AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm sorry for the way that i gave up on you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mar 15 Aoû - 5:24


i will let you down
lancaster, ellis
|img@maybethistimemegz /quo@mayday parade|

─ patronyme complet: ellis lancaster. un prénom simple pour un homme simple. un nom n'ayant aucun réel prestige, qui n'est pas reconnu, qui n'est associé à aucune fortune. ─ âge, date et lieu de naissance: quarante ans déjà qu'il a vu le jour, un certain 13 février à los angeles. ─ métier, études et situation financière: si au cours des dernières années il a bien gagné sa vie en tant qu'ingénieur informatique dans l'entreprise de son beau-père, il vit présentement une espèce de crise existentielle et ne sait plus trop ce qu'il attend de la vie. ─ statut civil: même s'il a longtemps tenté de garder son mariage à flot, il est devenu évident, au cours de la dernière année, que les choses ne pouvaient pas rester ainsi, que la passion et les sentiments s'étaient envolés. le divorce a été prononcé il y a maintenant un peu plus d'un an. ─ à new-york depuis: sept mois ─ caractère: stricte, rationnel, logique, déterminé, carriériste, sérieux, blasé, têtu, orgueilleux, introverti, observateur. ─ groupe: outsiders  ─ avatar choisi: michael fassbender


✯ ✯ ✯

i. fils d'un père menuisier et d'une mère couturière, ellis n'a pas vécu dans l'abondance, mais il ne peut pas dire qu'il a vécu dans la misère non plus. il a eu une enfance simple, heureuse, comblée et n'a manqué de rien. ii. il a une soeur de cinq ans sa cadette. si ellis a fondé tous ses espoirs sur sa carrière, il n'en est pas de même pour sa soeur. ils sont tous deux aux antipodes. elle est peintre et, malgré qu'elle ne roule pas sur l'or, continue de vivre de son art. elle dit souvent d'ailleurs qu'elle ne travaille pas puisqu'elle fait ce qu'elle aime. ellis, quant à lui, s'est trop longtemps concentré uniquement sur sa carrière, sur les possibilités qui s'offraient à lui et sur les avantages qui venaient avec. il a trop souvent mis sa carrière avant tout, avant son bonheur. c'est d'ailleurs son plus grand regret, de ne pas avoir assez écouté son coeur. iii. bien souvent parmi les premiers de sa classe, ellis a pu faire des études supérieures grâce à diverses bourses qu’il a obtenu pour son excellence académique. c’est en informatique qu’il a décidé de se spécialiser, lui qui a toujours été passionné par les nouvelles technologies. iv. lors de sa seconde année à l’université, à l’âge de vingt, dans un cours sur de marketing, il rencontra alicia de qui il tomba sous le charme. ils étaient un couple improbable, venant tous deux de mondes différents. pour elle, c’était les soirées mondaines, les fêtes avec le gratin californien, pour lui, c’était la petite vie calme et paisible de la banlieue. pourtant, leur histoire ne fut pas, comme certains le prédisaient, qu’une affaire de quelques mois, une idylle sans avenir. v. un peu plus de trois ans après que leur histoire ne soit devenue officielle, alors qu'ils étaient encore tous deux aux études, ils se sont passés la bague au doigt. un mariage digne d’un compte de fée – on remercie le beau-père pour le soutient financier – un jour qu’ellis considère encore malgré tout comme l’un des moments les plus heureux de sa vie. vi. certaines langues de vipères se sont longtemps amusées à dire qu’ellis a épousé alicia simplement parce qu’il savait que d’être associé à sa famille lui ouvrirait bien des portes, ce qu’il a toujours nié avec véhémence. certes, il s’est retrouvé à être employé dans la firme du beau-père, mais ellis s’est toujours fait un devoir de tout donner et de montrer qu’il méritait sa place dans cette entreprise, qu’on ne lui avait pas accordé de faveur. vii. malgré que les sentiments eut été au rendez-vous lors des premiers mois, des premières années, les choses ont changées quatre ans à peine après qu’ils aient unis leurs destinés, à la vie, à la mort. encore aujourd’hui, il est difficile pour ellis de déterminer un moment qui expliquerait l’échec de cette relation. ce qui, au départ, pouvait être considéré comme des manies mignonnes, est rapidement devenu agaçant. il y avait également cet ami de la famille qui, c’était évident comme le nez au milieu de la figure, voyait en alicia plus qu’une amie. et puis, les soirées ou l’on doit obligatoirement être en habit n’ont jamais été sa tasse de thé. peut-être qu’au final, cette histoire était vouée à l’échec depuis le début, que l’idée même qu’ils forment un couple était ridicule, mais qu’ils étaient trop têtus et amoureux de l’idée d’être amoureux pour voir la vérité en face.  peut-être que leurs mondes n’étaient pas fait pour coexister. ils ont pourtant continué de jouer le jeu, faire semblant. parce qu’ils avaient tous deux cette bague autour du doigt, promesse d’un amour éternel. et puis, ils ont bien voulu croire, pendant un moment, que ce n’était qu’une mauvaise phase, qu’ils finiraient par s’en sortir – et ce, sans avoir recours à la thérapie de couple. qu’ils étaient plus forts que ces obstacles que la vie dressait devant eux. ils ne voulaient pas que les ragots se soient au final avérés véridiques. viii. jamais il n’aurait pensé un jour être l’un de ces maris infidèles. l’idée qu’il puisse succomber au charme d’une autre femme que celle à qui il avait uni sa destinée lui semblait ridicule et complètement improbable. il était un homme droit. ses parents avaient élevés un gamin qui était devenu un homme juste, honnête, bon. il était inconcevable qu’il puisse trahir sa femme, qu’il se laisse aller dans les bras d’une autre et pourtant. il entrait dans la trentaine. sa relation était à la dérive depuis un moment maintenant. deux ans, pour être exacte. elle est apparue comme une bouffée de fraicheur, comme une envie de renouveau. comme la promesse de revivre sa vingtaine, ces années qu’il n’avait pas vues passé. étrangement, passer le cap de la trentaine fut quelque chose de relativement difficile pour lui. c’était signe qu’il n’était plus une jeunesse. c’était aussi la réalisation que le temps lui filait entre les doigts et que le bonheur faisait de même. il y avait pourtant une lumière au bout du tunnel, un rayon qui perçait les nuages. cette lueur d’espoir se prénommait lisbeth. c’est avec elle qu’il est devenu du nombre de ceux qui ont trompés leurs épouses. il ne regrette pourtant rien de cette relation qu’il a entretenue avec elle, parce que personne auparavant ne l’avait fait se sentir aussi vivant. parce qu’avec elle, il avait retrouvé une joue de vivre, la simplicité de sa vie d’avant. ix. quelques mois après le début de cette idylle, ellis apprit qu’il allait devenir père. impossible. il ne pouvait pas. ce n’était qu’un flirt. il était marié après tout. cette histoire n’était pas sensée allé si loin. il ne voulait même pas s’attacher à elle. ce n’était pas dans les plans, mais son cœur a décidé de n’en faire qu’à sa tête et les quelques rendez-vous secrets son devenus des weekends passés à deux, jusqu’à devenir parfois des semaines entières à s’échapper de ce monde pour vivre dans cette bulle qui n’appartenait qu’à eux. et voilà qu’il allait se retrouver avec un enfant sur les bras. il ne pouvait pas risquer son mariage, sa carrière, le reste de sa vie. alors il a été le pire des lâches. il a coupé les ponts, plus aucun contact avec celle qui allait devenir mère neuf mois plus tard. si vous lui demandez, ellis vous dira qu’il n’a qu’un seul regret dans la vie et c’est celui-là. celui d’être parti, de l’avoir abandonnée. de ne pas avoir vu cet enfant, qu’il ne peut même pas déclarer être le sien, grandir. d’avoir écouté sa tête plutôt que son cœur qui lui criait de rester, de choisir le bonheur au confort. x. retourné auprès de sa femme, ellis et elle ont continués de jouer leurs rôles à merveille, à prétendre être heureux alors qu’ils faisaient chambre à part. tous deux trop fiers et trop orgueilleux pour admettre que plus rien n’allait, ils n’ont officialisés leur divorce qu’il y a un peu plus d’un an. parce que de signer ces fichus papiers revenait à admettre la défaite, à donner raison à tous ceux qui disaient qu’ils ne s’aimaient pas, que leur relation ne durerait pas. ils ont voulu y croire, mais ce n’est pas une vie que de la passer à prétendre aimer alors que le cœur est ailleurs. ils se sont résolus à suivre une thérapie de couple, un peu à contrecœur. ils n’avaient pas vraiment espoir que sa fonctionne, mais ils pouvaient bien essayer. ils n’avaient plus rien à perdre, mais cette tentative fut vaine. certains jours, il se demande encore comment il a fait pour vivre dans le mensonge aussi longtemps. lui qui ne voulait pas être une déception pour sa famille – bien que ses parents lui aient répété à maintes reprises que, peu importe ce qu’il ferait de sa vie, ils seraient fiers de lui – il a lamentablement échoué. xi. malgré qu’il ait tenté de garder sa relation avec lisbeth un secret, sa femme n’étant pas si dupe, elle a bien réalisé que ses séjours dans des séminaires et ses excuses n’étaient que des mensonges et qu’il allait se glisser sous d’autres draps. sans doute aurait-elle pu demander le divorce à ce moment, mais elle avait vu sa mère faire l’impasse sur les infidélités de son père et voyait en sa mère une femme forte. elle a donc fait de même. et puis, une part d’elle espérait qu’il revienne vers elle malgré tout, qu’il mette lui-même un terme à cette idylle, se disant que peut-être, aller voir ailleurs le ramènerait à la raison, lui ferait voir que leur relation valait la peine d’être sauvée. revenir vers elle ne l’a rendu que plus distant. xii. l’idée de divorce venait à peine de faire son chemin dans les discussions entre alicia et ellis qu’il s’est mis à rechercher lisbeth. peu importe ce qui advenait de son couple, il savait qu’il devait la retrouver et faire amande honorable. pendant neuf ans, il a vécu avec cette culpabilité qui l’a rongé, cette incertitude quant à son enfant. aurait-il son regard? le sourire de lisbeth? il lui est arrivé, parfois d’imaginer ce qu’aurait l’air cet enfant, créant des versions tantôt féminines, tantôt masculines d’un bambin au traits fins. dire qu’il ne connaissait même pas le sexe de l’enfant. il ne savait même pas s’il avait vu le jour. il était dans le néant total. peut-être n’était-il même pas père. peut-être qu’elle avait perdu le bébé. il ne savait pas. il ne savait rien. enfin si, il était certain d’une chose, c’était qu’il lui fallait la retrouver pour en avoir le cœur net. c’est pour cette raison qu’il s’est lancé dans des recherches beaucoup plus complexes qu’il ne l’aurait imaginé pour retrouvé celle qui était possiblement la mère de son enfant. xiii. ce sont ses recherches qui l’ont mené à new york, il y a maintenant sept mois. il n’a eu qu’une seule piste, qu’une ville, mais il l’a suivi, se disant qu’il n’avait plus rien à perdre. ayant perdu son emploi et tout ce qui l’obligeait à rester à Los Angeles, il a plié bagages, fait ses au revoir à sa famille, et a pris le premier vol pour la grosse pomme. il ne savait pas vraiment par ou commencer, espérant la croiser au détour d’une rue, mais new york est vaste et populeuse. il n’a pas encore eu cette chance. il a parfois eu l’impression de la voir, mais à chaque fois qu’il s’adressait à cette femme qu’il croyait être lisbeth, il réalisait toujours trop tard que ce n’était pas elle.

xiv. il est un piètre cuisinier. sa mère a bien essayé de lui montrer lorsqu'il était plus jeune, mais il était capable de faire brûler des pâtes. sa place n'est définitivement pas derrière les fourneaux. xv. pour compenser son manque de talent culinaire, il est très habile de ses mains. la menuiserie et les travaux manuels ne lui font aucunement peur. il peut faire des travaux de plomberie, monter un meuble ikea sans les instructions et réparer une voiture sans problème.  xvi. son salaire plus que raisonnable lui aura permis d'amasser une bonne somme d'argent pour les jours plus difficiles. c'est quelque chose que ses parents lui ont appris assez tôt, la valeur de l'argent. de ce fait, il a pu se payer un appartement plus que convenable à new york. xvii. depuis tout petit, il a eu une passion secrète pour les comédies musicales. il se souvient encore des dimanche matins ou sa mère leur faisait des pancakes en chantant des chansons de la mélodie du bonheur ou du fantôme de l'opéra. elle avait une voix divine, sa mère et c'est elle qui lui a inculqué cette fascination pour le théâtre, les comédies musicales. il fut même un temps ou il aurait voulu travailler dans ce domaine, dans l'équipe technique, mais l'informatique était un choix plus sur. xviii. il fait du sport de façon régulière. que ce soit du vélo, une séance au gum ou de la course dans central park, ellis sait se tenir en forme. et, même s'il n'est pas très bon cuisinier, il essaie de toujours opter pour des choix sains lorsqu'il mange au restaurant. il se permet de temps à autre un repas chez chipotle ou un burger, mais en règle générale, il mange plutôt sainement. xix. il rêve d'un jour visiter la france. il n'en a jamais eu la chance. pour les vacances, alicia préférait passer ses journées à se prélasser sur une plage... et ce que femme veut, femme l'obtient. il garde donc paris en mémoire en se disant qu'un jour, il posera les pieds dans la ville lumière. xx. malgré ses décisions parfois douteuses et le chemin que sa vie a pris, il est resté proche de sa famille. sa mère lui téléphone au moins deux fois par mois pour prendre de ses nouvelles et lui demander quand il viendra lui rendre visite. malgré qu'il ait atteint l'âge vénérable de quarante ans, elle reste une personne très protectrice et mère-poule, parfois au grand désarroi de ses enfants.


× × ×

pseudo|prénom: monster, marie.
âge|pays: vingt-quatre ans, canada.
fréquence de connexion: 5/7
personnage: sécnario de lisbeth  
dernier commentaire:  


Dernière édition par Ellis Lancaster le Mer 16 Aoû - 8:07, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mar 15 Aoû - 7:15

Je m'en remets pas

Bienvenue plus officiellement


Hésite pas à me mp au besoin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mar 15 Aoû - 8:24



merci I love you

j'ai peut-être déjà commencé à envahir ta boîte mp...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 382
pseudo : emma.
face, © : emily browning, je vais te retrouver / lorde + le joli gif d'entre deux mondes.
double compte : ziggy, angie.
âge : twenty-nine y.o
statut : trying to remember how it feels to have a heartbeat.
métiers/études : waitress, aspiring novelist.
logement : jed's loft.
guilty pleasures : musicals, candy crush, 90s boys- and girlsbands, dark chocolate, kitschy romance movies,
bucket list : finish the damn book.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: jed, april, salim, joan, alicja + tc -

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mar 15 Aoû - 9:01

le scénario + michael :sexx:
je vous shippe déjà
bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you

_________________

/ But in our darkest hours, I stumbled on a secret power. I'll find a way to be without you, babe /


c'est l'histoire d'inspecteur love machine et de son labrador:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 22
pseudo : Promesse
face, © : Ryan Gosling
âge : 35 ans
statut : Single
métiers/études : Ex Tolard

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: Yep

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mar 15 Aoû - 10:19

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 691
pseudo : Lovee (Jessica)
face, © : Luke Mitchell + cate
double compte : Nyle, Andy, Merri

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mar 15 Aoû - 14:33

Bienvenue parmi nous je vais vous shipper je le sens I love you

_________________

So long, sweet words don't have no use for you anymore. No one to say them to so what in the hell would I hold on to them for? And today's a special day, a celebration Cause I've finally come to accept this fact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 104
pseudo : ghost.writer, manon
face, © : olsen, ©hershelve
double compte : salim, alicja, aaron
âge : thirty yo
statut : she's lonely, she loves her freedom
métiers/études : xxith century's slave for ziggy barlow himself
logement : a beautiful flat in ues
guilty pleasures : have fun with friends, watch romantic movies with diana, eat (like, a lot), talk (like, a lot -bis)
bucket list : find a new tie for mister barlow, call diana, get drunk with nee

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: can't refuse; nyle, neelam, masquarade

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mar 15 Aoû - 21:25

oh gosh **
bienvenuuue I love you

_________________

just tell me what i have to do, to keep myself apart from you, all your colors start to burn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 505
pseudo : neon lights ✻ cate.
face, © : melissa benoist, mine.
double compte : cassy.
statut : in a relationship w/ the best.
métiers/études : aspiring teacher.
guilty pleasures : notebooks, mugs, documentaries.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp:

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mer 16 Aoû - 0:45

Omg.
Bienvenue parmi nous. I love you

_________________

"I know you're seeing black and white so I'll paint you a clear blue sky, without you I am colour-blind. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mer 16 Aoû - 5:04

haannn merci à vous pour cet accueil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mer 16 Aoû - 8:38


Pour moi la fiche est parfaite
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 420
pseudo : .gasoline / Mégane
face, © : clarke ©alaska (avatar) - dia89 (ship) marc levy (quote)
double compte : freya braxton (dianna agron)
âge : vingt sept ans
statut : elle préfère éviter que son coeur fragile ne soit brisé mais ressent des sentiments pour son chef d'orchestre ténébreux
métiers/études : professeur de violon pour les enfants, elle joue également dans un orchestre.
logement : April réside dans un petit appartement à la décoration vintage, dans Broadway
guilty pleasures : le violon ◊ le piano ◊ le chocolat ◊ les moments passés avec Jed ◊ le jus d'orange ◊ la vie

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: 1/3 (jedediah, maebh)

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mer 16 Aoû - 15:44

Que de bons choix !
Bienvenue par ici

_________________

Je t'ai cherché, partout même ailleurs. Je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. Même sans toi, je ne serai plus jamais seule. Puisque tu existes quelque part... ☆


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 104
pseudo : ghost.writer, manon
face, © : olsen, ©hershelve
double compte : salim, alicja, aaron
âge : thirty yo
statut : she's lonely, she loves her freedom
métiers/études : xxith century's slave for ziggy barlow himself
logement : a beautiful flat in ues
guilty pleasures : have fun with friends, watch romantic movies with diana, eat (like, a lot), talk (like, a lot -bis)
bucket list : find a new tie for mister barlow, call diana, get drunk with nee

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: can't refuse; nyle, neelam, masquarade

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mer 16 Aoû - 20:03

dès que mon pc cesse de ramer, j'te valide I love you

_________________

just tell me what i have to do, to keep myself apart from you, all your colors start to burn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Mer 16 Aoû - 23:08

merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
☸ just a lonely star
avatar

messages : 158
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : taron egerton, ©Arté, which witch
double compte : jed, lew, nee, kos.
âge : 27
statut : single
métiers/études : daddy's boy, street fighter for the thrill.
logement : upper east side, at daddy's expense.
guilty pleasures : street fights, instagram, annoy his "family", flirting, singing.
bucket list : find ways to make dad crazy - buy cigarettes and books - check on stepdad.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: alicja, saskia, andy (open)

MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   Jeu 17 Aoû - 21:17

omg michael + le scéna
bienvenue I love you

_________________
never know what it's like to be the life of the party
all these people are passed out on the floor in my hotel room, I don't know half of them but they all wanna know me ✻  somewhere in between who I used to be and who I'll be tomorrow when the champagne blows my mind. thrills don't come for free, the price you pay for dreams. in a sea of strangers, I can't find me anymore. (all time low, life of the party)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1514-i-have-no-sympathy
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i'm sorry for the way that i gave up on you   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm sorry for the way that i gave up on you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Les présentations-
Sauter vers: