AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
welcome to new york
avatar

messages : 255

MessageSujet: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Dim 14 Mai - 12:19

topic commun
" salle des coffres "


Mardi matin, comme tous les autres. Les rues de la Grosse Pomme occupées et remplies par ses new-yorkais, se dépêchant, courant vers leurs lieux de travail, cafés et téléphones à la main en espérant de pas prendre une seule seconde de retard. À Wall Street, la bourse vient d’ouvrir, les analystes et les stratèges sont à leur poste depuis déjà une trentaine de minutes. Hors de question de laisser passer les transactions une seconde de plus. La plus grande banque du quartier La National City Bank ouvre au public, comme tous les matins depuis sa fondation en 1836. Le quartier des finances, l’un des endroits les mieux gardés de la ville. Pourtant, en ce matin doux signe de l’arrivée du printemps, tout est sur le point de changer… Deux individus sont entrés, armés prenant en otage plus d’une dizaine d’individus à tous les coins du bâtiment. Il ne faut jamais sous-estimés que tout peut basculer en un seul instant.

Contrairement à aux bureaux, la salle des coffres n'est pas l'endroit le plus sûr de la banque. Les preneurs d'otage risquent à tout moment d'arriver et de vouloir détourner les fonds de la banque. Qu'allez-vous faire ?

Composition du groupe : salim, ziggy, aldis, joan

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
—  Il s'agit d'un sujet commun privé. Ceux qui ne se sont pas inscrits en amont ne peuvent pas poster.  
— Je rappelle toutefois que, même s'il n'y a pas d'ordre de post et que les sujets communs demandent une activité moins régulière que les missions, il vous est demandé de continuer à poster dans le sujet de façon régulière une fois que vous avez posté votre premier RP, merci par avance  I love you
— Ce sujet est la suite de ce sujet, mais vous pouvez y participer sans avoir participé au premier sujet. Ce sujet se déroule après la mission actuelle.
— En cas de questions sur le sujet, n'hésitez pas à mp un admin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org
avatar

messages : 106
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : oscar isaac, rex corvus.
double compte : bb maebh.
âge : thirty-eight y.o.
statut : love is a loosing game.
métiers/études : your favourite talk show host, professional jackass as well.
logement : an empty loft in upper east side.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: diana, alicja, tc –

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Lun 15 Mai - 12:09

Il y a eu des coups de feu, je crois que c'est une prise d'otage. La jeune fille a l'air pétrifiée – essoufflée, aussi. Ziggy ne comprend pas immédiatement, pensant à une mauvaise blague. Mais un nouveau détonnement lui prouve qu'il s'agit bien de la réalité. Bordel, bordel. Le présentateur balaie rapidement les lieux du regard, cherchant toute issue possible. Il n'avait aucune idée de l'endroit exact où il se trouvait, s'étant perdu alors qu'il cherchait des toilettes. Ou plutôt, une excuse, pour éviter le rendez-vous fixé avec un conseiller financier... et Diana. Pensant soudainement à celle qui restait malgré tout son épouse, son coeur  implose. Où se trouvait-elle ? Était-elle encore dans les transports en commun, encore à l'abri ou bien prise au piège, quelque part dans le hall de la banque ? Pire, en danger ? Mais Ziggy n'a pas le temps de faire un pas que l'inconnue ayant donné l'alerte devant lui ne l'embarque avec elle dans sa course, avec l'espoir sûrement de trouver un escalier de secours, n'importe quoi – pour sortir, avant qu'il ne soit trop tard. Ironie du sort, les voilà face à un cul-de-sac. Un foutu labyrinthe, cette banque. « Qu'est-ce qu'on fait ? » C'est à cet instant qu'il réalise que l'endroit n'était pas vraiment anodin. La salle des coffres, ni plus, ni moins. « Oh putain. » Rejoints par un nouveau duo, Ziggy ne réalise pas tout de suite que le nouvel arrivant n'est autre que Salim, trop occupé à chercher une solution. Ils ne pouvaient clairement pas restés là. Mais roder dans les couloirs était tout aussi dangereux, un face-à-face avec les preneurs d'otage n'étant plus qu'une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
she's like the moon
avatar

messages : 155
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : dev patel (rex corvus, endlesslove, tumblr, ghost.writer)
double compte : jedi, dall, lew.
âge : twenty nine, not ready for the thirties.
statut : in a sort of long distance relationship.
métiers/études : capoeira champion & teacher.
bucket list : call riley / train / meet with juliet / buy ice creams / book holidays

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open ♡ (juliet)

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Lun 15 Mai - 15:17

Quelle idée. Fauchée comme tu l'es, tu n'as même pas ta place dans une banque, comme toujours tu aurais mieux fait de rester chez toi. Tu entends à peine les ordres aboyés par les preneurs d'otages, entraînée par tes jambes plus que par ta logique vers le fond, tu ne sais clairement pas où. Ton regard atterrit sur ce gars, Ziggy Barlow, tu l'as vu à la télévision, et tu le préviens sans prendre la peine de te demander s'il n'est pas déjà au courant - les détonations ne passent pas inaperçues. D'abord perplexe, il se voit bientôt obligé de te suivre, parce que au lieu de partir toute seule tu l'entraînes derrière toi, impossible de dire si c'est par héroïsme, dans la panique, ou simplement pour ne pas être seule dans cette fichue banque immense dont tu ne connais pas les plans. Vous faites halte lorsque tout ce qui se dresse devant vous est un mur, et tu lâches la manche du présentateur auquel tu t'es plus ou moins agrippée en courant. « On... vous avez du réseau ? », interroges-tu, réalisant que ton propre téléphone est pour ainsi dire complètement inutile. Du calme, tu n'es pas du genre à paniquer, et puis tu n'as pas grand chose à perdre. Alors que tu réfléchis, visualisant le trajet effectué et cherchant par où vous auriez bien pu tourner afin de trouver une sortie, deux autres inconnus font surface. Tu ne prends pas la peine de faire de cérémonies, les regardant à peine. « Quelqu'un sait comment sortir d'ici ? »

_________________
the sound of reverie
some things hardly change but nothing ever stays the same. let's fall back in love with the world and who we are, and do the things we talked about but never did before. ~ byendlesslove.

#teamcopourrie #teamfoetus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1679-unlost#23602
avatar

messages : 300
pseudo : Jomily - Emy
face, © : Lily Collins - SWAN
âge : 20 Y.O.
statut : Half-single ?
métiers/études : Etudiante/Ecole d'art
logement : North Brooklyn - Williamsburg
guilty pleasures : Smoking, dancing, playing piano, wearing white vans.
bucket list : Call Dallon, Explain this crazy cigarette hole in the sofa.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: 2/3 - Dallon/Maebh

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Lun 15 Mai - 23:16


Faire une belle surprise à Beth. C’était le plan initial. Pour lui faire plaisir et puis aussi pour se racheter un peu. Elle regrettait un peu le comportement qu’elle avait eu avec Maebh et Salim mais encore une fois, la raison l’avait emporté sur sa manie à vouloir recoller les cœurs meurtris. Salim lui avait demandé de la rejoindre à la banque. Drôle d’endroit. Mais au moins, ils ne mettraient pas des années à se retrouver dans la foule new-yorkaise. Joan décida d’entrer, peut-être qu’il y aurait une petite machine à café. Elle inspectait les environs, contente d’avoir fait un effort vestimentaire au milieu de tout ce beau monde. Un mouvement de foule attira son attention. Sans rien attendre, elle se laissa entrainer, faisant tomber son café par terre, par la même occasion. Merde, ses chaussures. Dans le mouvement, elle trouva Salim et s’agrippa comme une sangsue à son bras. « Oh mon dieu, Salim qu’est-ce qu’il se passe ?! » Elle se laissa entrainer, encore tellement accrochée à son ami qu’elle était certaine qu’il était à deux doigts de supporter tout son poids. Une prise d'otage, c'était bien cela. Ils arrivèrent dans une salle. Un endroit sauf enfin. Elle reconnut immédiatement l’homme déjà dans la salle, « Oh mais vous êtes ce type de la télé ! », s’exclama-t-elle. Joan et l’ordre de ses priorités. Elle regarda les mines dépitées. Alors, Joan sortit son portable pour répondre à la jeune fille avec le présentateur. « Je n’en ai pas non plus. Mais bon, en même temps on est dans… la salle des coffres. », réalisa-t-elle tout en parlant. « Mais qu’est-ce qu’on est con ! » Elle ne put s’empêcher de jurer toujours pendue au bras de Salim qui ne devait plus le sentir à présent. « Enfin, pas vous, mais… en règle générale. » Elle s’empêcha de pouffer de rire parce que ce n’était vraiment pas le moment. Elle regarda son ami dans les yeux. Elle n’était définitivement pas prête à mourir aujourd’hui. Elle examina la pièce, « Ça me rappelle la cellule d’isolement de l’internat, ajouta-t-elle pour elle-même en voyant les verrous, Il faut qu’on se barre d’ici. »

_________________
just stop crying it's the sign of the times. We've got to get away from here.

ouech:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1496-i-was-happy-once-i
avatar

messages : 412
pseudo : ghost.writer (gw), manon
face, © : avan jogia, av@halloween, sign@gw, gif@entre deux mondes
double compte : alicja, aaron, juliet
âge : almost thirty even though he's so not ready
statut : engaged to be married soon but has another smily face in his mind
métiers/études : musician in a rockband (krea-tion), guitar player
logement : upper west side
guilty pleasures : beers every evening, bollywood movies, music, visiting nyc
bucket list : tell the agent to fuck off, get married for real, buy more beers, win the next mtv awards, invite maebh to have dinner sometime, stop listening to people --

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: ask - maebh, jed, krea-tion ; prise d'otage

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Ven 19 Mai - 17:32

Tout est confus. Salim ne sait plus comment il s’est retrouvé à être séparé de Beth et encore moins comment il s’est retrouvé devant la salle des coffres, Joan à son bras. Littéralement. Il se souvient avoir glissé un mot à l’oreille de sa fiancée, quelque chose pour détourner son attention de la silhouette de Joan, amie commune, qui arrivait. La surprise de la journée, préparée par lui-même – et il n’en est pas peu fière. Bien sûr, c’est à ce moment-là que les deux ont débarqué. Les Deux. Le surnom que Salim décide d’attribuer à ceux qui, vêtus de noir, ont instauré la peur et l’inquiétude au fond de son estomac – et qui sont à l’origine de Joan lui serrant le bras beaucoup, beaucoup trop même, fort. « Je suis pas un spécialiste, mais je dirai qu’il y a un braquage, » raille-t-il à la question de Joan avant de lever les yeux au ciel. En vérité, il n’a aucune intention de la laisser s’éloigner et ce même s’il doit en perd l’usage de ses doigts – ce qui semble être sur le point d’arriver tant ce dernier est compressé. Bordel, il n’aurait jamais imaginé que Joan, c’te nana maigrichonne, puisse avoir autant de force ! Il se laisse entraîner, inconscient et peu connaisseur de la banque. Son compte, il ne le gère pas tellement – il lui jette un œil dessus de temps à autre, bien sûr, mais ça s’arrête-là. Il ne connaît même pas le nom de son banquier, c’est pour dire. Il se fige à l’exclamation de sa jeune amie. Il a un sourire sarcastique. « Joan, mon tympan. » Et il se tourne pour vers face à cette célébrité du petit écran. Et perd, aussitôt, son sourire. « Super, manquait plus que ça. Je me demandais justement quand est-ce que la loi de Murphy interviendrait. » Mais s’il s’efforce de prendre un air assuré, toutes ses pensées sont dirigées vers celle qui n’est pas dans la salle des coffres. Beth. Beth n’est pas là, pas avec lui. Il ignore la remarque de Joan, parce qu’il sent la panique s’insinuer en lui. Parce qu’il ne sait pas, il ne sait plus, quand est-ce qu’il a été séparé de sa fiancée. Parce qu’il ignore où se trouve sa fiancée. Il veut bouger le bras, mais Joan le tient toujours serré contre elle. « Joan, rappelle-moi de ne jamais, JAMAIS, regarder de films d’horreur avec toi. » Et s’il a bien envie de retrouver l’usage de son membre, il ne lui demande pas pour autant de le lâcher. Il comprend la peur qu’elle doit éprouver. Il comprend le besoin de s’accrocher, littéralement parlant, à quelque chose. Même s’il aurait préféré que ce soit quelque chose soit quelque chose qui ne soit pas sur le chemin de sa circulation sanguine. « Il faut qu’on retrouve Beth, » corrige-t-il presqu’instantanément. Il s’approche des portes qui se sont refermées. Les questions, toutes semblables, fusent. Quoi ? Ils s’attendent peut-être à ce que ce soit lui qui trouve une solution ? Il pousse un soupire. « Dans les films, quelqu’un sortirait une épingle à cheveux, un trombone ou une allumette de sa poche et ils arriveraient à court-circuiter le système de la porte pour s’échapper et appeler les flics. Je suppose que personne n’est électricien, à tout hasard ? » Et par-là, il vrille son regard sur la blonde qui, quelques instants plus tôt, s’inquiétait de l’absence de réseau. C’est que même si Ziggy a des talents cachés – talents qui feraient mieux de rester cachés, d’ailleurs – Salim ne lui fait pas confiance. Et il préfère ne pas trop mettre Joan en avant – au même titre que Beth, il préfère la protéger.

_________________

across the street, i felt in love with you. (again) #fosterbidule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1456-they-were-dying-ab
welcome to new york
avatar

messages : 255

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Jeu 25 Mai - 17:42

Si vous pensiez que les preneurs d'otage n'en avaient pas sous le pied, vous vous trompiez totalement. En effet, un troisième homme fait son apparition et il n'est pas seul. Il arrive en compagnie d'une otage. Si elle parait apeurée ce n'est rien en comparaison de ce qu'il aurait pu lui faire. Conscient qu'une partie des personnes sont répartis dans plusieurs pièces y compris dans la salle de surveillance. L'homme s'adresse à tous le monde toujours avec la jeune femme qu'il détient. Une jeune femme que beaucoup connaissent puisqu'il s'agit d'April Hale. « Vous ! Oui vous derrière la caméra ! Si l'un de vous tente de faire quoi que ce soit, je lui met une balle dans la tête, j'espère que vous avez compris ? On ne reculera devant rien pour avoir ce qu'on veut ! » C'était toute la question, que voulaient-ils ? Il ne fallait pas être un génie pour se douter qu'ils voulaient de l'argent, beaucoup d'argents. Ils savaient qu'ils n'avaient aucune chance de sortir vivant dans les otages. Ils avaient un levier de choix pour obtenir ce qu'ils voulaient. « Vous avez donc moins d'une heure pour nous donner un accès à un jet privé ainsi que les codes de la salle des coffres. Vous n'avez pas envie de nous tester ..  » Il lâcha ensuite la jeune femme de façon assez violente par terre avant de se diriger vers autre part. En effet, il avait prévus de débusquer les autres otages se trouvant dans d'autres pièces. Personne n'est à l'abri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org
avatar

messages : 106
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : oscar isaac, rex corvus.
double compte : bb maebh.
âge : thirty-eight y.o.
statut : love is a loosing game.
métiers/études : your favourite talk show host, professional jackass as well.
logement : an empty loft in upper east side.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: diana, alicja, tc –

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Dim 28 Mai - 19:13

« Ravi te voir, Salim. » Le ton est moqueur mais la pensée, presque sincère. Enfin, une tête connue dans ce beau bordel. Cela en était presque rassurant. Même si clairement, le chanteur a l'air tout aussi démuni que la gamine réclamant du wifi, ou son amie qui manquait de lui arracher le bras. « J'ai un briquet mais je pense pas que cela nous aide vraiment. » Merci, Ziggy. C'est là qu'il comprend, pourquoi son agent avait toujours refusé de le faire participer à une de ces émissions stupides, mettant en scène des célébrités dans un coin reculé du monde, livrés à eux-mêmes. En soit, un peu comme eux, maintenant. Excepté qu'à cet instant, des vies étaient vraiment en danger. « À part pour déclencher l'alarme incendie... » Il réfléchit, cherche une solution pour se sortir, lui et les autres, de ce merdier. Mais ils font face à une impasse. Littéralement. Toutes les portes sont closes. À commencer par celle menant aux coffres forts, évidemment. Il fallait un badge, sûrement, au vu de l'interface qui se trouvait à quelques mètres de lui. « Aucune de vous ne bossent ici, si ? » Non, au vu des regards surpris que lui lancent les deux jeunes filles. C'est là, qu'au loin, une voix s'élève. Oh putain. La distance empêche Ziggy de saisir tout ce qui vient d'être crié. Caméra ? Moins d'une heure ? Jet privé ? Qu'importe. Ce qui semble clair, c'est que quelqu'un approche. Et ça, ce n'était pas bon. Vraiment pas bon. « Je crois qu'on a pas dix mille options... » Merci, Captain Obvious. « Soit on reste là plantés comme des cons, soit on fait demi-tour pour trouver une sortie...  » Sachant qu'un braqueur fort sympathique et armé peut apparaître à tout moment au détour d'un couloir. « Je veux bien faire diversion. » Cela sort tout seul mais vient du coeur. Ziggy n'a rien à perdre, après tout. C'est pas qu'il veut pas jouer les héros, non vraiment, il pourrait s'en passer. Mais il faut faire preuve d'un peu de réalisme. Personne ne l'attend, ce soir. Alors, autant se rendre utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 300
pseudo : Jomily - Emy
face, © : Lily Collins - SWAN
âge : 20 Y.O.
statut : Half-single ?
métiers/études : Etudiante/Ecole d'art
logement : North Brooklyn - Williamsburg
guilty pleasures : Smoking, dancing, playing piano, wearing white vans.
bucket list : Call Dallon, Explain this crazy cigarette hole in the sofa.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: 2/3 - Dallon/Maebh

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Dim 4 Juin - 19:59


Plus paniquée que jamais Joan se faisait déjà les pires scénarios. Elle était trop jeune pour mourir. Elle n’avait pas encore vingt et un ans. Ni raconté ce qu’elle avait sur le cœur à sa mère, ni tout avoué sur l’internat, ni dit au revoir à Katie. Et Jeremy ? Il allait mourir lui aussi, cela ne pourrait en être autrement. Elle voyait déjà son sang parcourir sa peau blanche et se répandre sur le sol. Le regard vide et des rêves brisés à tout jamais. Elle pensait à Salim qui allait se marier, qui projetait d’avoir un adorable bébé et à ces autres gens qui devaient eux aussi avoir des projets. Au final, elle était peut-être celle qui ne manquerait a pas grand monde. Du moins, pas beaucoup. Sa famille serait triste à tous les coups, bien évidemment, mais penserait tout bas que c’était prévisible. Toujours cette capacité à se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Elle ne pouvait s’empêcher de serrer Salim de toutes ses forces mais elle avait peur. Trop peur. Elle écoutait les autres essayer de trouver des solutions en silence, complètement décontenancée devant l’absence de solution qui s’offrait à eux. Elle sourit cependant à Salim et lâcha son bras. Soudain des voix retentirent. « Oh mon dieu », chuchota Joan. Elle regarda autour d’elle, aucun d’endroit pour se cacher, aucun. « On va se faire tuer si on fait demi-tour, c’est sûr. », laissa tomber Joan malgré elle. « Salim. Salim j’ai trop peur. On va mourir. » Des larmes coulèrent toutes seules sur les joues de la brune, tandis qu’elle se tournait vers son meilleur ami. Elle repensait à la torture de ses années loin de New-York. Elle se souvint qu’à l’époque elle avait souvent souhaité la mort, les cicatrices dans son dos et celle dans son cou témoignaient de cette rage qui l’avait animé là-bas. Enfermés comme des animaux. Elle tenta de se reprendre un peu. « Vous faites diversion ? Et puis ? Vous mourrez ? Vous êtes suicidaire ou quoi ? », demanda-t-elle à Ziggy, plus comme un reproche qu’une question. Mais une petite voix à l’intérieur d’elle-même lui susurra qu’il n’y avait pas vraiment d’autre choix. « On est dans la salle des coffres, il y a des caméras, peut-être que si quelqu’un nous voit, on pourrait avoir une chance. »

_________________
just stop crying it's the sign of the times. We've got to get away from here.

ouech:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1496-i-was-happy-once-i
avatar

messages : 412
pseudo : ghost.writer (gw), manon
face, © : avan jogia, av@halloween, sign@gw, gif@entre deux mondes
double compte : alicja, aaron, juliet
âge : almost thirty even though he's so not ready
statut : engaged to be married soon but has another smily face in his mind
métiers/études : musician in a rockband (krea-tion), guitar player
logement : upper west side
guilty pleasures : beers every evening, bollywood movies, music, visiting nyc
bucket list : tell the agent to fuck off, get married for real, buy more beers, win the next mtv awards, invite maebh to have dinner sometime, stop listening to people --

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: ask - maebh, jed, krea-tion ; prise d'otage

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Dim 11 Juin - 9:22

Un briquet. Si la situation n’avait pas été aussi désespérée, Salim aurait rit. Un briquet. Peut-être qu’à l’époque du Moyen-Âge, ça aurait servi, mais là, pas vraiment. Pourtant, l’espace d’une seconde, le musicien se demande si provoquer l’alarme incendie ne pourrait pas les aider. Détourner l’attention des braqueurs, les mouiller aussi et puis… Puis ce serait tout. Mais si ça pouvait leur laisser le temps de s’enfuir, s’échapper ou d’aller se planquer dans un endroit un peu sûr, ce serait déjà au moins ça. Mais il n’a pas le temps de proposer l’idée, ni même d’ouvrir la bouche, ni même de réfléchir à deux fois, que la voix s’élève. Y aurait de quoi se penser dans une stupide émission de télé-réalité, mais Joan qui se serre un peu plus contre lui et commence à laisser libre court à sa panique empêche Salim d’avoir une remarque cynique. « On ne va pas mourir, Joan, je te le promets. » Sa voix est trop assurée, et faire une telle promesse est une idiotie, il le sait bien. Mais il lit la terreur dans les yeux de son amie et ça, c’en est trop pour lui. Il lève une main qu’il passe autour des épaules de la jeune fille et il la serre contre lui un instant. « On va s’en sortir, tout va bien aller. Y a des agents de la sécurité dans la banque et les flics doivent déjà avoir établi un… Un… Leur machin tout autour. Et puis, on est dans une banque, y a forcément une issue de secours par laquelle ils vont entrer. » Il cherche à s’en convaincre lui-même, pour ne pas penser à Beth, quelque part sur le chemin des braqueurs. Et puis, il y a comme un bruit sourd, étouffé par ce qui les sépare de la salle principale mais qui ressemble un peu trop à un coup de feu. Le guitariste ferme les yeux mais aussitôt, le visage de sa fiancée, blessée, lui apparaît et il soulève les paupières vivement. Ok. Se concentrer sur autre chose. Ziggy propose de se sacrifier, Joan s’y oppose. Lui-même a beau ne pas avoir grande estime pour ce curieux indétrônable, il secoue la tête. « C’est très noble de ta part, Ziggy, mais j’ai pas envie que ta tronche fasse la une de tous les journaux demain. » Masquer la peur et l’angoisse qui lui étreint les entrailles par un semblant de trait d’humour. « En revanche, si on arrive à faire demi-tour et à… Je sais pas moi, aller aux toilettes, allumer l’alarme incendie avec le briquet de Ziggy, peut-être que ça les ralentiront ? Les flingues, c’est pas waterproof, si ? » Il n’a pas d’idées. Et la seule envie qu’il éprouve, en cet instant, c’est celle de retrouver Beth, peu importe le prix, pour s’assurer qu’elle va bien. Ce devait être une bonne journée, une jolie surprise pour sa fiancée, pas un mélodrame à la Die Hard. « Que ferait Bruce Willis dans une telle situation, hein ? » La question est sortie, d’un ton un peu plus fort qu’il ne l’avait pensé. Willis, il casserait la gueule à tout le monde avant d’aller retrouver femme et enfant.

_________________

across the street, i felt in love with you. (again) #fosterbidule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1456-they-were-dying-ab
avatar

messages : 106
pseudo : chicken on a stick, emma.
face, © : oscar isaac, rex corvus.
double compte : bb maebh.
âge : thirty-eight y.o.
statut : love is a loosing game.
métiers/études : your favourite talk show host, professional jackass as well.
logement : an empty loft in upper east side.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: diana, alicja, tc –

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Jeu 15 Juin - 22:56

À mesure que le temps passe, Ziggy sent les battements de son coeur s'accélérer. Il n'était pourtant pas d'un naturel anxieux, loin de là, étant même la personnification de la force tranquille, d'une certaine forme d'insouciance. Il commençait à avoir peur. Pour eux, ses compagnons d'infortune. Pour lui, aussi. Un peu. Mais malgré la remarque de la dénommée Joan, il n'en démordrait pas. Il ne laisserait pas quelqu'un d'autre reprendre le chemin inverse, pas si c'était pour qu'il ou elle se mette en danger du moins. « L'alarme incendie, c'est bien ça. Enfin, on a pas de meilleure option, je pense. » Restait à savoir où se trouvent les toilettes. Question primordiale, lui qui est ironiquement les cherchait lorsque la prise d'otage débuta. « Tu veux qu'on l'appelle ? J'ai son numéro. » Un peu d'humour, histoire de désamorcer la situation. Tant pis pour le timing. « Joan a raison, les gens derrière les caméras doivent nous voir »  Il s'approche de l'une d'entre elles, la fixe un temps du regard. Il était malgré tout impossible de communiquer avec la personne derrière. « Si on fait le coup de l'alarme... On devrait pas se séparer et tous y aller. » Hors de question de laisser quelqu'un derrière. Surtout que les gens autour de lui n'étaient que des gosses. Vingt ans, trente ans, au grand maximum. Ziggy ne pourrait vivre avec le fait d'avoir laissé l'un d'entre eux s'être fait tirer dessus, à cause de son inaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
welcome to new york
avatar

messages : 255

MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   Dim 18 Juin - 17:06

Le braqueur en vadrouille vient de trouver le bureau du manager. Et les otages qui s’y sont dissimulés. Son arme devant lui, il fait signe à celle qui a son téléphone collé à son oreille de le lâcher. « Dépêche-toi ou l’un de tes compagnons y passe, » qu’il rajoute avant de pointer l’arme en direction de l’un des trois autres. « Filez-moi vos téléphones ! » Il tend la main, récupère les portables qu’il jette par-dessus son épaule. Certains s’écrasent contre le mur, d’autres sur le sol. Ils n’auront plus de moyen de contacter l’extérieur. Grâce au badge sur la poitrine de l’une des otages, il comprend qu’elle travaille pour la banque. L’un de ses acolytes le rejoint et d’un regard, ils se comprennent. Le deuxième homme a pour rôle de mener les nouveaux otages dans la salle principale. « Et n’oubliez pas, le premier qui tente quelque chose, on le descend ! » Il se place derrière eux tandis que le troisième homme retient la banquière. Elle, elle peut encore lui servir. Tous deux se dirigent jusque dans la salle des coffres. D’autres otages. « Que personne ne bouge ! » Mais le briquet est allumé et l’alarme incendie se déclenche. Le braqueur perd son sang-froid pendant une seconde et tire. Aldis Rønning est touchée, gravement. Ça tourne au bain de sang mais l’homme reprend déjà le contrôle. Il lève de nouveau son arme. « Toi, tu vas m’ouvrir ce putain de coffre, et que ça saute ! Quant à vous, vous allez rejoindre vos petits copains dans la grande salle ! » Par un talkie, il prévient ses compagnons d’armes. Une autre blessée mais surtout, quatre autres otages. La banquière, elle, tape frénétiquement le code, les mains tremblantes. Il faut agir vite, si personne ne veut compter les morts.

Et maintenant, que se passe-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: — (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"   

Revenir en haut Aller en bas
 
— (tc groupe 2) "bienvenue en enfer"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos Kiddy Comfort Pro (4* crash test TCS) - groupe 1/2/3
» Quel groupe pour quel âge/poids
» Groupe 2/3 en Isofix : quel siège choisir ?
» Siège idéal en groupe 2 ?
» lexique groupe 1 2 3

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: / manhattan / :: downtown :: wall street-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: