AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - getting drunk with my friends (freddie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

messages : 591
pseudo : BLINDNESS, manon
face, © : avan jogia, av/kidd, sign/gw, gif/skairipa
double compte : alicja, aaron, juliet
âge : almost thirty even though he's so not ready
statut : engaged to be married soon but has another smily face in his mind
métiers/études : musician in a rockband (krea-tion), guitar player
logement : upper west side
guilty pleasures : beers every evening, bollywood movies, music, visiting nyc
bucket list : tell the agent to fuck off, get married for real, buy more beers, win the next mtv awards, invite maebh to have dinner sometime, stop listening to people --

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: ask - maebh, jed, krea-tion ; tc fête de la musique

MessageSujet: - getting drunk with my friends (freddie)   Dim 4 Juin - 12:20

✩ ✩ ✩ ✩ ✩
freddie&salim


Il pousse les portes du bar. Les yeux survolent rapidement les tables occupées. L’ombre d’un sourire vient s’afficher sur ses lèvres quand son regard tombe sur Freddie. Quelques pas et le voilà à ses côtés, à passer une main dans les cheveux de la jeune fille. Dans sa tête, elle reste l’adolescente qu’il a connu, dix ans plus tôt. Quand Angie est devenue le manager de KREA-TION. « Dis-moi, c’est pas vingt-et-ans la majorité ici ? » Il arque un sourcil avant de désigner le verre posé devant la jeune fille. D’un signe, il passe sa propre commande, ignorant le sourire de la serveuse en reconnaissant son client. Installé en face de Freddie, Salim ne perd rien de son fin sourire. « Ta mère me tuerai si elle savait que j’faisais boire son bébé. » En réalité, Angie le tuerait pour moi que ça ; le simple fait qu’il ait osé défier son autorité la semaine précédente en s’affichant avec Beth dans les rues de Brooklyn a suffi pour qu’elle le harcèle d’appels et de messages. Et comme il n’a répondu à aucun, il n’a pas fallu bien longtemps avant qu’elle ne débarque chez lui. Les frasques des membres du groupe sont de plus en plus nombreuses – Jax remportant la palme d’or avec son taux d’alcoolémie toujours trop haut. Seul Lew est sage. Salim pose les bras sur la table, avant de pousser un soupir. « Il s’est passé quoi, cette fois ? » Parce qu’il sait que si Freddie lui a demandé de la retrouver quelque part, c’est parce qu’un truc est arrivé. Il mise sur une autre dispute, un autre sujet de discorde. Mais il ignore s’il s’agit d’Angie, ou bien de son ex-mari. Si Salim n’apprécie le manager que dans certaines limites, il ne cache pas le mépris que lui inspire Cole et son attitude de parfait connard. Se casser avec une autre de l’âge de sa fille, Salim ne peut cautionner. Il s’éloigne un peu, se callant plus confortablement contre la banquette sur laquelle il a pris place, les jambes étendues sous la jambe et les yeux rivés au prétendu musicien qui joue sur scène. Il ne retient pas une grimace avant de reporter son attention sur la petite métisse – comme lui, bien que les origines soient différentes. Freddie, il la connaît depuis qu’elle est gosse et il n’est pas rare qu’ils aient ce genre de fausses réunions. Comme deux frères et sœurs ayant besoin de se retrouver pour cracher sur le dos de leurs parents – souvent Angie, d’ailleurs. Il accourt à chaque fois que cette gamine a besoin de lui, prêt à l’héberger le temps d’une ou deux nuits quand elle désire échapper au cercle familiale, prêt à l’écouter. Il n’est pas souvent d’une grande aide, mais si ça peut soulager Freddie, il continuera jusqu’à ce qu’elle se sente mieux.

_________________

across the street, i felt in love with you. (again) #fosterbidule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1456-they-were-dying-ab
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - getting drunk with my friends (freddie)   Mer 7 Juin - 3:20

✩ ✩ ✩ ✩ ✩
freddie&salim


Bonsoir la déprime. Assise à la table d'un bar Freddie poussa un long soupir, elle avait hâte que Salim arrive. Elle avait besoin de souffler, de vider son sac. Il était comme un frère pour elle, c'était vers lui qu'elle se tournait quand elle avait besoin de se plaindre de sa mère, de son père ou même du pape. Il était cette présence rassurante dans sa vie qui n’avait nul besoin de se transformer en Yoda, le simple fait de répondre présent suffisait. Alors en attendant de voir sa bouille débarquer, elle faisait tourner la paille de son mojito.
Elle ne tarda pas vraiment à sentir une main dans ses cheveux, un sourire venant instantanément étirer ses lèvres. « Dis-moi, c’est pas vingt-et-ans la majorité ici ? ». Elle ne pu s'empêcher de glousser légèrement, oui elle n'était pas majeur en ce qui concernait l’alcool mais cela ne l’avait jamais arrêté. D'ailleurs, il fallait qu'on lui explique pourquoi, en théorie, elle était assez âgée pour se lancer dans une carrière de porn star et s’exhiber devant des milliers de pervers mais pas pour boire de l’alcool… nique la logique. « Il faut croire qu'un joli sourire donne beaucoup de passe droit. ». Et comme pour appuyer ses propos, elle offrit un large sourire à Salim. « Ta mère me tuerai si elle savait que j’faisais boire son bébé. ». D'un léger rire, Freddie balaya cette réflexion, sa mère voulait tuer Salim pour beaucoup de choses de toute façon. « Eh bien, il va falloir que maman ours s'y fasse, son bébé grandit. ». Et au fond c'était bien là le problème, Angie avait bien du mal à voir Freddie grandir alors qu'elle se mettait à rêver de voyages, de colocation, road trip… tout ça quoi.
Salim posa alors les bras sur la table, poussant un long soupir. « Il s’est passé quoi, cette fois ? » Freddie se mordit légèrement la lèvre. Que s'était-il passé ? Devait-elle parler d’Angie ou de Théo ? Si elle l'avait appelé c'était bien sûr pas rapport à Angie, par rapport à l'Italie mais maintenant qu'elle était là, les lèvres posées sur sa paille, elle avait aussi envie de vider son sac concernant le reste. Enfin, elle allait commencer avec le plus important, Angie. « Ma mère a appris que j’avais la possibilité de partir six mois en Italie… autant dire qu'elle est pas très chaude à l'idée ». Elle souffla en fronçant les sourcils, sa mère ne la laisserait jamais partir, pourtant c'était une opportunité en or. « En temps normal, j’aurais tenté de rallier mon père à ma cause mais il est trop occuper à faire du babysitting. ». Évidemment, il n'y avait pas de raisons que Cole échappe à la colère de Freddie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 591
pseudo : BLINDNESS, manon
face, © : avan jogia, av/kidd, sign/gw, gif/skairipa
double compte : alicja, aaron, juliet
âge : almost thirty even though he's so not ready
statut : engaged to be married soon but has another smily face in his mind
métiers/études : musician in a rockband (krea-tion), guitar player
logement : upper west side
guilty pleasures : beers every evening, bollywood movies, music, visiting nyc
bucket list : tell the agent to fuck off, get married for real, buy more beers, win the next mtv awards, invite maebh to have dinner sometime, stop listening to people --

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: ask - maebh, jed, krea-tion ; tc fête de la musique

MessageSujet: Re: - getting drunk with my friends (freddie)   Dim 11 Juin - 21:43

Freddie, c’est un bébé sœur qu’il n’a pas, pour de vrai. Il peut même se targuer d’être bien plus proche d’elle que de son véritable frère – ce qui, dans le fond, n’est sans doute pas très surprenant. Et parfois, quand il s’aperçoit qu’elle n’est plus cette gosse qui venait les écouter aux répétitions après l’école, il est choqué. Et parfois, il s’en amuse. Ce soir, c’est le cas, devant le mojito de la demoiselle pourtant pas encore en âge d’en boire. Sa réponse, en revanche, efface son sourire et il fait mine de fusiller le barman, tout affairé à autre chose, du regard. S’il n’est certainement pas le premier à suivre les règles, il n’en reste pas moins attentif à ce genre de détails. Il ne pas interdire Freddie de boire, au contraire, il a bien l’intention de l’accompagner, mais des barmans trop zélés peuvent entraîner des accidents. Il s’installe finalement et porte une main à son cœur. « Et moi qui pensais que tu ne réservais tes plus beaux sourires qu’à ton humble serviteur. » Petite moue boudeuse avant qu’il ne retrouve l’éclat d’un sourire et que la joie vienne faire pétiller ses yeux. Petite remarque sur Angie la maman poule et le guitariste ferme un œil avant de lever un doigt. « Je pense que dans sa tête, tu es encore le bébé qui vient de naître. » Malgré lui, il a l’image qui s’impose à lui. Ou du moins, l’image qu’il imagine quand il pense à des naissances. Angie, extenuée mais toujours impeccable – il ne peut pas imaginer son manager autrement que propre sur elle et avec le contrôle – souriant à un nourrisson, les poings serrés. Son cœur vrille quand le visage de Beth prend celui d’Angie et il accueille la venue de sa boisson avec un grand sourire. Pas besoin d’attendre pour en descendre une longue gorgée. Et puis, le cœur du sujet est installé, lui permettant de définitivement occulter l’image d’une paternité qui lui paraît de plus en plus improbable. Une grimace se dessine aussitôt sur les lèvres du musicien. Il n’imagine que trop bien la colère d’Angie pour l’avoir subie, quelques jours plus tôt. « Maman ourse a sorti les griffes, hu ? » Question rhétorique. Il aurait été surprenant qu’Angie ne le fasse pas. Il ferme les yeux, essaie de puiser au plus profond de lui toute la sympathie qu’il peut éprouver pour la mère Oswald. « Tu connais ta mère, elle est très control freak et très protectrice. Encore plus quand ça touche à ta sœur et à toi… ça rejoint le fait que tu grandisses et qu’elle ne l’accepte pas. Elle finira par ouvrir les yeux et te laisser partir. » Il essaie d’avoir l’air confiant dans ce qu’il dit mais, la vérité, c’est qu’Angie semble échapper à tout cliché concernant les mères. Une mère lambda accepterait, mais Angie ? Ça dépasse ses capacités à tout planifier. Salim se dit que si l’idée était venue d’elle, Freddie n’aurait eu aucun soucis à rejoindre le pays souhaité. Nouvelle grimace quand il est question de papa Meyers. Lui, Salim le connaît moins – son portrait, il se l’est fait par ce qui a été dit par Freddie, majoritairement. Un bon père qui est devenu un véritable salopard en allant voir ailleurs. « Super Jerk ne prend pas ses semaines de garde ? » L’idée qu’un homme de quarante ans ait pu aller voir ailleurs et, surtout, aller chercher parmi des filles ayant presque l’âge de sa fille, met Salim mal à l’aise. « C’est pour les études, ton voyage ? » L’Italie. Il n’y a mis les pieds qui brièvement, pour trois soirs de concert, à Rome. Séjour trop bref pour qu’il se soit fait une véritable opinion sur le pays. « Si c’est le cas, tu peux peut-être rallier un prof à ta cause ? » Idée en l’air.

_________________

across the street, i felt in love with you. (again) #fosterbidule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1456-they-were-dying-ab
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - getting drunk with my friends (freddie)   Mer 14 Juin - 12:14

✩ ✩ ✩ ✩ ✩
freddie&salim


Freddie eut un sourire amusé alors que Salim fusillait -plus ou moins- le barman du regard. Ce n'était pas un drame qu'il la laisse boire, après tout, si ce n'était pas ici, ce serait ailleurs. Il y avait toujours un endroit, un moyen, de contourner la loi.  Le métisse porta alors sa main sur son cœur sous l'air amusé de Freddie. « Et moi qui pensais que tu ne réservais tes plus beaux sourires qu’à ton humble serviteur. ». Et face à sa moue boudeuse, elle prit un air faussement désolé, compatissant. « je suis tellement désolée, dis-moi que tu t'en remettras ? ». Et elle avait cet air niais, s'en était ridiculement risible.

En revanche, ce qui l'était moins aux yeux de Freddie, c'était sa mère et son refus de voir qu'elle devenait une femme. « Je pense que dans sa tête, tu es encore le bébé qui vient de naître. ». La demoiselle, d'une geste de la main, désigna son corps. « Un énorme bébé alors ! ». Elle gloussa, cela dit aux yeux de Freddie, plus personne n'avait le droit de la considérer comme un bébé, c'était d'ailleurs un surnom qu'elle détestait. Elle voulait être traitée en adulte et que sa mère lui laisse la possibilité de partir en Italie si elle le désirait, elle voulait que sa mère lui dise que ce choix lui appartenait. « Maman ourse a sorti les griffes, hu ? ». Freddie fit la moue acquiesçant doucement. « Surtout qu'elle est tombée sur le papier avant que je lui en parle… ». Ce qui était loin d'être les meilleures conditions pour aborder le sujet. Freddie regrettait de ne pas lui en avoir parlé directement, peut-être que ce n'aurait pas changer grand-chose mais la brunette se serait sentie un peu moins coupable.  « Tu connais ta mère, elle est très control freak et très protectrice. Encore plus quand ça touche à ta sœur et à toi… ça rejoint le fait que tu grandisses et qu’elle ne l’accepte pas. Elle finira par ouvrir les yeux et te laisser partir. ». Elle n'en était pas si sûre mais malgré tout les paroles de Salim la rassurait un peu. Sa mère n'était pas un monstre, Freddie devait sans doute lui laisser un peu de temps. « J'espère que tu as raison, j’aimerai vraiment découvrir quelque chose de différent… et c'est que six mois. À moins que je rencontre un charmant Italien qui me fasse perdre la tête, je serai vite de retour. ». En parlant du charmant Italien, la voix de Freddie était pleine d’ironie, pour se laisser charmer, il faudrait déjà qu'elle cesse d'avoir peur. Elle n'avait pas besoin qu'on la mette en garde avec les garçons, elle était déjà bien assez trouillarde comme ça à l'idée d'être en couple. Elle pouvait flirter oui, c'était comme un jeu mais il n'y avait jamais rien, pas depuis son premier petit ami. Et sa déclaration d'amour bourrée à Theo ne changeait pas vraiment la donne.

Bref, Freddie ne put s'empêcher d'ajouter que dans l'histoire, elle ne pouvait même pas compter sur son père. « Super Jerk ne prend pas ses semaines de garde ? ».  Freddie fit la grimace avant de boire une gorgée. « C'est moi qui ne veut pas et je pense que ça l’arrange. Je crois qu'il a pas vraiment envie de constater les dégâts sur Lou ou sur moi. Il doit croire que les choses vont se tasser. J’vois pas comment, sa pouf va pas prendre vingt ans en une nuit… et ce sera toujours une garce. ». Freddie n'était pas objective, elle ressentait seulement le besoin de l’insulter, de décharger sa colère.

« C’est pour les études, ton voyage ? ». La demoiselle hocha la tête avant de glisser sa paille entre ses lèvres. « Oui, c'est une opportunité pour étudier là-bas. Quand je me suis inscrite, j'avais du mal à imaginer que mon dossier puisse être sélectionné, je veux dire, j'étais pas la seule à en avoir un bon. ». Sauf que finalement, le plus dure restait faire, convaincre sa mère.  « Si c’est le cas, tu peux peut-être rallier un prof à ta cause ? ». Freddie fit une drôle de tête. « Je suis pas sure qu'un de mes profs fasse le poids face à ma mère. ». Elle gloussa, ses professeurs étaient brillants mais face à une telle tigresse, ils ne faisaient pas le poids.
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: - getting drunk with my friends (freddie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
- getting drunk with my friends (freddie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Archives rps-
Sauter vers: