AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 love the way you lie (deirdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   Lun 10 Oct - 18:07

La jeune femme regrettait un peu ses questionnements, ne sachant pas si Scully allait vouloir en parler, mais il s'ouvrit à elle malgré tout. — Oui, c’est lui, Deirdre caressait les bras du jeune homme d'un geste tendre et machinale pour le réconforter, comme une forme de bienveillance, puis il poursuivit; On a eu un accident en avril 2009 sur la route 274 au niveau de Bay Ridge. Tellement occupée à l'écouter, tellement présente pour lui; Deirdre ne fit aucun lien possible suite à l'information capitale qu'il venait de lui offrir, qui allait bouleverser sa vie dans les prochaines minutes. — Il est mort sur le coup. Le coeur de la demoiselle se gonfla alors qu'elle sentit davantage Scully se caler contre elle en position foetale, c'était douloureux de le voir comme ça et la jeune femme aurait voulu absorber toute sa douleur si elle le pouvait, malheureusement c'était une chose impossible à faire. Elle continua de lui caresser le bras et doucement sa main remonta vers ses cheveux qu'elle caressa de la même manière, comme un enfant. Le silence s'installa dans la pièce, la jeune femme n'avait pas les mots devant la lourdeur de cette tragédie, ce fameux silence fit en sorte qu'elle se perdit dans ses pensées et bientôt l'information qu'il lui avait mentionné quelque minutes plutôt remonta à la surface, étrangement elle sentit une drôle de sensation lui parcourir le corps; comme à l'approche d'un cataclysme, un mauvais présage. Sa gorge se noua alors que sa main ne cessait pas de caresser les cheveux du beau blond pour autant, puis elle souffla; « C'est arrivé quand en avril?...» Parole à peine audible, la demoiselle avait l'impression d'être entre deux eaux; non ça ne pouvait pas être possible c'était sûrement une coïncidence, il allait lui sortir une date plus éloigné de sa fameuse date que sa propre tragédie à elle. Ses yeux s'humidifièrent tranquillement, au fond d'elle-même elle le savait déjà; son côté rationnel le savait, de toute façon durant cette année à cette période il y avait pratiquement pas d'accident de la route. Sa main arrêta sa caresse alors qu'elle allait bientôt croiser le regard du beau blond et y découvrir une réponse qu'elle voulait repousser au plus profond d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   Lun 10 Oct - 21:10

Les paupières de Scully se fermèrent brutalement, tout autant que son coeur qui se compressa dans sa poitrine, à l’entente de la question de Deirdre, dans un murmure et d’une voix tremblotante. Il comprit à ce moment là qu’il avait fait une grossière erreur en parlant de cet accident et en révélant le lieu ainsi que la période précise. L’espace d’un instant, d’un égarement, il avait oublié qu’il était couché, nu, contre le corps d’une femme victime du même accident de la route. Il porta une main tremblante à son nez, qu’il pinça. De nouveau, Scully poussa un soupir à fendre le coeur avant de se détacher complètement de Deirdre qui avait déjà cessé les caresses sur son bras, comme si elle avait deviné. Scully s’assit sur le bord du lit et s’empara de son caleçon parce que définitivement, il ne se sentait pas d’avoir cette conversation, nu, en tenue d’Adam. Le blond appuya ses coudes sur ses cuisses, enfouissant dans le creux de ses mains son visage. Il était dépité et il ressentait une douleur inédite dans la poitrine parce qu’il savait qu’à l’issu de cette conversation, Deirdre saurait et que cela serait fort compliqué de maintenir une relation saine avec ce passé commun, ce mensonge. — Le douze avril 2009, finit par concéder Scully. Cette date, il ne l’oublierait jamais. A quoi cela servait-il d’inventer, la vérité semblait évidente, désormais. Il se mordit la lèvre, abîmée par leurs baisers endiablés. Scully commença à sentir le goût du sang sur son palet. — Et malheureusement, je crains que tu ne connaisses la suite mieux que moi, souffla-t-il, désemparé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   Lun 10 Oct - 21:55

La jeune femme a soudainement l'impression que son monde bascule à nouveau, que la bulle dans laquelle il se trouve se fragilise et qu'elle est sur le bord d'éclater. Il s'éloigne d'elle et se met dos à elle pour enfiler son caleçon alors qu'il demeure assis sur le bord du lit. Deirdre se redresse doucement, sa gorge est nouée; tellement nouée qu'elle a l'impression qu'elle pourrait vomir. — Le douze avril 2009 Ça résonne comme une bombe et le goût amer qu'elle a l'impression de ressentir dans la gorge se fait plus persistant. Sa lèvre inférieure tremble et elle a l'impression de retourner à cette nuit fatidique, de replonger dans des souvenirs douloureux de d'ailleurs ressentir cette même douleur intense. Doucement, une main tremblante vient se poser contre sa bouche alors qu'un hochet de surprise sort d'entre sa bouche, sa vue s'embrouille. — Et malheureusement, je crains que tu ne connaisses la suite mieux que moi, Alors c'est vrai, ce n'est pas une simple coïncidence; sa mâchoire se crispe et elle secoue la tête en murmurant; « Non, c'est pas possible... C'est pas possible, pas.. pas toi...» Ses mots meurent dans sa gorge, des larmes roulent sur son visage comme un torrent, elle vient abandonner ses mains dans ses cheveux et sert les dents alors qu'un cris étouffé vient fendre l'air; Deirdre elle bascule, elle tombe et la chute est longue et douloureuse. Elle renifle bruyamment, un rire nerveux presque névrosée finit par franchir la barrière de ses lèvres, la jeune femme semble être complètement déconnectée. « Tout ça c'était pour te donner bonne conscience? Pour te faire pardonner, d'avoir fait de ma vie un enfer!?» Ses mots sont durs, tranchants, elle s'adresse à lui; alors qu'il est toujours dos à elle. « Tout ce que tu m'as dit c'était des putains de conneries... C'est ton père qui t'a demandé de faire ça, pour que jamais je me pose des questions et que l'affaire demeure étouffer.» Elle crache ses paroles comme un venin et elle exprime un air de dégoût et de mépris à cette instant précis alors que des larmes lui brûlent toujours les joues. « Tu t'es servis de moi, t'es qu'un lâche Scully Petterson; ton père avait raison au final, comment tu peux réussir à bien dormir la nuit!» La jeune femme à l'impression de manquer d'air, elle a l'impression de passer proche de la mort une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   Lun 10 Oct - 22:08

Succédèrent à la révélation, de longues secondes qui parurent interminables à Scully. Il l’entendit sangloter puis rire, un de ses rires nerveux et presque hystérique. Son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine, résonnant dans son crâne et ses oreilles. Scully avait chaud mais il tremblait aussi, curieusement. Deirdre croyait à une comédie. Il n’en était rien et c’était ce qui rendait le moment encore plus douloureux pour l’un comme pour l’autre. Jamais Scully n’avait eu pitié ou n’avait agi pour se donner bonne conscience. Il avait écouté son coeur, pour la première fois de sa vie, un coeur qui avait décidé de s’ouvrir auprès de la mauvaise personne, pourtant bien, auprès de celle dont il avait ruiné la vie. Deirdre mettait tout sur le dos du sénateur et Scully aurait aimé approuver pour s’ôter une part de culpabilité ; or, s’il avait étouffé l’affaire, sept ans plus tôt, il n’en savait rien, aujourd’hui. Scully ne voulait pas mentir. Il ne pouvait pas. Deirdre venait de passer sept ans dans un fauteuil ainsi que tout le reste de son existence, à ignorer qui était le coupable ainsi que les circonstances de l’accident qui l’avait foutu là. Aujourd’hui et contre le gré du blond, elle méritait de savoir la vérité. — Il n’y est pour rien, du moins là. Il ne sait même pas que je te connais au-delà de ton identité qu’il m’a indiqué à l’accident, révéla Scully, conscient que cela empirait également son cas. — Je n’ai pas fais ça pour … ce que tu crois, Deirdre. Je l’ai fais pour toi, pour la personne que tu es. Elle était une femme bien, fraîche, naturelle. Lui, il n’était qu’un lâche, comme le répétait si bien Deirdre, ainsi qu’un incapable. Enfin, Scully osa se retourner et posa son regard sur la jeune femme, dans un piteux état. — Je suis tellement désolé, articula-t-il d’une voix tremblante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   Lun 10 Oct - 22:28

— Il n’y est pour rien, du moins là. Il ne sait même pas que je te connais au-delà de ton identité qu’il m’a indiqué à l’accident, Le coeur de la belle tremble, son visage est noyé par les larmes; ses yeux sont rougit et elle a le coeur en lambeau. Dans un battement de cils, elle a crashée en effleurant le bout des doigts le possible bonheur pour aussitôt le perdre lâchement. Ces mots te font grimacé, alors du coup il savait; le sénateur Petterson connaissait ton prénom, probablement qu'il savait qui elle était lors de cette fameuse soirée mondaine, mais qu'il a joué le grand jeu. Elle a la rage au corps, la rage au coeur; — Je n’ai pas fais ça pour … ce que tu crois, Deirdre. Je l’ai fais pour toi, pour la personne que tu es. Ses yeux se ferment alors que la douleur qu'elle ressent dans son être est trop insupportable. Des larmes glissent encore et encore contre son visage. « Tais-toi...» Qu'elle souffle, elle n'a plus envie d'entendre sa voix, elle n'a plus envie que son regard croise le sien, elle n'a plus envie de sentir son parfum qui flotte dans l'air; son rire qui résonne entre les murs de son petit studio. — Je suis tellement désolé, Deirdre se pince les lèvres, elle aussi elle est désolée; désolée de s'être laissée prendre comme une pauvre conne, de s'être présentée à cette fameuse soirée mondaine, de s'être ouvert à lui, d'avoir pu ressentir toutes ces choses à son égard alors qu'il est l'unique responsable de son accident, de son état avec lequel; elle tente de se battre tout les jours en essayant de garder la tête hors de l'eau. Elle est désolée d'avoir pu se perdre à penser qu'il aurait pu être celui avec lequel, elle aurait aimée bâtir quelque chose; avancer dans la vie. À nouveau, elle ricane nerveusement et si seulement les désolées c'était assez; mais, ça ne saura jamais assez. « Sors de chez moi...» Qu'elle dit d'une façon sèche, elle ouvre les yeux et le dévisage durement, sa mâchoire se contracte à nouveau et elle répète; « Sors de chez moi, fous le camp! » Voilà que bientôt elle hurle ses mots, tout en recherchant son air. Alors qu'il rassemble rapidement ses affaires comme un voleur, Deirdre crache; « T'as fait de ma vie un enfer, crois-moi ta famille et toi; allez me le payer!» Complètement hors d'elle, la jeune femme s'empare du premier objet qui lui tombe sous la main et elle le lance, celui-ci vint se fracasser contre le mur près de sa porte de chambre. Elle croise le regard de Scully; l'étincelle qu'il lui offrait semble s'être complètement éteint.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   Mar 11 Oct - 18:13

Les larmes de Deirdre redoublaient à mesure que ceux de Scully, coeur de glace jusqu’à présent dans des situations de malheurs, le piquait. Il déglutit difficilement, bruyamment. Deirdre l’intima de se taire avec une telle colère que Scully se ravisa de tenter de parler, de nouveau. Il baissa les yeux alors qu’à nouveau, il entendait ce rire hystérique résonner dans la chambre qui, quelques minutes plus tôt, accueillait les échos de leur plaisir commun. D’une manière très sèche, la jeune femme lui ordonna de s’en aller avant de se mettre à le crier, comme une litanie. Scully s’exécuta. Il se leva d’un bond, attrapant ses vêtements dispercés de par et d’autres de la pièce alors que Deirdre semblait totalement perdre les pédales, continuant à hurler qu’il s’en aille. Scully était profondément peiné mais il n’avait pas le droit de broncher. Il n’était pas la victime dans cette triste histoire mais bel et bien le coupable. Il s’avança vers la porte alors qu’elle promettait de le faire payer, lui et sa famille. Puis, un instant après, à quelques centimètres de son visage, un cadre s’explosa pour finir au sol, en mille morceaux. Scully se pétrifia sur place. Sa mère n’était pas au courant de l’autre véhicule dans l’accident et en mourrait de chagrin tant elle était dotée de compassion et d’altruisme, de voir Deirdre, ainsi, par la faute de son fils adoré. Quant à son père, Scully doutait fortement qu’il ne lui vienne en aide une seconde fois. Il n’allait pas se salir les mains ou entâcher sa carrière, surtout pas après les incidents avec Pénélope. Robert faisait chanter son fils avec cette histoire, menaçant de la révéler à la presse ainsi qu’aux autorités alors pourquoi l’aiderait-il ? Il n’y avait pas encore prescription. Il y aurait cela dans deux ans et demi. Scully avait tenu sept ans et demi loin des flics pour cette histoire du moins et voilà que dans les paroles de Deirdre, de façon juste et méritée, il pressentait que ce n’était que le début des problèmes. Dos à elle, incapable de la regarder, les épaules voûtées, les yeux braqués vers ses pieds encore nus, Scully déclara d’une voix tremblante : — Je comprends que tu veuilles que je paie pour ce que je t’ai fais mais s’il te plaît, ne mêle pas ma mère à cela, elle en mourrait de savoir qui je suis vraiment. Un monstre. Voilà comment il se sentait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   Mar 11 Oct - 18:56

Deirdre elle-même sursauta presque lorsque l'objet vint fracasser le mur de sa chambre, elle était littéralement entrain de perdre les pédales. La demoiselle remontait le draps pour se couvrir le corps, son corps tremblant; refusant qu'il puisse la revoir dans cette position complètement vulnérable, complètement à nue. Près de la porte, Scully prit la parole d'une voix tremblante; — Je comprends que tu veuilles que je paie pour ce que je t’ai fais mais s’il te plaît, ne mêle pas ma mère à cela, elle en mourrait de savoir qui je suis vraiment. Ce fut autour de la demoiselle de déglutir bruyamment, malgré le fait qu'elle semblait perdre les pédales et toutes notions de la réalité, qu'elle ait cette soif de vengeance le fait qu'il parle de sa mère, semblait la ramener des limbes. Elle se serra les lèvres et un goût de sang lui envahit la bouche, elle vint à essuyer la larme qui coule le long de ses joues et elle souffle comme une requête; « Va t'en...» La demoiselle détourne les yeux de lui et se plonge dans un mutisme alors qu'il finit par franchir la porte de sa chambre, elle peut entendre ses pas dans son studio et elle fixe devant elle, son menton tremblote et au moment où elle entend la porte se fermer, signe que c'est bel et bien terminé, elle éclate littéralement en sanglots venant à se rallonger dans ses draps et prendre à son tour une possession foetale, elle a l'impression de sentir encore son parfum dans la pièce, ça la tue littéralement. Elle ressert les draps, ses doigts s'y agrippe alors qu'elle sert les dents comme si elle avait soudainement une énorme douleur; oui, Deirdre a mal, elle a mal au corps, mal au corps, mal à la vie. Plein de trucs y passe en tête, doit-elle en parler à ses parents, doit-elle le dénoncer à police? Non, elle ne ferait pas ça; pas pour l'instant d'abord elle n'a pas la force morale et physique de le faire et en plus de ça, elle n'a pas envie de chambouler une nouvelle fois sa famille; elle préfère garder le silence pour l'instant et tout comme Scully vivre avec ce secret qui pèse à son tour sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: love the way you lie (deirdre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
love the way you lie (deirdre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: archives rp-
Sauter vers: