AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fragile world, nyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

messages : 39
pseudo : ghost.writer, manon
face, © : olsen, ©edinburgh
double compte : salim, alicja, aaron
âge : thirty yo
statut : she's lonely, she loves her freedom
métiers/études : xxith century's slave for ziggy barlow himself
logement : a beautiful flat in ues
guilty pleasures : have fun with friends, watch romantic movies with diana, eat (like, a lot), talk (like, a lot -bis)
bucket list : find a new tie for mister barlow, call diana, get drunk with nee

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: can't refuse; nyle, diana, neelam, ziggy

MessageSujet: fragile world, nyle   Jeu 13 Juil - 21:24

✩ ✩ ✩ ✩ ✩
nyle & juliet


Elle a la tête encore pleine des images du film qu’elle vient de voir. Sortant du cinéma, Juliet se dirige vers l’arrêt de bus qui se trouve tout près. Elle a le pas léger, voire sautillant. De la bonne humeur que lui a inspiré sa séance devant l’écran géant. De sa joie d’être de retour à New York, ville pourtant incapable de la retenir à chaque besoin de fuite. Elle lance un coup d’œil au temps d’attente. Six minutes. De quoi la laisser rêver du regard de braise de cet acteur brésilien – un nom imprononçable pour elle. Elle ferme les yeux, s’appuie sur l’abris-bus. Juliet, elle passe son temps dehors, depuis qu’elle est à New York. Son temps libre, du moins. Et, au final, vu les demandes exagérées de Ziggy, même son temps pas libre. Elle court. Elle ne s’arrête jamais. Le bruit du bus se fait entendre, elle se redresse. Se glisse entre les portes, sourire aux lèvres, cheveux électriques. Elle laisse une place assise pour la grand-mère qui porte ses courses du jour – deux énormes sacs remplis – et elle s’éloigne jusqu’à s’asseoir plus loin. Ça lui fait tout drôle, de reprendre les transports en commun new yorkais. Ils sont calmes et tranquilles, comparés à ceux de Thaïlande. Ces bus brinquebalants qui vacillent et s’arrêtent pour, parfois, ne jamais reprendre leur route. Pas de cris alertes, pas de brebis au milieu de l’allée. Son sourire s’élargit et le bus s’arrête à une station. Machinalement, Juliet observe les nouveaux passagers monter. Son regard s’attarde une seconde sur un visage qui en fait partie. Elle se détourne. Y retourne. Le visage est familier. Il lui faudra pourtant une bonne minute pour réussir à l’associer avec un nom – et un battement de cœur paniqué qui suit aussitôt. Nyle. Comment l’oublier ? Elle sourit, béatement. Sans s’apercevoir qu’elle le fixe depuis deux minutes, deux trop longues minutes. Il semble toujours avoir ce regard bleu intense, celui dans lequel elle aimait se perdre, à l’époque du lycée. Elle devrait tourner la tête, ou bien aller l’aborder. Elle n’en fait rien. Choquée ou bien surprise, peut-être. Nostalgique, assurément.

_________________

just tell me what i have to do, to keep myself apart from you, all your colors start to burn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 1000
pseudo : Jessica (Lovee)
face, © : Chris Wood + Granger
double compte : Mathilde, Reggie, Merri

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: oui

MessageSujet: Re: fragile world, nyle   Lun 17 Juil - 14:33


≈ ≈ ≈
{ And today's a special day, a celebration cause I've finally come to accept this fact
And the fact is that I'll never love again, I'll never love again.}
crédit/ tumblrempire.

Nyle était comme toujours au pas de course lorsqu’il s’agissait de suivre une cible. En tant que détective privé, il avait plusieurs dossiers, mais celui-ci était le plus énervant. Un petit escroc dont la famille voulait retrouver la trace afin de le ramener sur le droit chemin. C’était tellement banal si ce petit n’était pas aussi agaçant. Il courrait dans tous les sens comme s’il se doutait bien que sa famille avait mis quelqu’un sur sa trace. Il peut se douter qu’un gosse de riche qui tourne mal ça doit faire tâche dans leur réputation. En tout cas, Nyle ne comptait pas abandonner en si bon chemin. Il sentait qu’il allait finir par trouver quelque chose d’intéressant dont la famille pourrait se servir pour le faire rentrer gentiment à la maison. Nyle alla jusqu’à monter dans un bus pour le suivre, un bus oui. C’était assez amusant sachant combien il détestait cet endroit. Il préférait encore marcher ou prendre un taxi, mais il n’avait pas vraiment le choix. Soudain, la mission de Nyle fut mise en suspens lorsqu’il tomba nez à nez avec Juliet, sa Juliet du moins elle était sa Juliet il y a quelques années. Il n’en revenait pas de la voir ici. Il ne savait plus vraiment quoi dire quoi faire à tel point qu’il ne s’aperçut même pas que sa cible venait de descendre à l’arrêt. Il se demandait s’il avait le droit d’aller vers elle pour lui parler ou s’il ferait mieux de faire comme si de rien était. Apparemment, la jeune femme l’avait aussi vu ce qui allait l’empêcher de pouvoir prendre la fuite. Il allait devoir se comporter comme un homme et aller vers elle. « Juliet .. » Lâcha Nyle. Il essayait de se reprendre et de dire quelque chose d’intelligent, mais ce n’était pas forcément facile. Elle était toujours aussi belle, aussi souriante. Il avait l’impression que c’était hier qu’il l’avait laissé partir. « Comment est-ce que tu vas depuis le temps ? » Lui demanda-t-il. Il fallait traduire cela par sa surprise de la voir dans le coin. Il n’avait aucune idée qu’elle était de retour. Il avait plusieurs questions qui lui trottaient dans la tête. Pour le moment, il ne voulait pas la harceler de questions.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
fragile world, nyle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» Luc De Larochellière - Si fragile
» Petits personnages MINI WORLD
» La vie est fragile!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: / manhattan / :: transports-
Sauter vers: