AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sorry for breaking your heart (deirdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 11 Oct - 20:26


Cela faisait deux jours que Deirdre avait jeté Scully au milieu de la nuit en découvrant qu’il était le chauffard qui avait causé l’accident la paralysant. Scully avait fini par s’habiller dans le couloir pour fuir au plus vite les sanglots de la jeune femme, insoutenables mais ça n’avait rien changé : ils le hantait à chaque instant. Il n’avait pas fermé les yeux depuis et peinait (voir même n’y parvenait pas du tout) à penser à autre chose. Il était paranoaïque, sautant sur le judas de sa porte à chaque passage dans l’ascenseur, craignant que ce ne soit les flics ou sursautant dès que son téléphone se manifestait, craignant que ce soit eux ou espérant au contraire qu’il s’agisse de Deirdre. Scully ne pouvait en parler à personne car tous ignoraient, hormis son père, la réalité ainsi que la vérité sur ce soir-là. Scully ne supporterait pas de perdre quelqu’un d’autre, là, tout de suite. Il avait déjà perdu Deirdre et cela lui pesait au coeur. Dépité, déprimé, après un énième verre de whisky et un rail de cocaïne, Scully décida de se rendre chez Daniel, un ami mais également un collègue – ami de Deirdre pour espérer avoir des nouvelles de la jeune femme. Il ne prit ni vélo, ni bmx ni skate pour cela, préférant se changer les idées en marchant ou plutôt, en titubant. Quelques minutes plus tard, il parvint au seuil de la porte de Daniel à laquelle il sonna. — Daniel, mon pote, faut que tu m’ouvres, j’me sens pas bien…, se lamenta le blond avant d’avoir un haut de coeur dû à l’absortion excessive d’alcool. — Dépêche ou je gerbe dans le couloir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 11 Oct - 20:53

Allongée sur le lit d'invité, Deirdre fixait le plafond; les écouteurs de son ipod dans les oreilles, les yeux clos. Uniquement le rythme de la musique et sa respiration se faisait entendre. Voyant qu'elle se s'était pas pointée au travail depuis deux jours, Daniel s'était présenté à son appartement et elle l'avait retrouvée dans un sale état, comme une épave complètement déconnectée du monde réel. Évidemment, il avait cherché à comprendre ce changement de comportement radical et Deirdre lui avait sortie le plus beau des mensonges, mais en même temps ça pouvait largement tenir la route. Scully voyait une autre femme alors qu'ils se fréquentaient voilà la raison qu'elle lui avait fourni pour qu'il cesse la questionner constamment. Évidemment, Daniel avait démontré de la déception et du découragement devant le comportement de son ami et il avait cessé de l'interroger. Soudainement, la porte d'entrée s'ouvre et Deirdre entend des voix en fond sonore. « Bon sang vieux, qu'est-ce que tu fiches ici?» Il voit bien que son ami est dans un sale état complètement intoxiqué. Il s'écarte et le laisse entrer, puis il reprend en disant; « Tu sais où est la salle de bain, je t'interdis de vomir dans mon entré!» La belle brune retire ses écouteurs et se redresse se demandant qui pouvait bien rappliquer chez Daniel à cette heure tardive. « Oh, merde Scully..» Son coeur fait un bon, Scully est ici? Elle est soudainement tiraillé par la colère et l'angoisse de retomber face à face avec lui. Malgré tout, elle est amené à prendre possession de son fauteuil et aller voir ce qui se passe. « Attention!» La demoiselle s'arrête net, puis elle constate la flaque de vomissure dans le corridor, génial! Elle la contourne maladroitement se pinçant les lèvres devant cet odeur répugnante, puis elle voit Daniel qui supporte le corps de Scully; qui lui a la tête dans la toilette entrain de vomir sa vie. Elle demeure un moment à les fixer, et lorsqu'elle s'apprête à rebrousser chemin; Daniel l'interpelle; « Deirdre, tu pourrais le surveiller; le temps que je nettoie ce merdier, s'il te plaît..» La demoiselle se passe une main dans les cheveux devenant nerveuse et elle dit; « Je ne crois pas que...» Daniel reprend en disant; « S'il te plait, j'ai pas envie que mon plancher soit foutu à cause de lui.» Deirdre soupir et entre dans la salle de bain, elle tente de se placer du mieux qu'elle peut et agrippe Scully pour l'empêcher qu'il bascule complètement dans la toilette. Elle n'ose pas le regarder et elle espère sincèrement que ça ne dure pas trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 11 Oct - 21:14

Daniel hurlait après Scully mais le jeune homme n’en entendait rien. Il était obsédé par son envie saisissante de vomir et par le mal de crâne, rituel après avoir reniflé de la coke, ce qui ne l’empêchait pas de recommencer pour autant. Scully déversa le maigre contenu de son repas dans le couloir, provoquant la colère de Daniel qui l’amena toutefois aux toilettes, où Scully se laissa tomber à genoux pour vomir de nouveau dans la cuvette. Son sang se glaça lorsqu’il entendit une voix qu’il connaissait que trop bien et aussitôt, le blond se raidit avant de sentir une nouvelle poigne le tenir en équilibre pour ne pas qu’il plonge la tête la première dans la cuvette. Le blond se retourna, découvrant effectivement Deirdre. Elle semblait affaiblie et fatiguée, foncièrement triste. C’était comme une claque dans la gueule qui absorba tout l’alcool ingéré pour le rendre sobre, de nouveau, d’un coup d’un seul. Il la dévisagea. S’il avait su, il ne serait pas venu, pour respecter son besoin de distance. Il l’avait compris parce qu’elle ne répondait pas à ses messages. Il en avait envoyé trois, sans réponses mais lus. — Daniel…, gémit Scully, en sueur du moins, sur le visage tout en fixant la jeune femme. Ce dernier arriva, visiblement furieux et croisa les bras sur son torse. — Tu m’emmerdes Petterson. T’as vraiment merdé, mon gars et en plus, t’as failli ruiner mon parquet tout neuf !, le réprimanda Daniel. — Comme t’es pas un chef pour assumer mais que Deirdre mérite des explications, j’vous laisse vingt minutes et t’as intérêt, mon pote, à t’excuser platement d’avoir baisé une autre. Scully le dévisagea. Baiser une autre ? Donc Deirdre n’avait rien dit à Daniel sur l’accident, sur les réels raisons de cette brutale dispute, presque une séparation ? Le blond eut à peine le temps de réaliser cela qu’il entendit la porte se fermer ainsi que le verrou. En soupirant, il s’appuya contre le mur, se massant la tempe. — Je ne sais pas que tu étais là, confessa-t-il. Il ne savait pas quoi dire, quoi faire. Ils étaient coincés ici pour vingt minutes. — Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 11 Oct - 21:40

Au moment où le regard vitreux de Scully se posa sur elle, la jeune femme sentit son coeur se tordre dans sa poitrine parce qu'elle avait osé poser son regard sur lui, ce dernier était en sueur et affreusement mal en point et elle se doutait de la raison, pour laquelle il se trouvait dans cet état lamentable. Deirdre avait lu les messages, évidemment qu'elle les avait lu et même relu aussi; mais, elle n'avait pas eu le courage de répondre de toute façon, elle considérait ne plus avoir rien à faire avec lui. Moins, elle le verrait; mieux elle se porterait, malheureusement cela ne semblait pas être pour aujourd'hui. — Daniel… Souffla-t-il, Oui Daniel revient le prendre en charge pour qu'elle puisse s'éclipser et ne pas ressortir tant qu'il serait là. — Tu m’emmerdes Petterson. T’as vraiment merdé, mon gars et en plus, t’as failli ruiner mon parquet tout neuf ! Mentionna Daniel complètement furax, Deirdre posait ses prunelles sur son ami s'apprêtant à ouvrir la bouche, mais celui-ci reprit la parole; — Comme t’es pas un chef pour assumer mais que Deirdre mérite des explications, j’vous laisse vingt minutes et t’as intérêt, mon pote, à t’excuser platement d’avoir baisé une autre. À ces mots, Deirdre détourna le regard en voyant l'interrogation dans le regard de Scully, elle n'avait rien dit; elle avait inventé une vraie connerie n'ayant pas la force d'en parler à qui que se soit; elle n'avait pas la force d'entrer en guerre contre la famille influente qu'est Petterson, elle savait pertinemment que si ses parents venaient qu'à être au courant, ils allaient vouloir engager une guerre judiciaire contre eux. Est-ce que ça allait ramener son état? Est-ce que ça allait ramener Tim? Aucunement. Deirdre fit pivoter son fauteuil et grimaça lorsqu'elle entendit le bruit de la porte et du verrou. « Merde...» Qu'elle lâcha, en se passa une main dans les cheveux. Vingt minutes, ça risquait d'être interminable. Deirdre ne savait pas comment gérer la situation elle n'était pas prête pour ça. — Je ne sais pas que tu étais là, Débuta-t-il, la demoiselle n'osait pas le regarder; elle comptait dans sa tête les secondes qui s'écoulaient. — Désolé. Encore une fois, Scully sortait ce fameux mot; la jeune femme vint à poser son regard sur lui un instant, aucun mot ne sortit de sa bouche. « Il a vraiment verouiller la porte ce salaud.» Grimaçant de nouveau, la demoiselle s'avança et posa sa main sur la poignée essayant de la tourner pour ouvrir la porte, sans succès. « Les vingt minutes ne sont pas terminés.» Chantonna Daniel dans la pièce d'à côté, elle connaissait le jeune homme et savait pertinemment qu'il allait maintenir son point. Avançant dans la pièce, la jeune femme finit par s'immobiliser et prit la parole d'une voix détachée; « Ne m'envoie plus de sms..» Signe qu'elle les avait regardé, sa gorge se noua et elle se mis à jouer avec ses doigts nerveusement, elle devait tenter de garder le contrôle pour ne pas péter un câble comme la dernière fois, elle le devait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 11 Oct - 21:54

Deirdre fut la première des deux à constater qu’effectivement, Daniel les avaient enfermés dans la salle de bain et elle jura alors que Scully restait immobile contre le mur, en proie à de nouvelles nausées. Il ferma les yeux, s’excusant de nouveau mais Deirdre le rappela à l’ordre. Plus de sms. Okay. Scully se doutait que ce n’était pas une bonne idée que de lui en envoyer mais il n’y pouvait rien. Il avait besoin de lui parler. Elle lui manquait. — J’avais besoin que tu saches que je ne me suis pas foutu de ta gueule, Deirdre, confessa Scully. Ils n’avaient pas eu l’occasion d’en parler et en fait, le blond avait besoin de vider son sac. Pas de se justifier, c’était injustifiable mais simplement de lui expliquer et d’un côté, il pensait que la jeune femme invalide le méritait bien. — Je ne savais pas qui tu étais dans le sens où, je ne t’avais jamais vu. J’ai compris comment nous étions … liés, que je te connaissais quand Daniel a mentionné ton prénom ainsi que ton nom. Parce que même si tu me reproches d’arriver à fermer les yeux la nuit, je te jure qu’on oublie pas l’identité de la personne dont on a gâché la vie. Le nom de Behell l’avait hanté pendant sept ans et le hantait plus férocement ses dernières semaines, avec leur rencontre mais également l’envoi du dossier par un corbeau anonyme qui menaçait de tout dévoiler à la jeune femme comme aux flics. — C’est égoïste mais j’espérais que tu ne l’apprennes jamais parce que je suis attaché à toi. C’était la première fois qu’il avouait s’être attaché à une femme, malheureusement dans des circonstances défavorables. — Je savais que tu me jetterais si tu l’apprenais. Sur ce point, il ne s’était pas trompé. Scully avait été jeté et il se rappelait encore s’être rhabillé dans le couloir, à la hâte et encore trempé de la sueur de leur ébat intense. — Si tu veux porter plainte, Deirdre, j’ai le dossier original de la police ; je te le donnerai. Il n’y a pas encore prescription sur l’accident, tu pourras me le faire payer, comme tu as promis de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Jeu 13 Oct - 0:20

Au fond d'elle-même, malgré toute cette rage, cette rancoeur, il lui manquait aussi c'était atroce; d'un autre côté comment pouvait-il lui manquer alors qu'il avait causé cette accident, qu'il était la cause de son malheur depuis sept ans. — J’avais besoin que tu saches que je ne me suis pas foutu de ta gueule, Deirdre. De nouveau, la jeune femme n'osa pas le regarder ça lui faisait trop mal; elle eut un petit rire nerveux et releva le regard vers le plafond ayant l'impression que son regard picotait, qu'elle allait encore se mettre à chialer et elle ne pouvait pas, elle devait essayer de se montrer forte cette fois-ci; elle ne voulait plus se montrer vulnérable comme la dernière fois. — Je ne savais pas qui tu étais dans le sens où, je ne t’avais jamais vu. J’ai compris comment nous étions … liés, que je te connaissais quand Daniel a mentionné ton prénom ainsi que ton nom. Parce que même si tu me reproches d’arriver à fermer les yeux la nuit, je te jure qu’on oublie pas l’identité de la personne dont on a gâché la vie. Doucement, elle n'eut pas d'autre choix que de rapporter ses prunelles sur lui, il y avait au moins ça; il allait avoir cette culpabilité sur la conscience et si ça pouvait le faire souffrir un peu c'était pas plus mal. Habituellement, Deirdre n'est pas le genre de personne à souhaiter du mal pour quelqu'un; mais étrangement dans cette situation, même si elle ne le pensait pas réellement, elle souhaitait qu'il souffre autant qu'elle avait pu souffrir au courant des dernières années. La jeune femme s'humecta les lèvres alors que Scully continuait de parler; — C’est égoïste mais j’espérais que tu ne l’apprennes jamais parce que je suis attaché à toi. "Je suis attaché à toi" Ces mots résonnent dans l'esprit de la jeune femme et elle sent son petit coeur s'accélerer; bon dieu de merde, comment pouvait-elle encore réagir ainsi alors qu'il lui a causé tant de tords? — Je savais que tu me jetterais si tu l’apprenais. Deirdre maintient son regard dans le sien et prend finalement la parole; « Alors, t'aurais continué à me faire l'amour comme l'autre soir; tu aurais continuer à me proposer des projets fous comme faire des sports extrêmes... Tu.. Tu serais venu éventuellement à un repas de famille chez moi, t'aurais fait la connaissance de mes parents.. T'aurais pu les regarder dans les yeux sachant ce que tu m'avais fait?» Sa voix tremble, Ses yeux s'embrument, Deirdre est à fleur de peau. Elle se pince les lèvres regrettant d'avoir dit de tels propos, d'avoir exposé l'idée qu'elle aurait aimée le présenter à ses parents. Détournant un moment le regard vers la fenêtre, elle vient chasser la fine larme qui coule le long de sa joue.— Si tu veux porter plainte, Deirdre, j’ai le dossier original de la police ; je te le donnerai. Il n’y a pas encore prescription sur l’accident, tu pourras me le faire payer, comme tu as promis de le faire. C'est vrai, c'est ce qu'elle a promis, c'est ce qu'elle lui a craché à la figure avant qu'il se sauve en voleur à moitié nu. Une part d'elle aurait envie de se venger et de le faire payer, mais une autre partie d'elle se dit que ça n'allait pas ramener l'usage de ses jambes ni la présence de son meilleur ami Tim. « Les parents de Tim, ils ne sont pas au courant je présume?» Qu'elle demande en le regardant de nouveau, les dommages collatéraux sont également énormes ça ne brise pas uniquement sa famille ou celle des Petterson; mais également les parents de Tim. Elle joue de nouveau avec ses doigts, Scully est dans un sale état et ça la torture, au fond d'elle-même; la jeune femme est complètement torturée de le voir comme ça. « Pourquoi.. Pourquoi t'as persister? C'est vrai, tu l'as dit toi-même tu savais qui j'étais à cette soirée, tu aurais pu tout simplement arrêté, t'effacer... Pourquoi, t'as persister...» À nouveau, le regard de la belle brune s'embrume et elle se mord la lèvre pour ne pas craquer; elle replace doucement une mèche de ses cheveux, sa chevelure au naturelle épaisse et ondulée, depuis ces deux jours la demoiselle se néglige et fait uniquement le stricte minimum et encore c'est un véritable calvaire par moment. Elle aussi, elle a le teint pâle et des cernes sous les yeux un véritable épave. D'ailleurs, elle n'a pas donnée de nouvelles à ses parents et heureusement ceux-ci sont partis à l'extérieur pour quelque jour ça évite qu'ils la voient comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Ven 14 Oct - 8:23

Un frisson parcourut l’échine de Scully lorsque la jeune femme évoqua leur ébat. Il entendait encore, en écho, dans sa tête, les gémissements de la jeune femme lorsqu’il avait prit un soin particulier à choyer sa poitrine. Il ressentait encore un picotement entre les jambes, affaibli par la situation, du plaisir qu’il avait vécu. — J’aurais continué mais tôt ou tard, ça m’aurait bouffé de te mentir, confessa le blond. Scully ne pouvait pas protester ; il aurait aimé rencontrer ses parents, construire éventuellement un bout de chemin avec Deirdre mais aujourd’hui, tout cela ne semblait qu’une vague volonté emportée par le mensonge et le fait qu’il faille désormais assumer ses erreurs. Le coeur de Scully se fissura davantage lorsque la jeune femme évoqua les parents de Tim, qu’il voyait encore et le considérait autant qu’un de leurs enfants. Ils savaient bien que c’était lui qui conduisait la voiture lors de l’accident mais ils ignoraient son état d’ébriété ainsi que de drogue mais également le second véhicule impliqué dans l’accident. Depuis Deirdre, il songeait à leur avouer mais cela l’effrayait. Scully avait peur de perdre encore plus de monde car le dire finirait par ébruiter les faits auprès de leurs amis qui partiraient, sans l’ombre d’un doute. Il finirait seul avec ses remords même si après tout, c’était certainement ce qu’il méritait. — ils savent juste que je conduisais la bagnole, que j’étais défoncé et ivre, on leur a pas dit, expliqua Scully, prit d’un nouveau haut de coeur qu’il tenta de réprimer. Scully passa une main sur son front, trempé de sueur. Il est sur le point de craquer, physiquement comme moralement. Depuis deux jours, il tient à la coke et au whisky et ça fait déjà un moment qu’il n’a pas consommé. Les épaules voûtées, il baissa la tête tout en agrippant ses doigts à ses cheveux blonds, hirsutes. Comme le soulignait la jeune femme, il avait persisté. Il avait foncé tête baissée dans les ennuis mais s’il ne l’avait pas fait, elle n’aurait jamais su la vérité, non ? — Au moins, en insistant, t’as su ce qu’il s’était passé ce soir-là… souffla-t-il. Scully ignorait pourquoi il avait continué, pourquoi il avait commencé à la fréquenter. Son sourire, ses fossettes, ses yeux tristes. Tant de choses à la fois. — J’ai adoré chaque moment avec toi, en toi et dans d’autres circonstances, je suis certain qu’on aurait pu vivre une belle histoire mais le fait est que j’ai ruiné ta vie et celle de ta famille. Je veux juste que tu sois heureuse Deirdre alors si y’a quoi que ce soit que je puisse faire … même si ça ne réparera pas mes tords … je veux le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Dim 16 Oct - 19:18

— J’aurais continué mais tôt ou tard, ça m’aurait bouffé de te mentir, Une relation basée sur le mensonge, c'est la pire chose au monde; du moins c'est ce que pense Deirdre. Étrangement, la jeune femme ne sait pas trop pourquoi, elle le questionne sur les parents de Tim; mais, elle a envie de savoir, de voir toutes les personnes qui seront touchés dans cette histoire si jamais elle déciderait de tout dévoiler au grand jour. — ils savent juste que je conduisais la bagnole, que j’étais défoncé et ivre, on leur a pas dit. La jeune femme pousse un soupir, elle constate bien d'ailleurs que Scully semble être en manque, il a des sueurs; il a le temps extrêmement pâle et des hauts le coeur. Sans trop savoir pourquoi, la demoiselle se dirige vers la petite armoire près d'elle à la recherche d'une serviette à humidifier, elle s'empare de l'une d'elle et la passe sous l'eau alors que Scully continue de s'adresser à elle; — Au moins, en insistant, t’as su ce qu’il s’était passé ce soir-là… Égoïstement, tout comme lui; elle aurait aimée ne pas savoir, ne pas voir l'évidence et continuer de flotter sur son petit nuage, d'être heureuse. Malheureusement, la vérité avait fini par éclater et la jeune femme devait vivre avec cela. — J’ai adoré chaque moment avec toi, en toi et dans d’autres circonstances, je suis certain qu’on aurait pu vivre une belle histoire mais le fait est que j’ai ruiné ta vie et celle de ta famille. Je veux juste que tu sois heureuse Deirdre alors si y’a quoi que ce soit que je puisse faire … même si ça ne réparera pas mes tords … je veux le faire. Les yeux de Deirdre se ferment alors qu'elle est dos à lui, puis elle inspire doucement et fouille à la recherche d'aspirines ou quelque chose du genre, elle ne devrait pas jouer les infirmières elle devrait lui gueuler dessus, le menacer encore et toujours comme elle a fait l'autre nuit, mais elle ne sent pas la force de le faire. Elle s'empare de deux cachets et du verre d'eau qu'elle remplie un peu, puis toujours avec la serviette humide elle s'avance vers lui en disant; « Avale-ça, ça va t'aider...» Sincèrement, il ne pouvait rien faire de plus; hormis se dénoncer aux flics. « La seule chose que tu pourrais faire, c'est te dénoncer aux flics; mais ça ne ramènera pas ma condition et encore moins Tim, ça risque de tuer ta mère et... Elle ne mérite pas ça, aucune mère... aucune mère mérite de souffrir...» Deirdre l'avait vécue, elle avait vue sa mère souffrir suite à son accident et c'était atroce, la pire douleur au monde. Elle garde un moment son regard dans le sien, puis elle fini par se reculer de nouveau remettant une distance raisonnable entre eux. Un soupir s'échappe d'entre ses lèvres, puis elle se demande ça fait combien de temps qu'ils sont enfermés là ensemble, une grimace s'échappe déforme son visage légèrement, puis elle ajoute; « Arrêter de consommer, voilà ce que tu pourrais faire... Pour pas qu'un autre drame ce reproduise, fais-le pour ta mère; pour ta famille, fais-le pour Tim aussi... Fais-le pour toi...» Qu'elle souffle en osant le regarder, sincèrement c'est la meilleure chose qu'il pourrait faire pour sa propre santé et éviter que le même cauchemar se répète et que cette fois-ci, il n'est pas seulement une personne paralysée sur la conscience, mais un autre mort de plus. Son regard vient à se poser sur la porte et elle demande à l'intention de Daniel; « Bon allez Dany, ouvre la porte s'il te plaît.» Étrangement, la jeune femme n'entend plus de bruit ou présence de vie de l'autre côté, elle regarde brièvement Scully et souhaite sincèrement que leur ami ne soit pas parti en les oubliant là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Dim 16 Oct - 20:00

Scully ne pu cacher sa surprise lorsque la jeune femme lui prépara une serviette humide, un verre d’eau ainsi que des aspirines. Sagement, il s’en empara et après s’être essuyé le front, il avala les cachets. Il écouta attentivement les conditions de Deirdre. Il n’y en avait qu’une : qu’il se dénonce à la police. Scully manqua de s’étouffer avec le médicament. Se vendre lui-même ? Il avait imaginé qu’on le dénonce mais qu’il le fasse lui-même, il n’y avait jamais pensé et cela lui faisait peur. Mais Deirdre aussi, avait eu peur, à tout juste vingt et un an, à peine majeure, quand on lui avait annoncé qu’elle ne remarcherait plus jamais. — Elle réalisera juste que mon père avait raison depuis toujours : le fils prodige, ce n’est pas moi, c’est mon frère, répondit Scully, austère. Depuis des années, son père s’évertuait à dire à sa femme que le meilleur de leur fils c’était leur aîné, celui qui avait fait de brillantes études, droit dans ses bottes, marié et père ; que Scully, rebelle, n’ayant aucun diplôme ni aucunes études, instable, faisant la une des journaux à scandales, n’était qu’un vilain canard, une tâche dans la parfaite famille Petterson. Et ce jour-là, Scully y croyait dur comme du fer. — Si c’est ce que tu veux, je le ferais, concéda Scully qui pouvait difficilement cacher sa peur, qui grimait son visage d’angelot blond. Puis Deirdre lui fit une seconde demande : arrêter de prendre de la drogue. Il nota qu’elle prenait soin de dicter différentes personnes mais pas elle. Pourtant, il avait envie d’arrêter pour elle. Elle, Deirdre, celle pour qui il nourrissait des sentiments qui devaient appartenir au passé, désormais. — Je ne pourrais pas, souffla le blond d’une voix presque inaudible. — Pas si je ne le fais pas pour toi, pas alors que ma mère risque de me lâcher même si je le mérite et que je serai tout seul dans une tempête judiciaire. Parce que c’était ce que cela allait être : un scandale. Sept ans après les faits, après une magouille politique et financière. Les journalistes allaient se déchaîner, il le pressentait. Deirdre appela Daniel, restant mystérieusement muet. Scully se releva difficilement, abaissa la cuvette des toilettes pour s’y asseoir, jugeant le sol peu confortable. — Cherche pas, il a dû partir, t’es bloquée ici avec moi, malheureusement pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Dim 16 Oct - 20:26

La jeune femme soupir se rendant bien compte que Daniel est partie en les laissant seuls tout les deux dans cette salle de bain. L'esprit de la jeune femme est terriblement mélangé, elle ne sait plus trop où donner de la tête, elle ne sait plus trop quoi penser ni quoi faire de tout ça. — Si c’est ce que tu veux, je le ferais. Poussant à nouveau un soupir, la jeune femme baissa le regard on pouvait voir qu'elle n'avait plus aucune idée de quoi faire, elle ne savait plus ce qu'était la meilleure chose à faire. Les sentiments qu'elle avait à l'égard du beau blond était toujours présent, quelque part; et ça rendait la situation compliquée et difficile à gérer. Puis, elle vint à lui demander d'arrêter de consommer en le faisant pour lui et le reste de sa famille, évidemment elle avait pris soin de ne pas se nommer; sachant que maintenant elle appartenait au passé, qu'elle ne pouvait plus se permettre de s'introduire dans sa vie et dans ses futures démarches. Elle ne pouvait pas, mais une part d'elle avait affreusement envie de l'aider alors que de l'autre côté, elle voulait qu'il s'arrange avec ces problèmes et qu'il en bave autant qu'elle avait pu en baver au courant des sept dernières années. Relevant son regard vers lui au moment où il murmura ses paroles à peine audible;  — Je ne pourrais pas, Elle continua de le fixer, alors qu'il se justifia; — Pas si je ne le fais pas pour toi, pas alors que ma mère risque de me lâcher même si je le mérite et que je serai tout seul dans une tempête judiciaire. Elle sentit sur le coup, qu'elle manquait d'air devant sa révélation, puis sur le coup aucun mot ne sortit de sa bouche, elle déglutit sentant sa gorge nouée, puis elle prit enfin la parole à son tour; « Dans ce cas,fais-le pour moi...» Qu'elle dit simplement alors que son regard demeure dans le sien. « Je... Je peux même te référer des groupes de soutien si tu veux.» La jeune femme en connaissait quelques groupes pour les gens avec des problèmes de consommation; Marcus lui en avait déjà parlé de quelques groupes pour l'aider dans son cheminement suite à son accident et sur le papier d'informations, il y avait aussi des groupes pour les personnes ayant des problèmes de consommation divers. Sincèrement, la demoiselle se maudissait d'être autant prévenante avec lui; mais en même temps au fond d'elle-même, elle tenait à lui et elle n'arrivait pas à se battre contre ça. Prenant une inspiration, la jeune femme avoua; « Je devrais t'en vouloir, je devrais te faire la guerre et sortir l'artillerie lourde avec les avocats, tout ce bordel, mais j'y arrive pas...» À nouveau, elle baisse son regard sur ses mains; ses mains tremblent un peu et elle tente de se calmer en respirant normalement. C'est à ce demander si elle est normale, après tout quelle personne oserait proposer du soutien à la personne qui a fait de sa vie un véritable calvaire?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Dim 16 Oct - 20:50

Deirdre finit par prononcer la raison qu’attendait le blond. Ils se regardaient dans les yeux et c’était difficile pour Scully de ne pas craquer, de ne pas péter un plomb. Il avait envie d’arracher le papier peint démodé de Daniel en hurlant toute la haine qu’il éprouvait envers lui-même et toute sa peine d’avoir fait du mal à Deirdre, une fille si bien qui ne méritait pas cela. Personne ne le méritait sauf peut-être lui. — Je n’ai pas envie de voir des gens, répondit-il. Il ne voulait surtout pas montrer aux autres combien il avait une vie de rêve, lui, mais s’en plaignait et consommait pour s’amuser, pas pour oublier ses problèmes comme d’autres. Son coeur rata une pulsation dans sa cage thoracique alors que la jeune femme paralysée faisait un aveu. Elle ne voulait pas se battre contre lui par avocats interposés ni lui en vouloir. C’était un comble après ce qu’il lui avait fait. — Avec ce que j’ai fais et ce que mon père a fait, d’acheter un compte rendu de police, on ne pourra pas passer à côté d’un procès et j’suis un Petterson, ça fera du bruit, Deirdre. Il n’avait jamais été confronté à un procès mais il était dans un milieu politique, il s’y connaissait un minimum. — Demande un huis-clos, ça évitera les médias et … j’crois qu’il vaudrait mieux pas qu’on ébruite ce qu’il y a eu entre nous, ça fera parler. Bien sûr que les médias adoreront cette histoire du mec qui a rendu paralysée une gonzesse et couche avec sept ans après alors qu’elle, elle l’ignore. Il fallait limiter les fuites et les médias, simplement. Parler de tout cela lui faisait peur, affreusement. Il n’avait qu’une envie, c’était de partir en courant, de prendre ses jambes à son cou. Scully posa son regard sur la porte avant de soupirer, dépité, et de lever les yeux au ciel. Il se leva pour attraper quelque chose que Daniel avait glissé sous la porte, discrètement mais vu le regard interrogateur de Deirdre, Scully allait devoir lui montrer. Il déplia les doigts et montra, au creux de sa paume, un étui argenté. Daniel avait eu le culot de leur glisser un préservatif sous la porte. — Quand il daignera rentrer, faudra que j’en parle à Daniel, soupira le blond avant d’entendre soudainement le principal concerné, hurler d’une voix joyeuse : — Parler de quooooi ? Votre mariage ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 18 Oct - 20:54

— Je n’ai pas envie de voir des gens, Qu'il confessa simplement, Deirdre ne répondit rien à cela, de toute façon Scully était assez vieux pour gérer la situation; elle n'allait quand même pas lui tenir la main, alors que c'est littéralement ce qu'elle était entrain de faire en lui proposant des groupes de thérapie. « Comme tu veux...» Finit-elle toutefois par répondre, en haussant les épaules; la belle brune allait devoir à lâcher prise, à se détacher de lui si elle voulait réussir à surmonter l'épreuve qui allait surgir dans les prochains jours. À partir du moment où il se rendra à la police ou qu'elle apportera les documents, la jeune femme sait très bien qu'une péripétie judiciaire se déclenchera. Avec ce que j’ai fais et ce que mon père a fait, d’acheter un compte rendu de police, on ne pourra pas passer à côté d’un procès et j’suis un Petterson, ça fera du bruit, Deirdre. À l'entendre, c'est comme si elle baissait les armes; qu'elle refusait de se battre alors que non c'était loin d'être le cas, elle avait envie qu'il assume ses actes et pour ça, elle souhaitait enclencher le processus judiciaire, mais d'un autre côté elle avait une santé physique fragile et sa santé mentale n'en parlons même pas, elle demeurait un sujet vulnérable et elle ne sait pas si elle aura la force de se battre comme cette machine qu'est le système de justice. — Demande un huis-clos, ça évitera les médias et … j’crois qu’il vaudrait mieux pas qu’on ébruite ce qu’il y a eu entre nous, ça fera parler. Sur le coup, elle reçu ces propos comme quelque chose d'amer, comme s'il balayait ce qu'ils avaient pu vivre d'un virement de mains, mais au final Deirdre savait qu'il avait entièrement raison et c'était mieux ainsi, mieux pour tout le monde qu'il ne soit pas au courant, ça risquerait de tuer son père d'ailleurs et le reste de sa famille n'en parlons même pas. Soudainement, Scully se leva de la cuvette des toilettes et vint à ramasser quelque chose au sol, la demoiselle l'interrogea du regard et évidemment le beau blond n'eut pas d'autre choix que d'y montrer le contenu. Alors qu'il déplia sa main pour y montrer le contenu, la jeune femme vint à détourner le regard poussant un soupir en remarquant que leur ami Daniel avait glissé un préservatif sous la porte, charmant. — Quand il daignera rentrer, faudra que j’en parle à Daniel,  Deirdre vint à poser ses yeux cernés sur Scully et acquiesça faiblement, elle n'avait pas la force d'en parler à Daniel. Puis, justement le principal intéressé fit son entré dans la salle de bain en disant d'une voix joyeuse; — Parler de quooooi ? Votre mariage ? Si seulement c'était ça, la demoiselle eut de la difficulté à regarder longuement Daniel dans les yeux fuyants son regard, sachant que lorsque la bombe tomberait et que Scully expliquerait la vraie raison de leur "séparation" une guerre débuterait. Daniel était l'un d'eux qui c'était juré que personne n'allait faire souffrir Deirdre. La jeune femme se replaça sur son siège de son fauteuil, puis elle vint croiser le regard de Scully quelques secondes, étrangement son coeur se mis à battre rapidement, comme si elle préparait à la tempête qui allait bientôt faire rare. Daniel perdit un peu son sourire, bien qu'il demeurait discret, puis il s'adressa à Scully en disant; « Bon mon vieux, tu m'expliques ce qui se passe; ça commence à devenir lourd.» Deirdre se sentait terriblement fébrile, elle se demandait si c'était une bonne idée de rester là, mais en même temps l'ambiance était tellement lourde, qu'elle était littéralement pétrifiée sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 18 Oct - 21:17

Deirdre restait curieusement silencieuse. En fait, ce n’était pas une curiosité mais totalement compréhensible : pourquoi parlerait-elle avec lui ? Pourquoi perdrait-elle encore plus de temps avec celui qui lui avait fait perdre sa mobilité ? L’enthousiasme de Daniel brisa le coeur de Scully. Il aurait aimé, plutôt que d’avouer ce qu’il s’était produit cette terrible nuit d’avril 2009, dire à son ami qu’il était avec Deirdre, en couple – le mariage, c’était impensable pour lui, une ignominie -. Scully prit une profonde inspiration alors que tous se dirigeaient vers le salon, lui derrière le fauteuil de Deirdre, à observer ses épaules se mouver au rythme de ses mains faisant rouler le fauteuil. Au passage, il posa sur le meuble de la salle de bain, en sortant de la pièce, la protection. Il n’en aurait pas besoin pour un moment, ni envie, en fait. Scully échangea un dernier regard avec la jeune femme alors que leur ami commun s’impatientait. Il cherchait du réconfort, du soutien mais malgré la douceur et la gentillesse de la jeune femme, c’était stupide d’aller vers elle. Scully la sentait sur le point de s’effondrer et très sincèrement, il n’était pas en meilleur état. — Je n’ai pas été voir une autre fille, confessa Scully, pour rétablir la vérité sur leur séparation, si on pouvait appeler cela ainsi pour une relation aussi éphémère que la leur (bien que sincère). Cette fois, Daniel posa son regard intrigué sur la jeune femme. — Là, je ne comprends plus, admit-il. Scully lui fit signe de s’asseoir mais resta debout, faisant les cent pas dans la pièce. — Tu te souviens de mon accident avec Tim ?, demanda-t-il et un hochement de la tête lui confirma que oui, Daniel n’avait pas oublié ce dramatique soir où il avait perdu un ami très cher. — J’ai pas dis toute la vérité sur ce soir là. Ce n’était pas lui qui conduisait ; c’était moi. J’étais sous alcool mais également sous cocaïne et cannabis. Daniel ouvrit la mâchoire, visiblement choqué. Un léger silence s’imposa dans la pièce. — Ce soir là, j’ai également percuté la voiture d’une jeune femme… Un éclair traversa le regard du dynamique jeune homme qui se leva d’un bond, faisant face au golden boy. — Ne me dis pas que … . Scully déglutit difficilement tout en opinant du chef, les yeux rivés sur le sol. — C’était Deirdre. C’est de ma faute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 18 Oct - 22:14

Tranquillement, les trois jeunes gens finissent par se rendre au salon abandonnant la salle de bain. Daniel prend les devants, alors que Deirdre le suit; légèrement fermée, anxieuse de la suite des choses, elle peut sentir la présence de Scully qui marche derrière elle. Daniel les observait tour à tour impatient de connaître la suite, si seulement il savait ce qu'il l'attendait. Scully et Deirdre s'échangèrent un dernier regard bref et le beau blond prit la parole; — Je n’ai pas été voir une autre fille, Aussitôt, la jeune femme sentit le regard interrogateur de Daniel sur elle, alors que celui-ci souffla; — Là, je ne comprends plus. Quelques secondes, Deirdre baissa les yeux au sol pour tenter de calmer; puis, elle releva la tête au moment où elle vit Scully indiquer à son ami de s'asseoir alors qu'il faisait les cent pas dans la pièce tout en débutant le récit de la vraie histoire, de la vraie tragédie. — Tu te souviens de mon accident avec Tim ? Ce dernier acquiesça, tout comme Scully, Daniel avait connu Tim; c'était l'un de ses amis, il avait été d'ailleurs terriblement bouleversé d'apprendre son décès. — J’ai pas dis toute la vérité sur ce soir là. Ce n’était pas lui qui conduisait ; c’était moi. J’étais sous alcool mais également sous cocaïne et cannabis. Deirdre posa son regard sur Daniel, elle pouvait sentir le corps du jeune homme abasourdit; sa mâchoire s'ouvrit un peu alors que Scully donna le dernier coup de masse; — Ce soir là, j’ai également percuté la voiture d’une jeune femme… Pendant une fraction de secondes, Deirdre eut l'impression de cesser de respirer; elle aurait souhaité disparaître dans un claquement de doigts. Puis, d'un bon il se leva pour venir faire face au jeune homme; — C’était Deirdre. C’est de ma faute. ce fut le coup de grâce, impulsivement Daniel prit Scully par le collet pour venir le plaquer durement contre le mur derrière eux. Deirdre lâcha un hoquet de surprise en voyant la scène se dérouler sous ses yeux; « Fils de pute, tu l'as tué...» Daniel serrait les dents, enveloppé par une rage dont on ne l'avait jamais vu. « T'oses te pointer chez moi, défoncée, complètement saoul alors que tu l'as tué!» Son ton de voix monta d'un cran, il resserra son emprise sur le beau blond, prêt à lui assigner une bonne droite et c'est ce qu'il fit d'ailleurs sans se faire prier. Deirdre plaqua une main contre sa bouche, tétanisée elle se sentait terriblement impuissante du coup. « Daniel!» Qu'elle l'interpella, cependant ce dernier semblait complètement déconnecté de la réalité, on pouvait voir certaines veines sortir sur sa tempe et dans son cou. Son visage avait tranquillement viré au rouge, sa mâchoire était crispée. Daniel n'avait jamais été un homme violent, mais là; c'était trop. Évidemment, Scully tenta de se défendre, et quant à la jeune femme, elle vint à avancer et un cri fendit l'air de la pièce; « Daniel arrête! Arrête, tu vas le tuer!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 18 Oct - 22:31

Il ne le vit pas venir et il comprit ce qu’il se passait au moment où sa tête heurta violemment le plâtre du mur derrière lui. Daniel allait le frapper mais pour le moment, il l’insultait copieusement en exerçant une pression sur la gorge du blond. Il insultait sa mère, sa pauvre mère qui mourrait certainement de chagrin quand elle apprendrait ce que Scully avait fait. Scully se prit une droite dans la mâchoire qu’il sentit et il s’étonna même de n’avoir perdu aucune dent. Il tenta de se défendre, bêtement, vainement, trop sonné par le coup qu’il avait reçu à la tête, en tout premier. Deirdre hurlait alors qu’il lâchait les armes, abandonnait l’idée de se défendre. Daniel finit par le lâcher et, désarticulé comme un pantin, Scully se laissa glisser contre le mur alors que son (ex) ami fulminait. — Comment tu peux le défendre, Deirdre ? Comment tu as pu même accepter que je te laisse lui parler ? Il a ruiné ta vie, Deirdre, t’es clouée sur un fauteuil et dépressive par sa faute et tu le défends ! Scully dévisagea son ami. Il parlait de dépression ? Deirdre était dépressive depuis l’accident ? Daniel quitta la pièce, furieux. Il quitta même son appartement à en juger par la porte qui claqua brutalement derrière lui. Scully cracha dans sa manche ; du sang. — Tu crois qu’il est allé chercher la carabine de son vieux dans sa cave ? Plaisanta Scully en laissant échapper un rire qui lui fit un mal atroce dans les côtes. Il toussa avant d’essayer de se relever pour finalement seulement se redresser. — Je suis désolé qu’il soit en colère après toi. Tu n’aurais pas dû l’arrêter mais je t’en remercie. Il a raison, j’ai tué Tim. Prononcer ses mots furent d’une violence inouie pour Scully dont la carapace, qu’il conservait depuis deux jours et renforçait à coup d’alcool et de came, se fissura pour laisser échapper un sanglot provenant du fond de sa poitrine. — Je l’ai tué, répéta-t-il d’une voix tremblante et pleine de larmes. — Et je t’ai fais tant de mal, Deirdre, je me le pardonnerai jamais … j’suis tellement désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mar 18 Oct - 22:53

Alors que Scully se laissait glissé contre le mur, après avoir reçu ces nombreux coups. Daniel totalement hors de lui s'adressa à la jeune femme; — Comment tu peux le défendre, Deirdre ? Comment tu as pu même accepter que je te laisse lui parler ? Il a ruiné ta vie, Deirdre, t’es clouée sur un fauteuil et dépressive par sa faute et tu le défends ! La jeune femme voulu s'expliquer, mais évidemment il n'était pas en état de recevoir quoi que ce soit, sans attendre il quitta la pièce et vint même à quitter l'appartement en claquant la porte derrière lui. L'appartement retomba dans un silence étrange, puis Deirdre vint à dévisager le beau blond, au visage tuméfié par les coups. — Tu crois qu’il est allé chercher la carabine de son vieux dans sa cave ? Se passant une main tremblante dans les cheveux, la jeune femme avait l'impression de vivre en plein cauchemar constant depuis deux-trois jours. « Il a une carabine dans sa cave?» Qu'elle souffla, maladroitement; malgré le fait que Scully plaisantait, la jeune femme n'était pas très rassurée de savoir ce détail. Cependant, elle chassa cette idée de son esprit, alors qu'elle le vit grimacer et tenter de se redresser — Je suis désolé qu’il soit en colère après toi. Tu n’aurais pas dû l’arrêter mais je t’en remercie. Il a raison, j’ai tué Tim. Pour la toute première fois, la jeune femme sentait la carapace de Scully se rompre, elle sentait l'émotion à travers son sanglot et étant une femme extrêmement émotive, elle sentit les larmes lui monter aux yeux; bien qu'elle ne veuille pas, bien qu'elle veuille demeuré insensible à sa douleur, elle n'y arrivait pas. — Je l’ai tué, Prenant une inspiration,la jeune femme avança son fauteuil près de lui, alors qu'il enchaîna; — Et je t’ai fais tant de mal, Deirdre, je me le pardonnerai jamais … j’suis tellement désolé. Elle vint à baisser le regard, alors qu'elle sentait l'émotion lui monter jusque dans la gorge, elle ne savait pas quoi dire; elle n'était pas prête à lui pardonner c'était encore trop frais, trop lourd et possiblement qu'une partie d'elle ne pourrait jamais entièrement lui pardonner. « Arrête... ça changera rien à la situation...» Qu'elle souffla maladroitement, malheureusement c'était la triste vérité. Elle espérait qu'il ne la questionne pas sur ce que Daniel avait balancé concernant sa dépression, elle maudissait d'ailleurs le jeune homme d'avoir dit cela, malgré que c'était sous le coup de la colère. « Bouge pas, je... Je vais aller de quoi nettoyer tout ça.» Elle disparu un instant dans la salle de bain où elle prit quelques secondes pour souffler un peu alors que son regard croisa le miroir, elle avait une sale mine et elle devait se reprendre en mains, ne pas sombrer surtout s'il y a un procès dans les prochains jours, prochaines semaines, un procès... Jamais, la jeune femme serait capable de l'envoyer en prison, même si ça serait la chose à faire pour qu'il paie de ses erreurs. Elle revint avec le matériel nécessaire pour soigner ses plaies au visage. « Tu penses que tu peux te lever et t'asseoir là-bas, pour que je sois capable de te nettoyer?» Encore une fois, Deirdre semblait jouer la sauveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Mer 19 Oct - 8:42

Scully ne plaisantait pas totalement en évoquant l’arme car Daniel possédait effectivement une vieille carabine ayant appartenu à son père dans sa cave ; dans leur jeunesse, ils s’amusaient à tirer sur les pigeons avec. Scully n’avait rien contre le port d’arme car lui-même et pour rassurer sa mère, possédait un neuf millimètre, dans l’un de ses placards, caché au milieu de ses boxers. Il ne l’avait jamais utilisé et oubliait parfois son existence, par ailleurs. Le blond préféra ne rien répondre pour ne pas inquiéter Deirdre. Elle craquait, également. Ils étaient tous les deux dans un état considérable voir pitoyable. Cela ne changerait rien à la situation, comme elle le disait si bien. Scully avala difficilement sa salive alors qu’elle partait chercher de quoi le soigner. Pourquoi ? Pourquoi elle ne le laissait pas ainsi, saignant, affaibli et blessé ? Il le méritait amplement. « Tu penses que tu peux te lever et t'asseoir là-bas, pour que je sois capable de te nettoyer?». Scully estima le canapé, à deux mètres tout au plus de lui. Il fronça des sourcils. Cela devrait le faire. Il opina du chef et s’appuya sur un meuble pour essayer de se relever mais la douleur dans les côtes était trop virulente si bien qu’il réprima un gémissement en fermant fermement la mâchoire, ce qui devint plutôt un grognement. — Deirdre, laisse. Je te remercie mais j’vais appeler ma mère pour qu’elle vienne me chercher – j’suis pas certain de réussir à beaucoup marcher – et elle va le faire. Si Dane revient et me trouve ici, toi en train de me soigner, il va péter un plomb, expliqua le blond. Après maintes efforts, il parvint à se relever, faisant plus ou moins face à la jeune femme. Scully chercha son regard. Il n’oubliait pas les paroles de Daniel et cette pathologie sombre de la dépression. — Ne replonge pas dans tes vieux démons à cause d’un connard comme moi, articula-t-il. Il ne méritait pas qu’elle se mette mal pour lui. — Fais attention à toi, Deirdre, souffla-t-il. Dans sa voix transparaissait l’affection qu’il avait pour elle, peut-être même de l’amour ; Scully était un piètre connaisseur si bien que lui-même ignorait ce que c’était, d’aimer. — J’oublierai pas ce qu’il s’est passé entre nous, c’était merv -… pourquoi j’dis ça ? Ca fait encore plus mal. Il aurait voulu déposer un baiser tendre sur son front avant de s’en aller mais se pencher semblait difficile vu ses blessures mais également malvenu vis à vis de la jeune femme. Scully s’avança, boiteux et ayant mal, vers la porte qu’il ouvrit, attrapant son sac à dos. Puis, il se retourna une dernière fois : — A plus, j’suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   Jeu 20 Oct - 4:09

La jeune femme revint avec la petite trousse de premiers soins, elle lui demanda s'il pouvait se lever pour s'asseoir sur le canapé plus près. Sa douleur semblait vive, elle demeurait là, à le fixer en se pinçant les lèvres alors qu'il brisa le silence; — Deirdre, laisse. Je te remercie mais j’vais appeler ma mère pour qu’elle vienne me chercher – j’suis pas certain de réussir à beaucoup marcher – et elle va le faire. Si Dane revient et me trouve ici, toi en train de me soigner, il va péter un plomb, Les yeux de la belle brune vint se perdre sur la petite trousse, il avait raison; entièrement raison, elle devait lâcher prise définitivement c'était la meilleure chose à faire et si jamais Daniel se ramène et qu'il la voit entrain de le soigner ça risque de créer des problèmes. — Ne replonge pas dans tes vieux démons à cause d’un connard comme moi, Sa gorge se noua aussitôt et elle vint à relever les yeux, un regard brumeux; elle ne pouvait rien promettre les prochains jours, les prochaines semaines risquaient d'être difficile, mais elle allait faire de son mieux. — Fais attention à toi, Deirdre, Un souffle, Deirdre garda son regard sur lui, alors qu'elle se sentait triste, fébrile, ayant l'impression qu'une page à peine écrite allait se tourner pour eux.— J’oublierai pas ce qu’il s’est passé entre nous, c’était merv -… pourquoi j’dis ça ? Ca fait encore plus mal. Essayant de respirer normalement, la demoiselle baissa quelque secondes le regard sur ses cuisses, c'est vrai que de l'entendre dire ça, ça faisait encore plus mal; une partie d'elle intérieurement était cependant heureuse de l'entendre, d'entendre qu'entre eux c'était pas juste une attirance ou une histoire d'une baise, que c'était plus fort et profond que ça. Puis, lorsqu'elle entendit ces pas, sa démarche boîteuse, elle releva son regard vers lui alors qu'il ramassait son sac venant à croiser son regard; — A plus, j’suppose.
Elle se pinça les lèvres, soutenant son regard; puis au moment où il détourna le regard pour ouvrir la fameuse porte de l'appartement, la jeune femme l'interpella; « Scully...» Son petit coeur rata un battement lorsqu'il croisa à nouveau ses prunelles, puis d'une voix déchirée elle prit parole; « J'oublierai pas non plus...» Elle s'humecta les lèvres pour continuer en disant simplement; « Prend soin de toi...» Bientôt, il allait franchir la porte et ça allait mettre un terme, synonyme de la fin; fin douloureuse, mais inévitable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: sorry for breaking your heart (deirdre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
sorry for breaking your heart (deirdre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breaking Bad
» Breaking Bad
» Ma collection de vernis OPI...
» RAL MAC
» bàrbie ♦ total eclipse of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: archives rp-
Sauter vers: