AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i may be deflowered but not devaluated.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i may be deflowered but not devaluated.   Jeu 11 Aoû - 13:40


“my life is a mess and i know that was a personal choice
but maybe it's time for me to un-choose that choice.”
©crédits gifs, citation / featuring daisy ridley

marloes shaffer.

26 ans|$$|ASSISTANTE|OUTSIDERS

origines et nationalité: Marnie est née sur le sol américain et donc par conséquent, possède la nationalité américaine. Bien que sa mère soit également américaine, son père, lui est néerlandais, d'où son prénom originel ainsi que son nom de famille - Marloes Shaffer. Même si Marnie porte un intérêt à ses origines au point de parler néerlandais couramment, elle n'a jamais aimé son prénom. Trop complexe. Trop imprononçable. Alors, dès son plus jeune âge, elle a choisi une alternative, Marnie, même si son père l'appelle toujours Marloes.
à new york depuis: Huit années bien remplies, désormais. Marnie est née et a toujours vécu à Bayfield, une jolie petite ville d'à peine cinq cent habitants, dans le Wisconsin. Inutile de préciser que ça lui a fait drôle lorsque la jeune femme a découvert New York, et puis, son université NYU. Habitant un petit appartement qu'elle partage avec trois autres colocataires à Brooklyn, Marnie ne se sent pas pour autant new-yorkaise. Étrangement, elle y reste parce sa vie s'est faite là-bas, parce que les salaires sont plus élevés qu'ailleurs. De là à se considérer comme une véritable new-yorkaise? Non, sûrement pas.
orientation sexuelle: Les hommes, bien évidemment. Même si sa préférence va largement à la gente masculine, la jeune femme ne peut s'empêcher de se poser des questions sur les hommes. Rares sont les mâles qui peuplent son entourage et son seul repère pour comprendre cette curieuse espèce sont les sites dédiés à décrypter les comportements masculins. Les colocataires de la jeune femme lui ont déjà expliqué que ces sites ne détenaient pas la vérité absolue, mais qu'importe, Marnie s'y accroche comme une moule à son rocher.
situation amoureuse: Célibataire. Ah, le célibat. Quelle délicieuse période où tout nous est permis sans avoir un connard sur le dos qui nous engueulerait parce que le repas n'est pas prêt. Quel bonheur de retrouver son poisson rouge adoré après une journée de travail, poisson rouge qui ne parle pas mais à qui Marnie passe ses soirées à lui raconter sa vie. Oui, vraiment, quel bonheur.  De toute façon, aucun homme ne serait assez sain d'esprit pour supporter Marnie et sa personnalité une journée entière. Enfin si, il y en a eu quelques-uns. Mais ils sont rapidement partis en courant lorsqu'ils se sont aperçus que son poisson rouge ainsi que son job intéressaient davantage la jeune femme que la relation entretenue.
quartier de résidence: Williamsburg, Brooklyn. Marnie a un temps de trajet assez important le matin et il n'est pas rare de la voir rater le métro constamment. Mais l'ambiance du quartier est sympa, surtout le week-end où les quatre filles sortent pour oublier leur quotidien morose.
type d'habitation: Un petit appartement, peuplé par trois autres filles. Les loyers new-yorkais étant hors de prix, il était tout naturel pour Marnie d'être en colocation. Loin d'être de très grandes amies, les quatre jeunes femmes s'entendent plutôt bien et restent unies face au flot de galères qu'elles doivent affronter quotidiennement. L'électricité ou l'eau coupées à cause d'un oubli de factures, des problèmes d'insonorisation qui leur permet d'entendre ce que font leurs voisins, l'ascenseur qui ne fonctionne pas, le wifi qu'elles piratent de l'appartement du dessous, entre autres.
caractère: grande gueule, excessivement girly, franche, directe, cassante, feignante, sans gêne, optimiste, féministe, exigeante, militante, passionnée, un brin tarée, pas très délicate, maladroite, sportive, naïve, influençable, n'a pas la conscience tranquille, soumise, obéissante, amusante, bavarde, a du mal à se concentrer, un brin hystérique, ne tient pas en place, immature, collante, peut agacer facilement, rêveuse, sociable, souriante


welcome to new york
(nyu) Relativement bonne élève à Bayfield, Marnie a été admise à la prestigieuse NYU à la sortie du lycée. Elle y a étudié la littérature en tant que discipline majeure et les médias, en tant que mineure. Le but de la jeune femme, c'était de se faire embaucher dans un groupe médiatique ou par une maison d'édition. Elle avait tout pour y parvenir - une implication sans borne dans le journal de l'université, une passion dévorante pour les causes telles que le féminisme ou la défense des animaux. Marnie à NYU, on la connaissait forcément. Elle coupait la parole des profs pour argumenter son point de vue, hurlait à l'extérieur au scandale contre la pollution, revendiquait sa position vegan au risque de s'attirer les foudres de tous. Seulement, si Marnie était bien partie, c'était sans compter sur le contexte économique et les dettes grandissantes liées à ses études qui ont eu raison de son avenir. ○ (grant) La militante de NYU a rapidement déchanté lorsqu'elle a vu les factures se multiplier et ses dettes stagner. Avec des parents aux revenus modestes, Marnie a réussi à se faire embaucher en tant qu'assistante de Grant Haynes, qui n'est pas un inconnu de première. Même si vous ne voyez pas son nom partout, il contrôle une partie de votre vie indirectement. Grand patron d'un empire médiatique, il avait forcément besoin d'une assistante après que l'ancienne eut été virée. Qui de mieux que Marnie pour la remplacer ? Même si le travail n'avait rien de stimulant, elle formait une bonne équipe avec son patron. Une dynamique qu'elle a sciemment ruiné. Si Marnie se surprenait parfois à avoir un faible pour son patron, elle l'a en partie arnaquée. Enfin, pas vraiment. Du moins, profité de sa crédulité. Une faille dans le système informatique, un manque de surveillance et hop, les remboursements des dîners professionnels de l'homme atterrissaient directement sur son compte à elle, pour payer ses dettes. Le petit manège a duré un temps, jusqu'à ce que Grant ne finisse par l'apprendre et par la virer. ○ (rihannon) Son arrivée auprès de Rihannon n'a rien d'un hasard. Grant ne l'a pas remerciée en la faisant sortir du bâtiment avec la sécurité. Il a accusé le coup, choisi de ne pas ébruiter cette histoire et indiqué à Marnie qu'un magasine que l'un ses concurrents possédait cherchait une nouvelle assistante. Alors Marnie a postulé, et a été acceptée, à sa grande surprise. Depuis, c'est bien simple. Chaque jour, elle a l'impression de revivre le Diable s'habille en Prada, film qu'elle a vu des centaines de fois. Elle accueille à bras ouverts les corvées que Rihannon lui offre, manque de se faire renverser en plein milieu de la rue parce qu'au téléphone, mais c'est pour la bonne cause. Rihannon, elle est comme Miranda Priestley. Et même si Marnie devrait se taire par moments parce que la vie n'est pas digne d'un film, son boulot arrive presque à lui faire oublier que ses dettes sont toujours bien là et que Grant l'ignore complètement lorsqu'elle le croise à la pause déjeuner.  ○ (gals) Cate, Joan, Nina, Marnie. Les quatre filles n'ont rien en commun mais partagent les galères d'un quotidien morne et ennuyant. Parfois, lorqu'une canalisation d'eau inonde l'appartement, elles préfèrent en rire plutôt que de s'apitoyer une énième fois sur leur sort. Les dettes, les jobs foireux, les relations amoureuses désastreuses, ça fait partie de leur lot d'animation. Des galères qu'elles partagent depuis plusieurs années et qui ne les rend que plus soudées. ○ (random) Marnie a été vegan pendant ses années universitaires, parce que c'était à la mode et que ça lui donnait une raison pour se faire remarquer. | C'est une avide consommatrice de télé réalité, des Real Housewives de Beverly Hills en passant par Dance Moms. | Elle a la fâcheuse habitude de vouloir à tout prix qu'on l'apprécie et qu'on s'intéresse à elle. | A défaut de ne pas pouvoir avoir de chien avec elle, Marnie a un poisson rouge à qui elle parle parfois. | Elle s'en est toujours voulue d'avoir trahi son ancien patron. Elle a déjà essayé de venir le voir mais les vigiles lui ont clairement fait comprendre qu'elle était désormais persona non grata. | Marnie est fille unique mais elle aurait aimé avoir un grand frère ou une petite sœur. | Sa mère est une ancienne pianiste professionnelle reconvertie en professeur de musique et son père travaille en tant que comptable à son compte - notez le jeu de mot pourri, digne de Marnie. | La coupe de cheveux de la jeune femme, c'est tout une histoire. Au début, c'était pour montrer qu'elle était archi féministe, un moyen de se rebeller contre les stéréotypes du genre mais finalement, c'était plutôt pour qu'on lui dise qu'elle ressemble à Keira Knightley. | Son rire. Son rire peut être entendu dans un rayon de vingt mètres. Sans exagération. | Elle n'arrête pas de faire des références au Diable s'Habille en Prada au travail, si bien que certaines de ses collègues ne la supportent plus.

it's been waiting for you

[url=urldurp]TITRE DU RP[/url] ○ feat autre joueur en cours/terminé

[url=urldurp]TITRE DU RP[/url] ○ feat autre joueur en cours/terminé

[url=urldurp]TITRE DU RP[/url] ○ feat autre joueur en cours/terminé



Dernière édition par Marnie Shaffer le Jeu 11 Aoû - 14:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i may be deflowered but not devaluated.   Jeu 11 Aoû - 13:41

nom et prénom / intitulé du lien Ici, tu décris le lien avec ton personnage. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i may be deflowered but not devaluated.   Jeu 11 Aoû - 13:41

what is new
• nouveauté dans la vie de ton personnage
• nouveauté dans la vie de ton personnage
• nouveauté dans la vie de ton personnage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i may be deflowered but not devaluated.   

Revenir en haut Aller en bas
 
i may be deflowered but not devaluated.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: ancienne version :: what's up-
Sauter vers: