AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 big girls cry when their hearts are breaking (stella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: big girls cry when their hearts are breaking (stella)   Dim 18 Sep - 22:27


L'un des trucs bien à travailler en tant qu'agent, pour Piper, c'était qu'il y avait des jours où elle pouvait travailler de chez elle. Et aujourd'hui, c'était l'un de ces jours. Elle avait passé la matinée en pyjama, ne s'était pas levé très tôt. Elle s'était quand même levée parce qu'elle avait quelques cinq coups de fil à passer, mais rien de plus. Ca faisait quand même un moment qu'elle n'avait pas eu le temps de se poser simplement devant la télé toute la matinée, et là, c'est ce qu'elle avait fait. Les garçons travaillaient tous aujourd'hui, alors à elle, ça lui allait très bien. Et s'était faite une matinée de filles, elle avait pris sa douche, elle s'était faite un masque pour la peau, et avait même pris le temps de se faire les ongles. Autant Piper pouvait être très féminine, autant ça faisait très longtemps qu'elle n'avait pas pris autant de temps pour elle. Et comme elle n'avait rien prévu à faire de l'après-midi, elle allait peut être bien en profiter pour aller un peu faire les boutiques, quelque chose qu'elle n'avait pas fait depuis un moment non plus, si ce n'est pour la soirée de l'autre soir, pour les victimes du crash. Oui, elle avait besoin de faire les boutiques, de prendre un peu de temps pour elle.

Elle s'était donc préparée pour sortir, simplement, mais elle n'avait bien entendu de recevoir un message de Stella. Elles ne s'étaient pas vues depuis un moment, et sa meilleure amie lui demandait si elle était d'accord pour qu'elles se voient cet après-midi. Elle avait besoin de lui parler de quelque chose apparemment. Et même si Piper avait très envie de faire un peu de shopping, il était hors de question qu'elle dise non à sa meilleure amie. Au contraire, elle était bien trop heureuse de la voir, et  puis elle aussi avait des choses à lui raconter, elle ne lui avait pas encore parlé de ce qu'il s'était passé entre elle et Carl alors… Ca serait l'occasion. Et puis, comme ça, elle serait en centre ville, elle pourrait aller faire un peu de shopping après, avec Stella si elle le voulait. Mais pour le moment, elle se préparait donc à la rejoindre au café où elles avaient l'habitude de se retrouver toutes les deux. Piper adorait passer du temps avec Stella, parce que au moins, elle ne se retrouvait pas entourée des garçons de la colocation. Stella, c'était un peu comme sa sœur finalement, et elle se réjouissait de la voir dans l'après-midi.

Mais elle n'avait pas vraiment vu le temps passer. Du coup, c'était un peu la course. Enfin, Piper ne courait quand même pas, mais elle se pressait un peu. Et en arrivant au café, elle voyait que Stella était déjà là. Elle s'engouffra alors dans le café, et la rejoignit à la table. Elle la prit naturellement dans ses bras. « Eh ! Comment tu vas ? » lui demanda-t-elle. Elle espérait qu'elle allait bien, même si elle avait été un peu alarmée par son sms. Elle posait son sac à main au pied de la table et s'asseyait en face de son ami, en faisant signe à un serveur de venir prendre leur commande. Elle souriait, trop contente de retrouver Stella. « Alors, dis moi tout. C'est quoi ce truc super important que tu as à me raconter ? » Elle était impatiente, Piper. Mais elle s'inquiétait un peu quand même…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: big girls cry when their hearts are breaking (stella)   Dim 2 Oct - 22:10


Debout en sous-vêtements devant son miroir, Stella observait son profil dans le miroir, caressant distraitement son ventre qui s'était arrondi au cours des trois derniers mois. Le premier trimestre de sa grossesse touchait à sa fin et la belle brune ne s'était toujours pas décidée à parler de son état à son entourage. Elle ne parviendrait pourtant pas à faire indéfiniment croire à sa mère que côtoyer quelqu'un lui donnait meilleur appétit. L'amour pouvait faire prendre quelques kilos, certains de ceux qu'elle avait prit ces derniers temps étaient probablement dus à sa relation avec Wes et aux repas copieux et très peu sains qu'ils avaient partagés ensemble, mais cette excuse ne marcherait plus très longtemps. Elle ne pouvait nier l'évidence, à savoir qu'un petit être de chair et d'os était en train de grandir en elle. Plus les jours passaient et plus il lui semblait que sa grossesse était visible aux yeux de tous. Elle se demandait encore comment Wes qui l'avait vue nue à plus d'une reprise avait pu passer à côté de ce petit renflement qui déformais légèrement ses vêtements, même les plus confortables. Elle se mordit la lèvre inférieure en pensant à Wes et laissa échapper un soupir à fendre l'âme. Penser à Wes lui faisait cet effet désormais. Elle redoutait d'avoir à lui parler de cette grossesse, elle redoutait d'avoir à lui avouer ses mensonges, plus encore depuis que le livreur de pizza lui avait avoué avoir fait don de ses gamètes à la même clinique qui avait procédé à son insémination. Songer que Wes pourrait sans même le savoir être le père biologique de son enfant la réjouissait et la terrorisait à la fois. Parce que Wes n'était clairement pas prêt à être père pour de vrai, mais aussi parce qu'il existait une probabilité pour que le père de son enfant ne soit finalement qu'un illustre inconnu. Elle détestait ne pas avoir de contrôle sur ce pan de sa vie alors qu'elle avait toujours mis un point d'honneur à paramétrer chaque aspect de son existence, à l'image de cette grossesse programmée pour survenir avant qu'elle n'ait dépassé les trente ans. Une décision qu'elle se surprenait parfois à maudire, sentiment qu'elle avait confiée à son médecin gynécologue lors de sa dernière visite et auquel ce dernier avait répondu par un unique conseil: elle devait répandre la nouvelle, partager son expérience, arrêter de fuir la vérité et affronter ses propres choix. Le docteur Prescott ne lui avait rien appris qu'elle ne sache déjà, mais l'entendre prononcer tout cela à haute voix avait convaincu Stella, elle devait en parler à quelqu'un, et vite.

Elle poussa un nouveau soupir et s'installa sur le bord de son lit avant de récupérer son téléphone portable sur la table de nuit sur l'écran duquel elle fit défiler la liste de ses contacts. Elle hésita longuement avant d'appuyer sur le prénom de sa meilleure amie et plus encore lorsqu'une fois son message écrit, elle dû prendre la lourde décision d'appuyer sur le bouton Envoyer. La gorge nouée, elle fixa longuement le petit icône d'envoi qui se stabilisa, preuve que l'envoi avait bel et bien aboutit. Elle ne pouvait plus reculer et lorsque vint l'heure de retrouver Piper au café, Stella se rendit sur place, avec, comme à son habitude, quelques minutes d'avance.

L'attente ne fut pas longue mais suffit à la jolie brune pour sentir l'angoisse la gagner. Piper était au courant de ses intentions, elle lui avait déjà parlé plusieurs fois de son envie d'avoir un enfant avant ses trente ans, mais jamais elle n'avait parlé de réaliser concrètement son désir. Comment Piper allait-elle le prendre? Allait-elle la rassurer? Sauter de joie? Lui faire la morale? Une boule d'angoisse nouait la gorge de Stella lorsque la superbe blonde fit son entrée pour la prendre dans ses bras. Avec un sourire légèrement crispé par la peur, l'éditrice rendit son étreinte à sa meilleure amie. - Hey! Ca va et toi? Répondit-t-elle avec entrain. La bonne humeur de la jeune femme était contagieuse et à son contact Stella se détendit légèrement jusqu'à ce que sa meilleur amie de l'interroge sur les raisons de leur entrevue. Elle regretta l'espace de quelques secondes de l'avoir prévenue de ses intentions mais finit par se dire qu'il était temps de le lui dire. Elle devait partager ce secret avec quelqu'un, et Piper était sans doute la personne qui la comprendrait le mieux à ce sujet. Du moins l'espérait-elle... Elle prit une longue inspiration et expira plus longuement encore. Parler de ce bébé allait rendre les choses réelles, pour de bon... Etait-elle vraiment prête à rendre les choses tangibles? Avait-elle le choix? Elle esquissa un sourire et se mordit légèrement la lèvre inférieure, angoissée. - Et bien je... Elle hésita à nouveau et finit par murmurer sans être certaine que Piper puisse l'entendre: - Je suis enceinte...
Revenir en haut Aller en bas
 
big girls cry when their hearts are breaking (stella)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dynamite Girls #Vintage Vinyl# Nouvelles photos p1
» Dynamite Girls SIS style
» yep les girls
» Les groovy girls de Gripette
» 2 Broke Girls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: archives rp-
Sauter vers: