AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 (jed) down the boulevard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

messages : 322
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : emily browning, nephilim / jeff buckley + le joli gif d'entre deux mondes.
double compte : ziggy & angie.
âge : twenty-nine y.o
statut : trying to remember how it feels to have a heartbeat.
métiers/études : waitress, aspiring novelist.
logement : jed's loft.
guilty pleasures : musicals, candy crush, 90s boys- and girlsbands, dark chocolate, kitschy romance movies,
bucket list : finish the damn book.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: jed, april, salim, joan, alicja + tc -

MessageSujet: (jed) down the boulevard    Lun 6 Mar - 15:25


« Fais chier. » Toujours aussi charmante, Maebh – et ce dès le réveil. Il est à peine six heures du matin, lorsqu'elle ouvre les yeux, à contre-coeur. Complètement jet-laguée, impossible de retrouver le sommeil. Nous sommes dimanche, le premier depuis l'arrivée de l'irlandaise à New-York. Elle avait beau faire, la marque du décalage horaire restait ancrée au coeur de son psychisme. Les draps volent dans les airs, les pieds se posent sur le parquet. Maebh lâche un soupir et ose enfin quitter les abords de son lit douillet. Autant mettre à profit ces quelques heures de sommeil envolées. Elle accorde un bref regard dans l'embrasure d'une porte, celle de la chambre de son frère. Jed dort encore à poings fermés. Sourire narquois. Elle pourrait le réveiller, sans aucune pitié mais finit par se raviser. À pas de loup, elle rejoint la cuisine. La machine à café grogne, tandis que Maebh ouvre le journal. Blablabla. Trump. Oscars. Trump. Rien de bien passionnant. Elle hume un air des Stones, croque à pleines dents dans une pomme. Les tartines manquent de brûler. C'est à cet instant, qu'une idée lui vient. Plutôt que d'attendre le réveil de Jed, elle n'a qu'à découvrir les rues new-yorkaises d'elle-même. Cela ne doit pas être si compliqué. Emmitouflée dans deux épaisseurs de pulls et une écharpe plus grande que sa personne, Maebh se voit rapidement prête à affronter l'inconnue que se voulait être New-York. Elle attrape la carte laissée par Jed sur un des meubles du couloir, avant de claquer avec une discrétion relative la porte d'entrée.
NY vs Maebh. Maebh vs NY. D'abord, vient Brooklyn. Le quartier où réside Jed. Et donc, suite logique, sa soeur. Maebh avait déjà eu droit à un aperçu du coin, l'aîné Gaffney l'ayant trainé dans un petit restaurant non loin de leur immeuble pour fêter son arrivée. Maebh n'a donc pas trop de difficultés pour trouver la bouche de métro. Jusque ici, tout va bien. Les choses se corsent lorsqu'elle se retrouve face aux moult lignes et le panel de directions à prendre. La jeune femme choisit pour but, Central Park et grimpe donc dans la rame qu'elle pense être la plus adéquate à l'y conduire. Les minutes passent. Maebh observe le peu de personnes présentes, en ce dimanche matin. Trois amis endormis, sûrement rentrant d'une fête. Un homme au visage renfermé, accompagné d'une valise. Et elle, Maebh, véritable touriste. Il lui faut bien une quinzaine de minutes pour se rendre compte que non, ce métro-ci et le changement qu'elle a effectué entre temps, ne l'amèneront point au lieu désiré. Elle descend au prochain arrêt, retourne à la surface. Bien. Maebh jette un oeil à sa montre. Il est bientôt sept heures. Jed n'es sûrement pas réveillé et elle, n'a aucune idée d'où elle se trouve. Pas âme qui vive pour la renseigner. L'irlandaise hésite puis se résigne, fouillant dans son sac pour y extirper son cellulaire. Soupir. Son sens de l'orientation n'évoluera donc jamais. Sonnerie. Attente. Jed décroche au bout du quatrième bip. « Jed ? » Le frère est encore endormi. « Tu vas rire mais je me suis perdue. » Incompréhension à l'autre bout du fil. « Pas dans l'appartement, non. Elle en aurait pourtant bien été capable. « Je suis sortie. Oui, à cette heure. » Jed rit, un peu.  « Où je suis ? Si je le savais, je serais pas en train de t'appeler, mon cher. » Les alentours ne sont que béton et buildings. Maebh en fait une brève description. « Je voulais aller à Central Park mais il y a pas une once de verdure dans le coin. » Elle enchaîne en lui décrivant son parcours. « Wall Street, tu dis ? Ah la blague. » Bon. On peut parler d'un cuisant échec. « Tu peux venir me chercher ? » Si on la laisse continuer, Maebh pourrait facilement se retrouver non plus à New-York mais bien à l'autre bout du comté.
 

_________________

/ But in our darkest hours, I stumbled on a secret power. I'll find a way to be without you, babe /


c'est l'histoire d'inspecteur love machine et de son labrador:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ask no questions, you'll hear no lies
avatar

messages : 912
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : Aidan Turner, ©lux aeterna (/av), Beerus (/sign).
double compte : lew, neelam, dallon.
âge : thirty three years.
statut : single, a nasty scar on his tattooed heart. but he's starting to fall for a beautiful young violinist.
métiers/études : conductor for the new york philharmonic orchestra. cello player.
logement : a loft in brooklyn with his sister.
guilty pleasures : dancing on his own, rapping, reading french love stories, watching thrillers with a bag of popcorn.
bucket list : take a look at the next score, run at least once a week, talk to his father after all these years, find his child (?)

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open bar (april, sierra, maebh, salim)

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Dim 19 Mar - 23:47



this is the way we walk in New York

La présence de la seconde Gaffney à New York te fait plaisir. C'est une réunion que tu as attendue, bien qu'elle ne se soit pas très bien déroulée. Tout ce qui compte, c'est qu'elle soit finalement là, libérée de soit-disant obligations, finalement en mesure de penser à elle et à son avenir. Elle n'a pas à se sacrifier pour le reste de la famille, tu ne le permettras plus. Elle a encore des rêves, des choses à faire et d'autres à voir. Tu es là pour lui permettre d'être un peu égoïste, comme tu l'as été. Elle est là depuis peu, et tu passes le plus clair de ton temps à l'ennuyer exactement comme lorsque vous étiez enfants, mais au fond tu es ravi de partager à nouveau un toit avec ta cadette, et elle le sait pertinemment. Tu n'as pas besoin de mots pour le lui faire comprendre, et autant dire que c'est plutôt très arrangeant pour quelqu'un comme toi, pudique sur tes sentiments, avare de je t'aime-s. Cependant, sa présence te distrait grandement, tu tentes tellement de passer du temps avec elle pour rattraper celui perdu que tu négliges tout le reste. Tu es arrivé en retard à une répétition pour la première fois en au moins cinq ans, as raté des rendez-vous, et puis surtout cela t'a empêché de contacter April. Reste à déterminer si ce dernier point a véritablement un lien avec Maebh, mais la seule idée du contraire te fait paniquer alors disons que l'analyse attendra.

Une sonnerie retentit dans ta chambre silencieuse: Sister des Black Keys, chanson associée à Maebh. Mais tu décroches machinalement, après avoir tâtonné sur ta table de chevet, paupières résolument closes, sans savoir que c'est elle. « Mmmh ? », grognes-tu contre ton téléphone avant d'entendre la voix de ta soeur à l'autre bout. Qui d'autre pour te réveiller ainsi un dimanche ? À peine sorti de ta torpeur, tu ne vois pas où veut en venir la jeune femme, même pas encore conscient du lieu où tu te trouves toi-même. « Qu'est-ce que tu racontes, il... il est pas si grand l'appartement. » Toujours à moitié endormi, et tout à fait au courant de la tendance qu'a Maebh à se retrouver dans les situations les plus improbables, il ne te semble pas exclu qu'elle se soit perdue dans le loft même. Attendant sa réponse, tu écartes le portable de ton oreille afin de jeter un œil à l'heure affichée sur l'écran. Une fois de plus, il n'y a qu'elle pour partir à l'aventure avant sept heures du matin, dans une ville lui étant tout à fait inconnue. Tu émets un léger rire, commençant à te réveiller. « Ok, dis-moi où tu es. » Sa réponse te fait lever les yeux au ciel. « Sois aimable, mini. Dis-moi ce que tu vois, alors. » Tu mets le haut parleur et te lèves, commençant à t'habiller puisque tu sens déjà venir la prochaine question. En attendant, elle te décrit buildings et enseignes. « Félicitations, tu es sur Wall Street. Central Park c'est de l'autre côté, douée. » Tu ris à nouveau, et termines de boutonner ta chemise avant de répondre. « J'arrive. Ne fais pas de bêtise. » Sur ce, tu raccroches, attrapes une veste et tes clés, puis descends rapidement les marches menant au hall de l'immeuble. Il te suffit d'une dizaine de minutes pour arrêter la Jeep devant ta petite sœur, et tu te penches afin ouvrir la portière avant de l'interpeller. « Une vraie aventurière », la taquines-tu, sourire moqueur aux lèvres. « Grimpe, je meurs de faim. Le seul côté positif d'être levés si tôt c'est qu'on ne fera pas la file longtemps pour mon petit-déjeuner. » Maintenant que vous y êtes, autant rester dehors.

_________________
you know I love you, but I know it's wrong.
I know what I've been missing, and I know that I should try. but there's hope in this submission, and there's freedom in your eyes. (hurts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1110-jed-ces-ecorchures
avatar

messages : 322
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : emily browning, nephilim / jeff buckley + le joli gif d'entre deux mondes.
double compte : ziggy & angie.
âge : twenty-nine y.o
statut : trying to remember how it feels to have a heartbeat.
métiers/études : waitress, aspiring novelist.
logement : jed's loft.
guilty pleasures : musicals, candy crush, 90s boys- and girlsbands, dark chocolate, kitschy romance movies,
bucket list : finish the damn book.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: jed, april, salim, joan, alicja + tc -

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Lun 20 Mar - 18:12


Le regard de Maebh balaie rapidement les environs. Pas âme qui vive dans le coin. Question de logique: il est à peine sept heures du matin, en ce dimanche de mars. Personne, excepté les quelques riverains, n'aurait l'idée de venir si tôt arpenter, en week-end qui plus est, les rues de Wall Street. Personne, si ce n'est Maebh, donc. Les minutes passées dehors auraient pu être longues mais la jeune femme a son arme secrète pour passer du temps. Candy Crush. Encore et toujours. C'est son pécher mignon, ni plus, ni moins, pouvant happer son attention en moins de deux secondes. Alors, quand le véhicule de Jed apparaît enfin, Maebh ne le réalise pas tout de suite. Il faut que la portière se débloque, pour qu'elle daigne enfin de lever la tête. « Roh, arrête de te moquer. » Le cellulaire finit dans sa poche, tandis qu'elle grimpe à l'avant de la Jeep. « C'était tout calculé, figure toi. » Sourire en coin, Maebh restait pertinemment consciente que sa crédibilité s'était envolée à peine s'était-elle engouffrée dans la mauvaise rame. « Tu m'amènes où ? » C'est qu'il n'avait pas tort, Jed. Elle aussi, commençait à sentir son estomac gronder. « Tu sais ce dont je rêve, là ? D'oeufs brouillés et d'un muffin à la myrtille. » Autant profiter des bons côtés de New-York et de ses petits-déjeuners gourmands, loin de ces abjects céréales qu'elle avait trouvé dans les placards de son frère. « Je te préviens, ce ne va pas être la dernière fois que je vais te demander de venir me chercher parce que je me serai perdue. » Mais bon, ça, Jedediah devait bien s'en douter. « Faudra que tu me fasses visiter, un jour, aussi. Après notre petit-déjeuner, ça te dit ? » Ils avaient beau partager un même appartement depuis l'arrivée de Maebh, les enfants Gaffney ne se voyaient souvent qu'en coups de vent, Jed étant pris par l'orchestre, Maebh par ses horaires au pub. Alors, autant saisir l'occasion, pour une journée, rien qu'à deux. Comme au bon vieux temps.
 

_________________

/ But in our darkest hours, I stumbled on a secret power. I'll find a way to be without you, babe /


c'est l'histoire d'inspecteur love machine et de son labrador:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ask no questions, you'll hear no lies
avatar

messages : 912
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : Aidan Turner, ©lux aeterna (/av), Beerus (/sign).
double compte : lew, neelam, dallon.
âge : thirty three years.
statut : single, a nasty scar on his tattooed heart. but he's starting to fall for a beautiful young violinist.
métiers/études : conductor for the new york philharmonic orchestra. cello player.
logement : a loft in brooklyn with his sister.
guilty pleasures : dancing on his own, rapping, reading french love stories, watching thrillers with a bag of popcorn.
bucket list : take a look at the next score, run at least once a week, talk to his father after all these years, find his child (?)

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open bar (april, sierra, maebh, salim)

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Mer 29 Mar - 21:22

Par chance, tu n'as pas besoin d'un café dès le réveil, avant de faire quoi que ce soit. Une fois hors du lit, dans la fraîcheur relative de ta chambre au matin, tu es opérationnel. Tu retrouves donc ta soeur à Wall Street moins d'un quart d'heure après la fin de votre conversation téléphonique. A ton arrivée, elle pianote sur son écran, probablement encore en train de jouer à tu ne sais plus quoi, le genre de truc électronique qui te dépasse et te donne l'impression d'être déjà vieux. Maebh ne te remarque pas tout de suite, absorbée par son jeu, et il te faut ouvrir la portière pour l'interpeller. « Que ferais-je de mon temps si je ne me moquais pas de toi ? » Tu souris largement. Ça a toujours été comme ça, mais il te faut admettre qu'elle n'est pas en reste pour ce qui est de te taquiner. Tu lèves les yeux au ciel à sa réponse: « évidemment, un Gaffney n'a jamais tort », souris-tu, dans l'autodérision totale. Et, surtout, dans la moquerie de ton père, c'est toujours ton passe-temps favori. « Tu verras.  » C'est dimanche, mais tu as fini par si bien connaître cette ville que tu sais exactement où aller pour trouver ce que tu souhaites. C'est l'occasion de faire découvrir une bonne adresse à ta petite soeur. « Je ne lis pas encore dans tes pensées mini, mais je m'en serais douté. Personnellement, je pourrais manger n'importe quoi, puisque le frère dévoué que je suis a couru dehors pour te sauver sans prendre la peine de remplir son pauvre estomac désespérément vide. » Chez toi, tu aurais avalé un énième bol de céréales. Peut-être n'aurais-tu mangé que cela aujourd'hui. Mais tu ne diras pas à ta soeur qu'elle t'arrache à un repas aussi bon que monotone. « Même chez nous tu te perdais, ça ne me changera pas beaucoup. » Ton regard se pose un instant sur elle, tandis que tu commences à chercher une place de parking. « Laisse-moi réfléchir, aies-je vraiment envie de passer toute une journée à traîner avec toi ? Ma réputation pourrait en prendre un sacré coup... » Incapable de rester sérieux, tu émets un léger rire tout en garant finalement la Jeep à quelques pas du café ciblé.

_________________
you know I love you, but I know it's wrong.
I know what I've been missing, and I know that I should try. but there's hope in this submission, and there's freedom in your eyes. (hurts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1110-jed-ces-ecorchures
avatar

messages : 322
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : emily browning, nephilim / jeff buckley + le joli gif d'entre deux mondes.
double compte : ziggy & angie.
âge : twenty-nine y.o
statut : trying to remember how it feels to have a heartbeat.
métiers/études : waitress, aspiring novelist.
logement : jed's loft.
guilty pleasures : musicals, candy crush, 90s boys- and girlsbands, dark chocolate, kitschy romance movies,
bucket list : finish the damn book.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: jed, april, salim, joan, alicja + tc -

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Lun 3 Avr - 9:44


Une fois confortablement assise sur le siège passager, Maebh prend ses aises et s'autorise à lancer le premier disque qui lui tombe sous la main. Retour presque quinze ans en arrière, quand la petite fille qu'elle était venait toquer, furieuse, à la porte de son frère et sa musique toujours trop forte, lui empêchant d'apprendre sa chorégraphie des Spice Girls en paix. « T'écoute encore ce vieux truc ? » qu'elle lâche, accentuant le mot vieux, juste pour l'embêter. C'est qu'il avait passé le cap des trente années d'existence, pas elle. Enfin, ce n'était plus qu'une question de mois, désormais, mais ça, Maebh préférait ne pas y penser. Elle rit, quand Jed vient à imiter son père même si une part d'elle sait que cette moquerie n'est rien face au ressentiment véritable qui séparait les deux hommes. « Oh pauvre chou... Sortez les violons pour le petit Jedediah qui n'a pas eu ses dix heures de sommeil... » Maebh sourit, un air innocent peignant alors ses traits. « Je veux pas te froisser Jed mais quelle réputation ? » Hilare, elle sort du véhicule pour passer la porte du café quelques instants plus tard aux côtés de son frère, visiblement habitué des lieux. Ils prennent place dans un coin tranquille, près d'une fenêtre donnant sur une vue plutôt sympathique du quartier. « On est où exactement, enfait ? » Vient une serveuse et les cartes. Maebh n'est que joie en voyant en premières lignes la promesse d'oeufs brouillés et de muffins. « J'ai l'impression de pas t'avoir vu de la semaine alors qu'on vit ensemble... C'est drôle, quand même. » C'est que Jed enchaîne les répétitions, en ce moment, si bien qu'il doit très souvent s'absenter tandis que Maebh, elle, revendiquait son indépendance en servant bière sur bière, jour après jour. « Rien de nouveau, j'imagine ? » Sait-on jamais, Jed n'est pas des plus expansifs mais peut-être qu'aujourd'hui sera-t-il d'humeur à parler plus longuement de sa vie.
 

_________________

/ But in our darkest hours, I stumbled on a secret power. I'll find a way to be without you, babe /


c'est l'histoire d'inspecteur love machine et de son labrador:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ask no questions, you'll hear no lies
avatar

messages : 912
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : Aidan Turner, ©lux aeterna (/av), Beerus (/sign).
double compte : lew, neelam, dallon.
âge : thirty three years.
statut : single, a nasty scar on his tattooed heart. but he's starting to fall for a beautiful young violinist.
métiers/études : conductor for the new york philharmonic orchestra. cello player.
logement : a loft in brooklyn with his sister.
guilty pleasures : dancing on his own, rapping, reading french love stories, watching thrillers with a bag of popcorn.
bucket list : take a look at the next score, run at least once a week, talk to his father after all these years, find his child (?)

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open bar (april, sierra, maebh, salim)

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Mer 5 Avr - 19:21

La remarque de Maebh, sur le siège passager, te fait lever les yeux au ciel. Tu te retiens de rire, faisant mine d'être vexé et lui assénant une tape sur le bras. Quoi qu'elle en dise, ta musique est mieux que ce qu'elle écoutait lorsque vous étiez adolescents. Elle et ses Spice Girls, elle te rendait dingue. C'est uniquement à cause d'elle que tu connais tous leurs pseudonymes -culture dont tu te passerais volontiers. « Excuse-moi, jeune demoiselle, mais je viens d'avoir trente-trois ans, et on ennuie pas les personnes âgées. » Sur ce, tu montes le son, She Loves Me Not de Papa Roach emplissant l'habitacle. « De toutes manières, la musique n'a pas de date de péremption, petite maligne. » Tu lui ébouriffes les cheveux de ta main libre pour te concentrer à nouveau sur la route, te plaignant de n'avoir rien mangé, et qu'elle t'ait réveillé de si bonne heure. « Moque-toi, tu riras moins quand je me vengerais. » Lorsqu'il s'agit de commencer une bataille de mauvaises blagues avec Maebh, tu n'es jamais le dernier. Tu as à peu près sept ans et demi d'âge mental en matière de vengeance. « Oh, je cache bien mon jeu ma chère, tu serais surprise. » Tu inventes totalement, et tu sais que cela ne fait pas illusion. Vous pénétrez sans tarder dans l’établissement choisi par tes soins, prenant place dans un coin avec vue sur une partie de la ville. « Westway Diner. Dans Midtown, neuvième avenue pour être précis. Diner américain typique, parce qu'en plus d'être dévoué je suis soucieux de te faire découvrir le vrai New York, ne me remercie pas. » Tu souris, amusé, prenant la carte et remerciant la serveuse avant de lire rapidement. Tu lèves le nez de la carte à la remarque de Maebh, légèrement plus sérieux. « Je sais. Je suis content qu'on passe cette journée ensemble. Tu m'as manqué ces dernières années Mae. » Tu esquisses un léger sourire, peu habitué à ce genre de déclaration, aussi naturelle soit-elle. « Rien de nouveau. Je te parlerais de mon boulot de justicier masqué une autre fois. » Tu lui adresses un clin d'oeil. « Et toi, comment se passe l'adaptation à New York ? »

_________________
you know I love you, but I know it's wrong.
I know what I've been missing, and I know that I should try. but there's hope in this submission, and there's freedom in your eyes. (hurts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1110-jed-ces-ecorchures
avatar

messages : 322
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : emily browning, nephilim / jeff buckley + le joli gif d'entre deux mondes.
double compte : ziggy & angie.
âge : twenty-nine y.o
statut : trying to remember how it feels to have a heartbeat.
métiers/études : waitress, aspiring novelist.
logement : jed's loft.
guilty pleasures : musicals, candy crush, 90s boys- and girlsbands, dark chocolate, kitschy romance movies,
bucket list : finish the damn book.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: jed, april, salim, joan, alicja + tc -

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Ven 7 Avr - 17:52


Rien ne pourrait venir entacher la bonne humeur de Maebh, pas même la grisaille new-yorkaise, recouvrant le paysage d'un air presque morose. L'irlandaise écoute attentivement les explications de son aîné, sans pour autant résister à l'envie de le taquiner une nouvelle fois. « Au pire, si le violoncelle ne fonctionne plus, tu peux te lancer dans le métier de guide touristique. T'as du talent, je le sens. » Les choses prennent un tournant plus sincère lorsque Jed lui avoue qu'elle lui avait manqué. Aw. « Toi aussi, gros tas. Je suis bien contente d'être venue. » Elle sait qu'il en faut beaucoup à Jed, pour prononcer ce genre de phrases. Les sentiments et lui, cela faisait douze. Alors autant désarçonner ce moment presque trop solennel avec un peu d'humour. « Enfin, par contre, je me serais bien passée de ton slip dans le couloir, l'autre jour. C'est pas franchement pourquoi j'ai accepté de te suivre. » Le vêtement avait peut-être chuté accidentellement de la bassine de linge, quoiqu'il en soit, il avait croisé la route de Maebh un lundi matin, la laissant quelque peu hilare. « Oh non, je veux savoir ! » Retour en enfance, dans le monde des adultes. Maebh aimait bien ce sentiment. Mais voilà que la réalité la rattrape. Quand Jed lui demande comment se passe son adaptation au train de vie new-yorkais, Maebh repense évidemment aux jours passés. Bons comme mauvais. Il y a les fous rires au pub, les après-midi productifs dans un café de Brooklyn, les retrouvailles avec Hales... et celles avec Salim. À cette pensée, le sourire de Maebh se ternit mais elle masque bien vite ce léger changement en se servant du jus d'orange, tout juste ramené par la serveuse. « Je pensais que j'allais avoir beaucoup plus de difficultés mais maintenant que le jet-lag est passé, ça va mieux. Vraiment, New York est une ville géniale ! Enfin, le peu que j'ai vu. » Nouveau sourire. Elle voudrait continuer dans sa lancée mais la serveuse vient l'interrompre, pour prendre les commandes. « Je vais prendre le menu quatre, avec les oeufs brouillés et les petits muffins et un thé, s'il vous plaît. » Maebh laisse son frère énoncer la sienne, tout en observant les lieux, très ancrés dans le thème rêve américain, avec les miniatures d'Elvis et la ribambelle d'objets presque clichés.
 

_________________

/ But in our darkest hours, I stumbled on a secret power. I'll find a way to be without you, babe /


c'est l'histoire d'inspecteur love machine et de son labrador:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ask no questions, you'll hear no lies
avatar

messages : 912
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : Aidan Turner, ©lux aeterna (/av), Beerus (/sign).
double compte : lew, neelam, dallon.
âge : thirty three years.
statut : single, a nasty scar on his tattooed heart. but he's starting to fall for a beautiful young violinist.
métiers/études : conductor for the new york philharmonic orchestra. cello player.
logement : a loft in brooklyn with his sister.
guilty pleasures : dancing on his own, rapping, reading french love stories, watching thrillers with a bag of popcorn.
bucket list : take a look at the next score, run at least once a week, talk to his father after all these years, find his child (?)

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open bar (april, sierra, maebh, salim)

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Sam 22 Avr - 12:06

La présence de Maebh illumine ta journée, malgré l'heure et le réveil brutal. Tu ne voudrais pas être ailleurs que dans ce diner avec elle, à rattraper le temps perdu. Le temps qui file toujours trop vite, transformant les jours en années sans qu'on le voit venir. Ta petite soeur t'a manqué, et tu ne te souviens plus d'un jour où ses taquineries ne t'amusaient pas. « J'étais persuadé que j'avais de l'avenir dans le tourisme. » La vérité, c'est que tu n'as jamais imaginé d'autre carrière que la musique. Tu ne connais que cela, tu n'aimes que cela. Et, sincèrement, c'est tout ce que tu sais faire. La conversation prend brièvement des allures plus sérieuse puisque tu te laisses aller à avouer que votre vie ensemble t'a manqué. Tes lèvres s'étirent instantanément à sa remarque, et tu la remercies intérieurement de ne pas vous avoir enfoncés dans le sentimentalisme. Elle te connait trop bien pour ça, tu n'es pas doué avec les sentiments et cela ne date clairement pas d'hier. « Navré, tu remarqueras que j'ai perdu l'habitude de cohabiter avec une autre forme de vie que deux chats grognons », ris-tu, supposant que ledit sous-vêtement s'est échappé du linge que tu transportais et imaginant sans peine la réaction de ta cadette à sa vue. « Une autre fois, je travaille sur le démantèlement d'un cartel et le sujet est sensible. » Daredevil, c'est le justicier qui te vient à l'esprit alors que tu t'inventes une occupation nocturne afin de distraire Maebh de ta vie réelle. Tu l'interroges ensuite au sujet de la sienne, sans doute bien plus passionnante. Tu la sens hésiter une seconde, mais sachant que tu ne lui dis pas tout non plus -pour ne pas dire que tu ne lui dis presque rien- tu lui laisses le loisir de décider ce qu'elle partage ou non. « Je suis ravi que ça te plaise. C'est le plus important, que tu te sentes bien ici. » Après tout, tu souhaites vraiment qu'elle reste, aussi bien pour elle que pour toi, mais si elle ne se plaisait pas à New York jamais tu n'oserais lui demander de rester. Tu souris à la jeune femme avant de pivoter vers la serveuse qui prend déjà sa commande. Pour ta part, ce sera pancakes au sirop d'érable, thé et omelette. Après des remerciements, la serveuse vous laisse à votre conversation. « Ton travail se passe bien ? Je devrais passer évaluer la qualité de ton service un de ces jours... »  

_________________
you know I love you, but I know it's wrong.
I know what I've been missing, and I know that I should try. but there's hope in this submission, and there's freedom in your eyes. (hurts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1110-jed-ces-ecorchures
avatar

messages : 322
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : emily browning, nephilim / jeff buckley + le joli gif d'entre deux mondes.
double compte : ziggy & angie.
âge : twenty-nine y.o
statut : trying to remember how it feels to have a heartbeat.
métiers/études : waitress, aspiring novelist.
logement : jed's loft.
guilty pleasures : musicals, candy crush, 90s boys- and girlsbands, dark chocolate, kitschy romance movies,
bucket list : finish the damn book.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: jed, april, salim, joan, alicja + tc -

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Mer 3 Mai - 21:35

Jed, dans le tourisme ? Maebh étouffe un gloussement. Jamais de la vie. Son frère avait été comme prédestiné au violoncelle et à la musique. En tant que soeur bienveillante, l'irlandaise aurait tout mis en oeuvre pour plaider sa cause – comme si elle ne l'avalt pas assez souvent fait –, si vivre de sa passion pour une raison quelconque lui avait été impossible. Heureusement, la réalité en est aujourd'hui toute autre. D'où la présence de l'aîné Gaffney à New-York. Et celle de Maebh, par extension. « Grognons mais mignons. Ils te ressemblent, quoi. » À quelques détails près, comme le changement de litière, par exemple. Bref. « Comme dans Narcos ? Wow ! » Série Netflix qu'elle venait à peine de terminer, passant un temps fou sur le canapé de son frangin. Ou l'art de procrastiner quand continuer son livre lui semblait impossible – le roman de sa vie, justement. « Ça change tellement de Dublin. » Ces mots se perdent, comme un soupir. Non pas que la cité celtique lui manquait terriblement. Un peu, évidemment. Mais New-York se voulait être un vent de fraicheur, un nouveau départ dont Maebh avait besoin, sans trop le savoir. Enfin, telle était sa vision des choses, jusqu'à ce que de vilains démons du passé ne viennent entacher cette facette de la ville. « C'est sympa, j'ai une nouvelle collègue, Joan, elle est adorable. On s'entend bien... Elle m'a même invité à une soirée déguisée, dans deux semaines... » Il fallait encore que la brune se trouve un déguisement. « Mais oui viens, la bière est presque aussi bonne qu'à la maison. Puis l'ambiance est vraiment sympa. » Sauf quand certains clients complètement bourrés devenaient incontrôlables. À cet instant, Maebh et son mètre cinquante-cinq s'étaient retrouvés vite démunis. « Et puis, on croise beaucoup d'irlandais, aussi – donc aucune chance pour que je développe le mal du pays. » Salim, une nouvelle fois, ose alors s'immiscer dans ses pensées. Maebh n'avait parlé à personne de ces retrouvailles hasardeuses, tentant de minimiser au maximum ce qu'elle avait ressenti, ce soir-là. Et qu'elle ressentait encore, malgré elle. La serveuse fait son retour, théière en main. « D'ailleurs... » Elle hésite un temps, feignant de prendre une nouvelle gorgée de son thé. « Devine qui j'ai revu l'autre jour ? » Autant mettre le sujet sur le tapis, l'air de rien même s'il était clair que Maebh trahissait ainsi ses pensées troublées en mentionnant le musicien. À qui d'autre pouvait-elle se confier, de toute manière ?

_________________

/ But in our darkest hours, I stumbled on a secret power. I'll find a way to be without you, babe /


c'est l'histoire d'inspecteur love machine et de son labrador:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ask no questions, you'll hear no lies
avatar

messages : 912
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : Aidan Turner, ©lux aeterna (/av), Beerus (/sign).
double compte : lew, neelam, dallon.
âge : thirty three years.
statut : single, a nasty scar on his tattooed heart. but he's starting to fall for a beautiful young violinist.
métiers/études : conductor for the new york philharmonic orchestra. cello player.
logement : a loft in brooklyn with his sister.
guilty pleasures : dancing on his own, rapping, reading french love stories, watching thrillers with a bag of popcorn.
bucket list : take a look at the next score, run at least once a week, talk to his father after all these years, find his child (?)

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open bar (april, sierra, maebh, salim)

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Lun 15 Mai - 10:51

« Grognon mais mignon, disons cela. Je suis donc le mélange parfait entre nos parents. » Maebh, elle, tient de votre mère. Un caractère des plus agréable, son visage d'ange, l'enthousiasme. Tu es plus mesuré, un peu renfrogné. Excepté lorsque tu te trouves en compagnie de la jeune femme, acolyte de toujours et simplement l'amour de ta vie, le duo d’inséparables. Difficile de croire que tu la détestais à sa naissance, la voleuse de maman. Vous avez changé en nombre de points, grandi, mais une fois ensemble c'est toujours exactement pareil. « Comme dans Narcos, mais chuuut, on en reparlera à l'appartement. » Tu lui adresses un clin d'oeil, faisant mine de regarder autour de vous après un quelconque espion. Même si tu le voulais, tu serais parfaitement incapable d'être flic, justicier, ou quoi que ce soit de cet acabit, tu es fait pour bien plus de calme. Du moins, c'est ce que tu es devenu. Et puis, tu as un casier, aussi ridicule soit-il. « C'est le moins qu'on puisse dire... Mais c'est bien, avec l'habitude. » Pour quelqu'un d'aussi attaché à sa terre natale que toi, c'est un miracle pur et simple de se faire à New York. Mais tu es resté quinze ans, ce n'est donc pas si affreux. « Je ne connais personne qui ne s'entend pas avec toi, mini », fais-tu remarquer avant de sourire, appréciant qu'elle n'ait pas de difficulté à s'intégrer. « Presque c'est pas vraiment suffisant », tu ris légèrement. Au fond, rien de ce que l'on te dira ne pourra changer ton point de vue, l'Irlande étant dans ton cœur supérieure à absolument tous les niveaux - patriotisme aveugle mais tout à fait revendiqué. Tu lèves les yeux sur votre serveuse lorsqu'elle fait son retour avec le thé commandé en bons irlandais que vous êtes, et la remercie tandis que tu te charges de vous servir afin de la libérer de la tâche. Ton attention se reporte sur ta cadette, et tu hausses les épaules, bien loin de te douter de ce qui va suivre. « Pas la moindre idée, raconte. » Tu l'interroges du regard, portant une tasse à tes lèvres après avoir soufflé sur le thé brûlant qu'elle contient.

_________________
you know I love you, but I know it's wrong.
I know what I've been missing, and I know that I should try. but there's hope in this submission, and there's freedom in your eyes. (hurts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1110-jed-ces-ecorchures
avatar

messages : 322
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : emily browning, nephilim / jeff buckley + le joli gif d'entre deux mondes.
double compte : ziggy & angie.
âge : twenty-nine y.o
statut : trying to remember how it feels to have a heartbeat.
métiers/études : waitress, aspiring novelist.
logement : jed's loft.
guilty pleasures : musicals, candy crush, 90s boys- and girlsbands, dark chocolate, kitschy romance movies,
bucket list : finish the damn book.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: jed, april, salim, joan, alicja + tc -

MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    Mar 6 Juin - 19:20

À la mention de leurs parents, Maebh rit jaune. « Heureusement que tu as plus pris de Maman... » Elle ne veut même pas imaginer ce qu'aurait été sa vie, si elle s'était retrouvée avec leur géniteur dupliqué en la personne de Jed. Lui, non plus, sûrement. « Ça me fait penser... Je devrais l'appeler ce soir, je ne l'ai pas fait depuis la semaine dernière... » C'est qu'il y avait tant de choses à faire, à voir, ici, que souvent, l'irlandaise loupait le bon moment, décalage horaire oblige, pour téléphoner chez elle. Et puis, il y avait cette peur, aussi, de tomber sur son père, une tante, un ami. N'importe qui, mais pas sa mère, pour mieux lui dire que celle-ci n'était plus de ce monde. « Alors je crois que je vais déménager parce que ça finit salement pour certains agents... » Rapport aux acolytes de Pablo Escobar qui tuèrent bien de leurs ennemis. « ... Non je rigole, le premier qui te touche, je le bute. » Très crédible, quand on mesure un mètre cinquante-cinq et qu'on a jamais gagné un seul bras de fer. « Tu pourrais venir me tenir compagnie, un soir. Souvent le mardi, il n'y a personne. Ou presque. » Elle lance un clin d'oeil à son frère, appuyant sur le dernier mot de sa phrase. « N'empêche, je pense pas y rester très longtemps, dans ce pub. Faut que je me trouve un vrai boulot. »  Bien sûr, elle adorait vivre avec son frère mais sa fierté lui criait de faire en sorte d'économiser le plus vite possible assez d'argent pour prendre son propre appartement et arrêter de squatter, de profiter en soit, de celui de Jed. « Et sinon, l'orchestre ? Je pourrais un jour assister à une répétition ? » Même si elle n'y connaissait pas grand chose, cela lui avait toujours plu, de voir son frère dans son élément. « Roh, t'es pas drôle. » Pas sûre qu'il la trouve très drôle, la suite, de toute manière. « Salim. Il a débarqué au bar, avec le groupe, la semaine dernière. Parait qu'ils y viennent souvent... » Évidemment. De tous les pubs new-yorkais, il avait fallu qu'elle se fasse embaucher par celui que préférait le musicien. « C'était – étrange ? » Elle n'avait pas vraiment de mots, pour ce qu'elle avait ressenti en recroisant le regard de Salim. Ni ce qu'elle ressent, à chaque fois qu'elle y repense. Mais fallait qu'elle crache le morceau, Maebh. Son coeur lourd l'en remercierait plus tard.

_________________

/ But in our darkest hours, I stumbled on a secret power. I'll find a way to be without you, babe /


c'est l'histoire d'inspecteur love machine et de son labrador:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (jed) down the boulevard    

Revenir en haut Aller en bas
 
(jed) down the boulevard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» britax boulevard
» on m'a déconseillé la boutique mac boulevard de strasbourg à paris
» Le Havre - Enigme au boulevard de Strasbourg
» Le Havre - Boulevard Sadi Carnot
» Promenade sur Le Boulevard (Fair Trade Foot Lotion)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: / manhattan / :: midtown-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: