Mai - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (peter)   Sam 6 Mai - 16:06


✩✩✩✩✩✩✩✩✩
intitulé du lien
---------------------
Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.


✩✩✩✩✩✩✩✩✩
intitulé du lien
---------------------
Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.


✩✩✩✩✩✩✩✩✩
intitulé du lien
---------------------
Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.


Dernière édition par Peter Brown le Sam 6 Mai - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (peter)   Sam 6 Mai - 16:06


✩✩✩✩✩✩✩✩✩
intitulé du lien
---------------------
Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.


✩✩✩✩✩✩✩✩✩
intitulé du lien
---------------------
Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.


✩✩✩✩✩✩✩✩✩
intitulé du lien
---------------------
Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 297
pseudo : Jomily - Emy
face, © : Lily Collins - SWAN
âge : 20 Y.O.
statut : Half-single ?
métiers/études : Etudiante/Ecole d'art
logement : North Brooklyn - Williamsburg
guilty pleasures : Smoking, dancing, playing piano, wearing white vans.
bucket list : Call Dallon, Explain this crazy cigarette hole in the sofa.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: 2/3 - Dallon/Maebh

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (peter)   Sam 6 Mai - 19:14

moi je veux un lien mais pour les points communs ça pêche a mooooooooooort

alors bon au pire y a jax c'est une rockstar

_________________
just stop crying it's the sign of the times. We've got to get away from here.

ouech:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1496-i-was-happy-once-i
avatar

messages : 411
pseudo : ghost.writer (gw), manon
face, © : avan jogia, av@halloween, sign@gw, gif@entre deux mondes
double compte : alicja, aaron, juliet
âge : almost thirty even though he's so not ready
statut : engaged to be married soon but has another smily face in his mind
métiers/études : musician in a rockband (krea-tion), guitar player
logement : upper west side
guilty pleasures : beers every evening, bollywood movies, music, visiting nyc
bucket list : tell the agent to fuck off, get married for real, buy more beers, win the next mtv awards, invite maebh to have dinner sometime, stop listening to people --

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: ask - maebh, jed, krea-tion ; prise d'otage

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (peter)   Sam 6 Mai - 20:29


j'avoue, j'ai pas lu, j'suis k.o
donc j'suis touriste.
mais j'ai salim, aaron ou alicja à t'offrir
(et tu me dois un mariage, j'te le rappelle juste in case t'as vu Arrow )

_________________

across the street, i felt in love with you. (again) #fosterbidule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1456-they-were-dying-ab
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (peter)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i spend the night dancing with my own shadow (peter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Palette 88 warm ou palette 28 shadow neutral de CS?
» Shadow cabinet de François Bayrou
» Le pigment Moonlight Night
» couches Sweet-Night
» One night stand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: / walking through a crowd / :: Nouvelle version-
Sauter vers: