AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ¦ collection of dismantled almosts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 0:04


“Ici, tu nous écris ta plus belle citation.”
©crédits gifs, citation / featuring avatar

Max (Duncan) Seymour

35 ANS |$$$|REPORTER|outsider

origines et nationalité: Né d’une mère écossaise et d’un père américain, Max cumule donc les deux nationalités.
à new york depuis: Quelques années en discontinue. Après avoir grandi à Boston puis avoir étudié et travaillé à Washington, il est arrivé pendant quelques années à New York avant de repartir dans le cadre de son job en Syrie. Il est de retour dans la Grosse Pomme depuis très peu de temps, tout au plus quatre-cinq mois.
orientation sexuelle: Hétérosexuel à cent-pour-cent, il n’a même jamais pensé à avoir des relations homosexuelles.
situation amoureuse: S’il avait Facebook, la coche « C’est compliqué » correspondrait parfaitement à la situation. Il se présente comme célibataire mais la vérité est plus compliquée.
quartier de résidence:  Chinatown.
type d'habitation: Un appartement petit et sombre mais en relativement bon état.
caractère: Sur de lui, brillant, cynique, possessif, jaloux, charmeur, curieux, protecteur, obstiné, sarcastique, clairvoyant, séducteur, courageux.

gimme more:
Max lit beaucoup. Il faut entendre par beaucoup deux livres par semaines, voire plus si il est en forme. Cette capacité de lecture lui a permis et lui permet toujours d’acquérir toujours plus de connaissances et de savoir, lui qui a toujours peur de manquer de culture.  ○  Il vient d’une famille modeste avec un père pompier et une mère aide soignante. Prendre soin des autres, les protéger étaient un moteur dans leur vie. Si M. Seymour aurait rêvé d’une carrière chez les pompiers ou la police pour Max, ses parents ne regrettent toutefois pas les grandes études qu’il a faites et sont très fiers de lui. ○  Max a beaucoup déménagé suite à ses études. Après avoir grandi à Boston, il est parti pour Washington faire ses études et obtenir son premier poste de journaliste. Décidant de devenir reporter, il rejoint un autre journal à New York qui après quelques années de bons et loyaux services l’enverra enfin sur les terrains minés pour un long séjour. Il est donc parti en Syrie, un voyage qui l’a bouleversé. ○ La Syrie est synonyme de bombes, de bilan désastreux, de chaires blessées, de morts, de personnes en peine et en fuite, d’un combat qui dépasse les populations. Mais la Syrie pour Max est aussi synonyme d’une balle perdu dans l’épaule alors qu’en pleins reportage, un combat éclate. La Syrie reste à jamais inscrite dans sa peau, inscrite dans sa mémoire. ○ Max n’est pas facile à vivre. Ambitieux, obstiné, franc, parfois insolent, il n’a pas peur d’égratigner son prochain de sa répartie acerbe ou de pousser jusqu’à avoir ce qu’il veut. De nombreuses fois dans le journal, les relations ont été tendues par sa faute mais son talent et sa pugnacité lui ont toujours permis de garder sa place. ○ Il est de nombreuses fois retourné en Ecosse, là où une partie de sa famille réside. Il aime ce pays à tel point qu’il imagine y habiter dans le futur, au moment où il sera prêt à se marier et avoir des enfants. ○ Comme à l’ancienne, un calepin et un stylo ne le quitte jamais, au cas où il aurait besoin de prendre des notes sur une situation ou une autre. ○ Grand amateur de whisky, Max aime ce breuvage ambré et s'y connaît plutôt bien. On lui offre en général pour son anniversaire une belle bouteille de whisky afin d'agrandir sa collection et de développer son palais. ○ Son train de vie est décousu. Il fume trop, sort trop, boit sans doute un peu trop, dort trop peu et mange n'importe quoi. Et ce comportement est symptomatique de son manque de stabilité. ○ Il est tombé amoureux, une seule fois. Et ce fut une terrible erreur. Elle était un peu plus jeune, ils travaillaient ensemble. Ils se chamaillaient sans cesse. Et puis un jour sans attendre, ils se sont embrassés et c'est comme si l'univers était finalement en place. Mais il a fallu qu'il soit envoyé en Syrie, et dans tout son égoïsme il a imposé cette pause idiote. Et puis il a cru mourir là bas, a tout arrêté avant de faire de trop grands dommages. Aujourd'hui revenu, il voulait la retrouver, s'excuser et reprendre le cours de leur relation. Hélas, elle semble en avoir décidé autrement. ○

En vrac : il a déjà pris quelques cours de pilotage aérien. / Sa conduite est approximative. / Il déteste les crustacés et le kiwi. / Il enlève la croûte de son pain de mie. / Son écriture manuscrite n’est pas très soignée. / Il siffle très bien. / Plus ou moins ambidextre. / Max ne sait pas cuisiner mis à part son petit déjeuner. / Se rase rarement.


SARAH, AGAIN|22 ANS|FRANCE

personnage: inventé
connexion: quotidiennement si je peux.
autre: je kiffe ce forum, lâchez rien.



Dernière édition par Max Seymour le Jeu 11 Aoû - 12:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 0:04



she's beauty, she's grace,
she'll punch you in the face


Il était assis au bar, en bas de l’immeuble de leur bureau, où le staff avait l’habitude de se rejoindre pour prendre un verre. La dernière stagiaire en date, une blondinette répondant au nom de Kelly ou était-ce Katie ?- lui tournait autour, lui lançant des œillades endiablées. Il lui lança un sourire en coin, ceux dont il avait le secret et qui laissait clairement le mystère planer.  Elle s’approcha de lui alors que perché sur son tabouret, il tentait de boire son whisky on the rock et se posta juste entre ses jambes. Max savait le regard de ses collègues braqué sur lui et la jeune femme mais il les ignora. Il prêta peu d’attention à cette dernière qui pourtant mourrait d’envie d’un seul de ses regards. Mais Max était concentré sur la porte d’entrée du bar. La blondinette glissa sa main dans la nuque de l’homme assis. Il la regarda enfin ce qui tira à Kelly un sourire malicieux. « Tu m’offres un verre ? » Il répondit du tac au tac. « Pour quelle occasion ? » Elle se percha sur ses genoux, riant bêtement à cette réflexion, et Max se retint de justesse de lever ses yeux au ciel. Et puis la porte s’ouvrit enfin, laissant apparaitre celle qu’il attendait. Quand elle le vit enfin, elle hésita un instant puis arriva comme une fusée en direction de lui et de la blondinette. « Seymour. » Dit-elle de sa voix autoritaire. Il s’abstint de sourire bien que l’envie était grande. Elle le saisit par le bras et le tira de toutes ses forces de l’étreinte de la stagiaire afin de l’éloigner du vacarme ambiant du comptoir. « Tu joues à quoi ? » Max la regarda intensément, laissant le silence envahir l’espace. « Je sais pas, tu penses que je joue à quoi ? » Il pouvait sentir la colère gronder en elle alors qu’elle le tirait de nouveau par le bras dans un coin plus tranquille. « Tu m’invites à dîner il y a deux jours et là tu fais joujoux avec l’autre bimbo blonde ?! » Elle était hors de lui et semblait se moquer des regards inquisiteurs que certains leur lançaient. Elle serrait ses petits poings dans l’espoir de se calmer, fronçait les sourcils et semblait ne pas comprendre la situation. Max ne répondit pas. Il resta planté à la regarder, reprenant une gorgée de son whisky. Elle marquait un point : cela n’avait aucun sens. Alors dans l’absence de réponse, elle tourna les talons et partit, le laissant seul dans ce coin vide du bar. Il l’observa se joindre à la fête, s’approcher d’un illustre inconnu qui n’avait d’yeux que pour elle depuis qu’elle avait fait irruption dans le bar, et discuter avec ce dernier instaurant une proximité intime qui lui serra l’estomac. Il finit d’un trait son verre, le posant bruyamment sur le bar, ne souhaitant plus jouer. Il la voulait. Max fonça alors droit sur elle, la saisissant par le bras comme elle l’avait fait auparavant et l’écartant du malotru. L’homme en question pesta mais Max mit court à tout débat. « N’essaye même pas de jouer au prince charmant, je vois ton érection d’ici. » Il tira la jeune femme qui se débattait sans conviction et lui assenait de la lâcher. Ce qu’il ne fit pas. A la place, il se tourna vivement, glissa son bras autour de la taille de la belle, l’amena tout contre lui et l’embrassa par surprise. Elle serait sienne.


Dernière édition par Max Seymour le Jeu 11 Aoû - 12:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 0:08


Bienvenue à la maison chaton James est absolument parfait, et j'ai hâte de lire cette nouvelle fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 0:13

Rebienvenue chez toi ma douce t'es trop perf comme ça, encore une fois j'aime déjà ce que je lis, j'ai tellement hâte d'en découvrir plus I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 0:40

Merci à vous deux et merci d'avoir autorisé ce dc J'espère qu'il vous plaira et je veux pleins de liens
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1439
pseudo : Jessica (Lovee)
face, © : Holland Roden + abisror (avatar)
double compte : Cole, Nyle, Merri et Lisa
âge : 25 ans
statut : célibataire
métiers/études : étudiante

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: Oui

MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 7:16

Bienvenue parmi nous et très bon choix

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 11:37

Rebienvenue parmi nous I love you James est tellement un bon choix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   Jeu 11 Aoû - 20:05

Ton anecdote I love you I love you
J'aime trop ce nouveau personnage et je te valide avec un immense plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ¦ collection of dismantled almosts   

Revenir en haut Aller en bas
 
¦ collection of dismantled almosts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma collection de vernis OPI...
» Ràl Nivea collection Chantal Thomass
» La toute petite collection de Saneva (Mac et autres)
» Ma mini collection de débutante
» Ma petite collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Les présentations-
Sauter vers: