AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (maisy) high life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
☁ chasing roller coasters
avatar

messages : 303
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : eka darville, ©January Blues
double compte : jedediah, dallon, neelam, kostya.
âge : twenty six yo.
statut : single.
métiers/études : KREA-TION's pianist.
logement : a flat in brooklyn north.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open ♡ (alicja)

MessageSujet: (maisy) high life   Lun 15 Mai - 13:58



such a roller coaster,
and a killer queen you are


L'hôtel, c'était une idée de Jax, et il faut savoir que tu le suis à peu près toujours. Pas que ses idées soient particulièrement bonnes, loin de là en général, mais il faut bien quelqu'un pour l'empêcher d'aller trop loin. C'est naturellement tombé sur toi, le plus sage, car dans le cas présent l'âge ne compte pas vraiment. Puisque tu ne bois pas, tu es tout désigné pour le rôle de baby-sitter. Tu joues le jeu pour plusieurs raisons, à commencer par le fait que ton ami compte beaucoup pour toi, mais il ne faut pas oublier qu'Angie a frôlé suffisamment de crises cardiaques, tu lui dois bien de prendre la relève de temps à autre. Il se pourrait même que tu t'amuses avant même de t'en rendre compte. Et puis le groupe n'a vraiment pas besoin de mauvaise publicité, vous ne cessez de monter, vous êtes bons, et vous méritez que vos efforts payent. Jax va donc se faire plaisir, et tu feras de ton mieux pour que cela ne dérape pas. Pour ta part, tu restes impressionné par ce à quoi vos noms vous donnent désormais accès, tu étais encore le petit australien de classe moyenne il y a très peu de temps. Si tu as quitté ton appartement, c'est plus pour que ton chien ait de l'espace et ton piano un agencement idéal que pour le plaisir de dépenser ton argent. Tu n'es d'ailleurs pas allé plus loin que Brooklyn, incapable de te visualiser quand l'east side, ni même dans le west. Il te fallait plus de place, pas un palace. A tes yeux, tu le dois plus à la chance et à Salim qu'à un quelconque talent. Au bout de plus d'un heure, tu quittes la suite discrètement, faussant compagnie aux autres le temps de respirer un peu. Tu tombes nez à nez avec celle qui te semble être la réceptionniste de tout à l'heure, à vrai dire tu ne l'as pas bien vue, rapidement entraîné à la suite de tes amis. Tu lui souris, bien qu'étonné qu'elle soit là, comme prête à frapper à la porte. Ou hésitant à le faire. « Salut. Je peux faire quelque chose pour vous ? Ou... Jax vous a appelée, peut-être ? » C'est toujours un peu étrange, il faut dire que les hôtels étaient un terrain parfaitement inconnu pour toi avant que tu ne rejoignes krea-tion.

_________________
through my rise and fall
you looking at me but I'm lookin through you, I see the blood in your eyes, I see the love in disguise, I see the pain hidden in your pride, I see you're not satisfied. and I dont see nobody else, I see myself @lilwayne ≈ mirror › alaska.

foster bidule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1573-only-plugged-in-to
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (maisy) high life   Lun 15 Mai - 18:56

Elle faisait tourner sa chaise de bureau, relevant les jambes chaque fois qu'elle passait au-dessus de la poubelle. Le job en soi était ennuyeux. A mourir. L'astuce, c'était de trouver des occupations, pour les heures creuses où les seuls clients étaient les pigeons qu'elle regardait se battre à travers la grande baie vitrée. Elle soupira, faisant claquer ses doigts sur l'accoudoir. Elle avait la tête ailleurs, Maisy. Parce qu'elle avait vu ce matin, en chair et en os, les membres de l'un de ses groupes préférés. C'était l'avantage des hôtels de luxe. La plupart du temps, les clients n'étaient que des costumes hors de prix aux visages inconnus – mais sans doute importants, qui gardaient le nez levé et souriaient à peine à la réceptionniste. Et parfois, quand elle avait de la chance, elle disait bonjour aux membres de KREA-TION, ou plutôt bafouillait un bienvenue, les yeux grands ouverts, se hissant sur son siège pour les apercevoir derrière la silhouette immense de leur garde du corps. Elle sourit en se repassant les images. Son cœur battait la chamade, ses pensées n'étaient qu'une suite de cris surexcités, et si elle n'avait pas un minimum de self-control (et de fierté), elle danserait sur le bureau et les espionnerait dans le coin du couloir. Elle se redressa sur son siège, se penchant lentement pour vérifier que personne n'était aux alentours, et attrapa un calepin et un feutre. Elle ne laisserait pas passer sa chance. Tant pis pour les Messieurs Tom Ford et autres, ils patienteraient. Maisy Collins allait obtenir un autographe, pour le bien de son nineteen-year-old self qui, il fallait l'avouer, n'avait jamais vraiment disparu. Elle grimpa les escaliers quatre par quatre, marmonnant des bribes de conversations, comme pour s'entraîner. B134, B136, B138, B… C'était là. Elle se stoppa net devant la porte, serrant et desserrant les points, incapable de se décider à frapper. Elle sautilla sur place, ouvrant les lèvres pour laisser échapper un cri silencieux. Elle était nerveuse, surexcitée, et absolument certaine de perdre ses moyens devant n'importe lequel d'entre eux. - Ok, calmos, Maisy, on respire, tout va bien, ce sont des gens normaux. Comme toi et moi. Allez. Elle prit une grande inspiration, levant le bras, grimaçant d'appréhension. Son geste resta suspendu lorsque la porte s'ouvrit. Lew. Lew Tesfaye. En chair et en os. Elle resta le poing en l'air, carnet dans l'autre main, bouche entre-ouverte et sûrement des cœurs dans les yeux. Elle lâcha un rire nerveux. - Uuuuh, salut, hm, oui – oui ? Non, personne m'a appelée, je… Hm. Je voulais m'assurer que tout allait bien, c'est mon job. Elle conclut sa phrase d'un petit rire nerveux, puis se racla la gorge, et sourit, croisant les mains dans le dos pour planquer son carnet de notes. - Vous êtes Lew, c'est ça ? Lew Tesfaye. Bon dieu je – pardon, je suis une grande fan. Elle tendit sa main, les oreilles bourdonnant à cause des battements du sang qui devenaient incontrôlables.
Revenir en haut Aller en bas
☁ chasing roller coasters
avatar

messages : 303
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : eka darville, ©January Blues
double compte : jedediah, dallon, neelam, kostya.
âge : twenty six yo.
statut : single.
métiers/études : KREA-TION's pianist.
logement : a flat in brooklyn north.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open ♡ (alicja)

MessageSujet: Re: (maisy) high life   Mer 17 Mai - 16:07

La clientèle d'un hôtel de luxe, c'est exactement le genre de catégorie à laquelle tu n'as jamais imaginé être associé. Aucun de vous cinq n'est issu du milieu qui sied à ce genre d'endroit, vous feriez presque tâche au milieu des grandes fortunes si la votre ne commençait pas à croître nettement. Il faut dire que tu n'y aspirais pas vraiment, ayant toujours été relativement satisfait de ce que tu avais, mais la musique... Tu jouerais à n'importe quel prix, tu jouerais pour rien, et le groupe t'a offert l'opportunité de ne plus faire que cela, d'en vivre. Et d'en vivre bien, tu ne craches pas sur l'argent. Après tout, tu as encore un piano à rembourser à ton père, même si tu peux compter sur un refus catégorique de sa part lorsque tu lui verseras l'argent. Question de conscience autant que de justice et de logique, il s'agissait d'un montant qu'il avait durement gagné et, aujourd'hui que tu en as les moyens, tu ne vois aucune raison de ne pas rembourser ce que tu considères comme un prêt plutôt qu'un cadeau. Ce serait cher payé pour un cadeau, sans oublier que tu n'en aurais jamais eu besoin si tu n'avais pas fait foirer tes chances. Et, aujourd’hui, New York, KREA-TION, une tournée et une famille. Si tu peines à t'habituer, il n'y a nulle part où tu préférerais être. Tu prends cependant congé de tes amis le temps de sortir faire un tour, mais à peine as-tu ouvert la porte que se dresse, face à toi, une jeune - et jolie, ce n'est pas négligeable - inconnue. Ta supposition s'avère correcte, il s'agit bien de la réceptionniste de tout à l'heure, entre-aperçue seulement. Elle est visiblement nerveuse, ce qu'il t'arrive de noter chez tes interlocuteurs de plus en plus souvent. Interlocutrices, plus souvent. Tu n'imaginais pas être un jour la cause d’évanouissements, mais cela pourrait désormais bel et bien se produire - ce face à quoi tu ne saurais comment réagir. « Oh, je... je pense que tout va très bien là-dedans. Je veillerais à ce que vous retrouviez les lieux en état. » Un sourire point au coin de tes lèvres, tu connais fort bien la réputation des rockeurs dans un hôtel. Tu sais aussi qu'elle peut s’avérer tout à fait exacte si l'un de vous ne prend pas soin de repasser derrière en fin de séjour. La demoiselle reprend bientôt, t'interrogeant sur ton identité et la déclinant d'elle-même. Tu souris à nouveau, presque surpris pourtant. Ton sourire s’élargit à sa dernière remarque, et tu serres chaleureusement la main qu'elle te tend. « Je suis Lew, exactement. C'est très gentil, à vrai dire je ne sais jamais quoi répondre mais ça me touche beaucoup... Vous vous appelez comment ? » Les fans, les paparazzi, les interviews, tout est toujours surprenant, tu sembles oublier d'une fois à l'autre comment c'est. « Vous voulez rencontrer les autres ? » Tu es loin d'être le plus intéressant de la bande, tu doutes qu'elle soit là pour toi.

_________________
through my rise and fall
you looking at me but I'm lookin through you, I see the blood in your eyes, I see the love in disguise, I see the pain hidden in your pride, I see you're not satisfied. and I dont see nobody else, I see myself @lilwayne ≈ mirror › alaska.

foster bidule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1573-only-plugged-in-to
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (maisy) high life   Ven 16 Juin - 2:19

Elle en avait passé, des soirées à se déhancher sur le tapis du salon, verre de vin dans la main et chaussettes dépareillées aux pieds sur les chansons du groupe. Elle ne se souvenait pas d'une époque où elle ne connaissait pas les paroles par cœur, et où elle ne risquait pas la syncope à chaque fois qu'ils passaient à la radio au diner. Elle échappa un rire mi-amusé mi-nerveux. Elle n'avait pas imaginé une seule seconde que les membres de KREA-TION pouvaient saccager les chambres d'hôtel. Mais à vrai dire, elle ne les connaissait pas plus que l'image en papier glacé qu'elle voyait sur les magazines en allant acheter des chewing-gums à l'épicerie du coin. Elle haussa les épaules. - Je suis que réceptionniste, je ne fais pas le ménage, mais j'apprécie pour mon collègue. Elle hocha la tête, incapable d'effacer le sourire béat collé à son visage malgré ses tentatives. Sa main tendue trouva rapidement celle de Lew, et elle dût faire appel à toute sa volonté pour ne pas tourner de l’œil à ce simple contact. - Avec plaisir. Maisy. Elle lâcha sa main pour poser son index sur le badge accroché à son blazer. - C'est marqué juste là, lâcha-t-elle dans un rire nerveux. - Enfin, je veux pas dire que… C'est pas… Tout le monde ne lit pas le badge de la réceptionniste, je veux insinuer que vous ne savez pas lire ou que… Tais-toi, Maisy. Juste tais-toi. Elle grimaça, sentant ses joues rosir doucement. Elle fit les gros yeux lorsqu'il proposa de lui présenter les autres membres du groupe, figée dans sa surprise. Pincez-moi, je rêve. - Mon dieu… Ça serait dingue, bafouilla-t-elle, laissant un instant ses émotions prendre le dessus. Elle se redressa subitement, se raclant la gorge. Elle tentait de faire bonne figure, de rassembler le peu de professionnalisme dont elle était capable pour rester calme. - Enfin, je veux dire, je ne voudrais pas vous déranger. Et puis, j'ai rencontré Lew Tesfaye, c'est de loin le truc le plus cool qui me soit arrivé depuis ma naissance. Elle serra le carnet de notes dans son dos, mordant sa lèvre inférieure. - Je peux juste vous demander un autographe, s'il vous plaît ? Promis je retournerais à mon bureau et mes pigeons ensuite, et je vous laisserais vous reposer, ou travailler, ou saccager la chambre. Elle rit doucement, se penchant légèrement en avant à ces derniers mots. Elle dégaina le carnet et le feutre, un grand sourire sur les lèvres et les yeux brillants d'excitation. - Je vous dirais bien que c'est pour ma petite sœur, mais un, je n'ai qu'un grand-frère grognon et deux, je pense que je suis grillée de toute façon. Les tremblements étaient légers, mais son cœur battait toujours aussi vite, et la nervosité faisait glisser les mots entre ses lèvres sans qu'elle ne puisse les retenir – quand bien même elle avait envie de le faire. - Promis, je ne le revendrais pas sur ebay.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (maisy) high life   

Revenir en haut Aller en bas
 
(maisy) high life
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet: poussette everest, compatibilité avec les nacelles et
» Pad high trek
» Benefit High Beam enlumineur
» Loreal NEW Hip High Intensity Pigments Color Truth Cream Eye
» what would you pair with london life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Archives rps-
Sauter vers: