AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the lion and the lamb (sidney)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: the lion and the lamb (sidney)   Ven 15 Sep - 14:05


---------------------------


Un bar est un lieu parfait. Il y a une bonne ambiance, des choses à boire, à grignoter. Il y a des gens de toutes sortes. Des travailleurs, des pères de familles, et surtout des jeunes femmes en fleur. Les femmes seules au bar, sont des proies faciles. Elles recherchent la compagnie. Pas toutes, mais lorsqu’elles croisent le regard charmant de Reggie Myers, elles changent d’avis. Parfois ça peut valoir le coup de se prendre une gifle ou deux. Il aime venir vers elles, leur sourire, leur payer un verre et les écouter. Il les laisse parler de leurs problèmes, les regarde, devient attentionné pendant que son arme se charge. Il sent la détresse, et qu’il est temps de les sauver. Direction la rue, les toilettes, ou une chambre d’hotel si elle vaut le coup. Ou chez elle, à la limite. Dans la voiture. N’importe quel lieu qui lui permettra facilement de se soulager. Ce soir, après une longue journée entre l’hopital et l’université le beau médecin Myers décide de passer du bon temps. C’est donc dans un bar de Soho où il va souvent qu’il entre. Un jean, et une chemise un peu débraillée, il est décontracté, mais tellement sexy. Il respire le sexe ce mec, toujours. Mais il le fait pas toujours exprès, seulement quelques fois. Il s’installe sur un tabouret près du comptoir et se contente de commander une bière. Les premières gorgées fraîches et pétillantes sont d’un grand réconfort. La journée a été intense. Les patients et les étudiants sont des êtres particulièrement fatigants. Les infirmières et les étudiantes sont aussi fatigantes mais très inspirantes. Si au début, il avait décidé de seulement prendre un verre, il ne faut pas longtemps au beau Reggie pour commencer à regarder autour de lui. A chercher la perle rare qui le fera succomber ce soir. Il sourit à une jolie brune, avec une magnifique pair de fesses. Elle lui fait penser à Bells, sa petite amie quasi officielle. Mais ce soir, ils ne se voient pas. Il ne veut pas qu’elle s’attache trop, même si lui adore être avec elle. Et qu’elle est sans doute la femme la plus sexy de New York. Toutes les friandises sont bonnes à croquer. Il bassine quelques demoiselles, mais rien qui pour le moment ne le mette en appétit. Mais il s’en contentera s’il ne trouve rien d’autre à se mettre sous la dent. Il a faim, très faim le grand méchant loup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Ven 15 Sep - 15:47

« The lion and the lamb »
New York. Une ville où il fait bon vivre, normalement. Sidney est arrivée y’a à peine un mois, un peu contre son gré, suite à ce fouttu accident. Sinon, elle serait bien restée à Kansas. Mais ainsi était faite la vie. Elle s’est installée dans l’appartement de Juliet, histoire d’être moins seule, de se faire une nouvelle vie. Mais Sidney, elle est un peu partie en laissant tout derrière elle, même son travail. Alors depuis son arrivée à New York, elle n’a toujours pas retrouvé d’architecte voulant collaborer avec elle. Ces journées à l’appart étaient longues, très longues. Rien à faire, personne à aller voir.  

Elle attend, dans son lit, avec un pauvre bouquin à l’eau de rose. Mais elle s’ennuie, la Sidney. Elle pose le livre sur son ventre, et soupire. Elle a peur d’aller dehors, elle ne connait pas la ville, encore moins ce qui se passe en bas de l’appartement. Aller, ce soir, elle allait faire un effort. Après s’être convaincue de bouger pour la fin de la journée, Sidney recherche sur son téléphone un nom de bar avec des critiques positives. Le Bar Soho semble être un bon compromis pour passer une soirée sympa. Elle s’empresse de fouiller dans son sac pour y prendre sa trousse à maquillage, histoire de se redonner un petit coup d’éclat : un peu de blush rose pour souligner ces belles pommettes, et du mascara pour avoir des yeux de biche. Elle enfile un de ses plus beaux jeans, qui épouse à la perfection ses jolis formes, en guise de haut un petit top jaune clair, et une veste en simili cuir marron foncé pour finir sa tenue. Elle prend son sac, mais y range son bouquin : après tout, cela l’étonnerait beaucoup si quelqu’un venait lui parler, alors autant s’occuper au bar.

Sidney, c’est le genre qui se veut discrète, mais qui n’y arrive pas forcément. En poussant la porte du bar, celle-ci grince et attire l’œil de nombreuses personnes présentes. Elle acquît un petit sourire, avant de se décider à rentrer. On peut clairement voir qu’elle n’ait pas à l’aise, notre Sidney. Mais elle avait besoin de sortir un peu. Car ce n’était pas franchement son truc de rien faire de ces journées. Elle s’installe sur une chaise de bar, face au comptoir. Mais elle s’installe loin des autres, dans son coin. « Une menthe pastille, s’il vous plait. » dit-elle au barman, discrètement, comme si elle n’avait pas le droit de parler. Ce n’était pas son fort d’être seule dans un espace public. Elle installe son sac sur le bar, pour y sortir son bouquin. Elle n’avait pas forcément envie de lire, mais sa l’occupait, et lui permettait de pas être ridicule. Elle l’ouvre, là où elle s’était arrêtée tout à l’heure. Sisi jette un rapide coup d’œil autour d’elle, soupire, et se mis à plonger les yeux dans son livre, en attendant son verre. La musique du bar et les discussions autour d’elle lui permettait de sortir un peu de son isolement. Tout en lisant, elle passait sa main délicatement dans ces longs cheveux roux, légèrement ondulés. Sa beauté n’était pas passée inaperçu pour certains hommes du bar, mais personne n’osait aller lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Mar 19 Sep - 13:55

Les femmes sont tellement intéressantes, fascinantes. Si le beau Reggie les aime, c’est pour toutes ces petites choses. Mais en tant que chasseur, ce qu’il regarde d’abord c’est la chair, ce qu’il va pouvoir croquer. En buvant sa bière, il peut regarder autour de lui. Il sourit à plusieurs filles. Nombreuses sont très jolies. Jolie ça suffit parfois à l’attirer. Il préfère les femmes qui ont quelque chose en plus. C’est quoi ce truc en plus ? Il ne saurait le dire, mais qui l’attirent tel un aimant. C’est pas si facile la vie de playboy, il faut toujours se réinventer. Balivernes, il utilise toujours les mêmes techniques. Il s’en fiche, en réalité il reste lui-même. Reggie Myers c’est quoi ? Un charisme, une attitude, une barbe. Il suffit de le regarder parfois pour comprendre. Il est pourtant assez mystérieux, et sure de lui. Il sourit, lorsqu’il vit entrer une jolie blonde/rouquine. Avec la lumière tamisée du bar, il pouvait pas vraiment voir. Par contre il ne pouvait que deviner les jolies formes sous ce jean. Il regarda autour de lui. Il ne lui fallu pas beaucoup de temps pour comprendre qu’elle était venue seule. Il se leva de sa chaise, pris sa bière, et s’avança. Il posa sa bouteille sur le comptoir et resta debout, contre le comptoir. Bonsoir, dit il simplement. Il attendait qu’elle sorte le nez de son bouquin. Il n’est pas contre la littérature, mais il trouve ça curieux, de lire, seule, dans un bar à une heure pareille. Vous avez l’air absorbée ? demanda t’il. Reggie à d’elle était canon. Il avait une attitude zen et décontractée. Il ne savait pas où il allait, comment elle allait réagir. Il profitait qu’elle aie le nez dans son livre pour observer le tout, les jambes, les formes, elle était vraiment canon. Et totalement le genre de femmes avec qui il aimerait finir sa soirée. Myers sait ce qu’il veut, encore plus lorsque certaines parties de son corps le guident. Il suit toujours son instinct et ses envies. Et si ça fait de lui un connard, bien lui fasse. Jusqu'à maintenant ça lui réussit plutôt bien. Il arrive toujours à ses fins, enfin souvent. Il a encore plus de succès depuis qu'il a passé les quarante ans et il adore ça. C'est sans doute ce qui fait craquer les femmes. Son sex appeal, en plus de son statut de médecin, et de père de famille qui lui donne un côté rassurant. Il ne regardait plus que la jeune femme avec insistance, en attendant qu'elle le regarde et craque littéralement. Elle finira sans doute dans ses bras ce soir, jusqu'au petit matin. Il avait un sourire en coin, sure de lui, charmeur, digne d'un grand méchant loup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Ven 22 Sep - 21:49

« The lion and the lamb »
La tête dans son bouquin. C'est tout ce qu'elle avait trouvé comme idée pour s'occuper. Et oui, Sidney c'est loin d'être la fille extravertie, à venir parler à autrui. Mais apparemment, certains n'ont pas de gêne, comme ce charmant monsieur qui daigne se rendre à côté d'elle, posant la bouteille de bière sur le comptoir. Il semble vouloir lancer la conversation, puisqu'il ne se contente pas d'un simple bonjour, mais il lui pose également une question. Après quelques instants de réflexion, Sidney referme délicatement le manuscrit, laissant ces mains sur la page de couverture. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de se faire accoster, on sentait en elle une certaine gêne d'ailleurs. Mais pour une fois, elle voulait vraiment faire un effort, elle voulait vraiment parler à quelqu'un. La belle rousse s'était ennuyée toute la journée. « - Bonsoir » Dit-elle, tout en souriant. Son petit visage angélique, ses cheveux roux flamboyants, sa petite voix fébrile et qui manque d'autorité, mais sensuelle. Elle marque un temps d'arrêt, et elle le fixe longuement. L'homme qui venait de venir vers elle était plutôt charmant, même appétissant peut-on dire. Les cheveux poivre et sel qui lui donne de la maturité, la barbe, qui lui donne de l'assurance et la chemise qui le rend décontracté mais bien apprêté. Ils avaient beaucoup d'années d'écart, ça se voyait. Mais cet homme était plutôt bien conservé, et Sidney était persuadée que beaucoup de filles pouvaient tomber sous son charme. Lors de sa question, elle voyait bien que l’homme était curieux de la voir lire, à cette heure, seule dans ce bar. « - heu..oui, enfin non. A vrai dire je m’occupe comme je peux, je suis arrivée à New york y’a un mois, et je connais très mal les environs, et bien sûr je ne connais pas grand monde…» dit-elle, un peu perturbée d’être dans cette nouvelle ville. Elle se tourna à gauche de sa chaise, pour être en face de cet homme fort charmant. « - Vu votre assurance, je paris que vous venez souvent ici.. » elle sourit doucement, avec un petit air sensuel. Le barman posa son verre de menthe pastille qu’elle avait commandé avant qu’il arrive. Sidney le pris dans une main, et regarda son voisin « - Vous êtes le premier à qui j’adresse la parole depuis que je suis arrivée… Santé ! » Elle se mit à boire une grande gorgée. A vrai dire, Sidney, elle adorait la menthe pastille et puis elle était plutôt ravie d’avoir de la compagnie ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Dim 24 Sep - 21:25

Reggie était ravi. En effet cette belle jeune femme rouquine semblait lui porter de l’intérêt. Il était facile de le comprendre en regardant le sourire qu’elle avait sur les lèvres, et aussi parce qu’elle a fermé son bouquin. Il s’appuie contre le comptoir et l’écoute attentivement lorsqu’elle répond à sa question. A New York de puis un mois hein ? Reggie s’en réjouit d’avance, les nouvelles sont si nouvelles et innocentes. Il la regarde, il lui sourit. La machine Myers est lancée. Sur l’autoroute de la séduction, ou du rateau à voir. Il y a pourtant plein de choses à faire, des monuments à visiter, répondit-il sure de lui. En effet, elle peut visiter déjà, les parcs, les musées et évidemment pour lui son corps est un monument. Sauf si elle est déjà venue jouer les touristes auparavant. Mais si Reggie débarquait dans une nouvelle ville c’est ce qu’il ferait. Il se baladerait, découvrirait les bars les plus cools, et les femmes évidemment. Elle ne le connaît pas encore, elle n’a pas idées de ce qu’il se cache derrière la barbe agréable de ce quadragénaire. Je suis New Yorkais, je connais cette ville comme ma poche, lui dit il. Et effectivement, je viens très souvent … ce sera sans doute un bon argument pour donner à cette demoiselle de revenir le voir. Il en est certain. Il croit qu’aucune femme peut se passer de lui, alors qu’il se prend aussi de nombreux refus. Par des femmes plus solides ou mariées et fidèles à son grand désespoir. J’en suis honoré, répond-il lorsqu’elle lui avoue qu’il est la première personne avec qui elle discute depuis son arrivée. Il la regarde se tourner et boire avec envie son verre. Il la suit en buvant lui aussi une gorgée de sa bière. Reggie, je m’appelle Reggie, lui dit-il. Il passait à la présentation, il avait très envie de faire connaissance avec la demoiselle, fort fort jolie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Lun 25 Sep - 15:01

« The lion and the lamb »
Cet homme, aussi décontracté, rendait automatiquement Sidney dans le même esprit. Calme, apaisée, alors qu’habituellement elle semble froide aux premiers abords, et réservée. Le temps d’un instant Ryan est loin dans son esprit, et face à cet homme elle se sent différente, et appréciée. Ce n’est pas souvent que quelqu’un vient la voir et elle souhaitait en profiter. Si naïve, Sidney ne voyait en aucun cas le petit jeu que jouait son interlocuteur. Elle souhaitait juste de la compagnie, avoir un peu d’attention sur elle, rien de plus. Mais Sidney, c’est le genre de fille qui se laisse vite embarquée dans les bras des hommes, quand ceux-ci lui murmurent pleins de mots doux et de belles attentions. Et, pour un peu qu’elle trouve l’homme charmant, il est sûr qu’elle ne collera pas de râteau. A moins que les souvenirs de son fiancé reviennent faire surface... toujours utile qu’en attendant, c’était loin d’être le cas. Pas de lamentation, pas de pleurs, pas de mauvaises pensées. Elle passait un bon moment avec le New-Yorkais. Elle reprit une autre gorgée de menthe pastille, cette boisson alcoolisée favorite. « J’imagine bien qu’il y’a tant de choses à faire, mais il est vrai que seul, c’est plus délicat. » commençait-elle à dire. Elle se mit à se retourner vers le dosseret de sa chaise pour y attraper son sac à main. Elle sorti son porte-monnaie et déposa plusieurs pièces près de l’addition. « Enfin, j’aime être indépendante, mais certaines activités se font quand même plus à deux... vous n’êtes pas d’accord ? » elle reposa son sac, mais cette fois au niveau de ses pieds. « New-York fascine quand on ne vient pas d’ici, c’est très différent du Kansas, à vrai dire. J’imagine que vous êtes encore fasciné vous aussi. Et encore, je n’ai rien vu... que ce bar enfaite. » dit-elle en rigolant discrètement. Elle était tellement mignonne avec son petit air d’adolescente et son sourire ravageur. Elle mit sa main sur sa poitrine pour tirer légèrement sur son haut en dentelle jaune, histoire de le remonter un peu. C’était un toc qu’elle avait parfois, peut-être parce qu’elle se sentait fixée. Pourtant, son haut ne dévoilait que légèrement les courbes de sa poitrine. Après un bref passage de main dans ses cheveux ondulées, celui-ci annonce qu’il s’appelle Reggie. Sidney trouvait ce prénom magnifique, et que sa lui allait à ravir. « Sidney, du Kansas. » Dit-elle avec un petit sourire au coin. Elle était un peu gênée, déjà que parler aux inconnus c’était pas son fort, mais les présentations encore moins à vrai dire. Commençant à être stressée, Sidney repris son sac à main, qu’elle avait déposée à ses pieds. Elle prit son paquet de cigarettes. Car, quand Sidney est stressée, la cigarette l’aide. Enfin, du moins, la cigarette l’a aidée un peu à surmonter la disparation de son compagnon. « Vous fumez ? Vous pouvez m’accompagnez, j’ai cru voir qu’il y’a avait une petite terrasse spéciale pour fumeurs là-bas. » Elle mis son sac que son épaule, pris son verre de la main droite, son paquet et son briquet dans la main gauche, et se dirigea tranquillement vers la porte menant à la terrasse. Elle savait très bien que celui-ci allait la suivre. Elle marchait, délicatement, et sans le faire spécialement exprès, elle avait une allure de déesse avec son jeans qui épousait ces formes à la perfection. Elle n’avait pas mis un haut long, alors on pouvait voir ces hanches se balancées à chaque pas qu’elle faisait. Ses cheveux longs roux flamboyants s’arrêtait juste avant le creux de ses reins, que son jeans taille basse dévoilait. Ces cheveux viraient, de gauche, à droite, à chaque mouvement qu’elle faisait. Elle arrive devant la porte menant a la terrasse, et un peu fébrile, mais avec grâce, la poussa pour pouvoir aller dehors. Sidney s’installa contre la rampe de la terrasse, les avant-bras dessus, le bas du corps légèrement en arrière. Elle posa son verre quasiment vide sur la rampe. Elle commença à allumer sa cigarette, avec une certaine rapidité, elle mit celle-ci au niveau de ces lèvres. Elle commençait de plus en plus à apprécier la présence de Reggie, qui semble ne vouloir aucun mal. Elle lui jetta quelques petits sourire, ce qu'elle savait faire le mieu. Sidney reprit son verre et le finit. Voyant que son verre est vide et après quelques bouffées de cigarette, un serveur passait dans le coin, Sidney s’est donc permise de l’accaparer : « un Whisky Clan Campbell, s’il vous plait. » Elle tourna son regard vers Reggie, cigarette à la main « Et vous, que voulez-vous Reggie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Mar 26 Sep - 23:40

Cette jolie rouquine était intéressante. Reggie ne savait pas encore quoi en penser mais il était intrigué. Elle était à la fois timide, mais elle lui parlait et lui souriait. Un sourire à tomber. La conversation se faisait naturellement, sans pression. Toujours à côté d’elle, il l’écoutait parler de New York et du fait qu’elle était seule. Seule et nouvelles, c’est deux atouts pour Reggie, en plus de son charme naturel. New York est magnifique, indomptable, mais elle nous résiste pas si on sait la prendre. C’est drôle d’humaniser presque une ville. Mais c’est le cas, et c’est aussi une métaphore. La belle ne se rendait pas forcément compte de ce que lui disait Reggie. Mais beaucoup de ses mots, de ses gestes sont suggestifs. Mais elle, elle ne le connaît pas. Elle ne sait rien de son passé d’homme divorcé. Puis ça ne l’intéresse probablement pas. Là clairement, ce qu’elle cherche c’est un peu de compagnie. Il est perplexe, il a vu une jeune femme lire dans un bar, et là elle lui sourit, elle commence à avoir confiance en lui. Et à apprécier sa présence. C’est tout Reggie ça. Avec sa nonchalance, son sourire en coin et ses yeux bleus perçants il fait fondre le cœur des femmes. Encore plus celui des jeunes femmes. Il a ce côté fort, et rassurant. Reggie la regardait, elle pourrait trouver ça gênant au bout d’un moment. Il observe chaque geste, les mains dans les cheveux, la main qui remonte le top. Il ne fait pas que la regarder, il la sonde presque. Il imagine déjà ce qu’il pourrait faire avec elle, si elle retirait tout ce tissu superflu. Sidney, répéta t’il. J’aime beaucoup, ça vous va très bien … ça fait pas exotique, mais ça fait rêver. On pense forcément à l’Australie. On imagine une jolie plage et cette beauté allongée dans le sable. Sidney, ne s’imagine même pas tout ce qu’il y a dans la tête du beau médecin et encore moins ce qui se prépare dans son pantalon petit à petit. Reggie n’est pas un grand fumeur mais ça lui arrive. Il se contente de dire oui d’un signe de tête, et ne met que quelques secondes avant de la suivre dehors. Cet espace en plein air, laissé le frais frapper le visage, mais ça faisait aussi du bien. Il voyait tout, il la regardait se pencher doucement et s’imaginait une folie. Avant de s’installer dans la même position à côté d’elle, et de fumer aussi. Le médecin vous dirait que ce n’est pas bien, mais l’homme apprécie cette cigarette … dit il. Ainsi il relançait la conversation et ils pouvaient faire connaissance. La même chose, dit il au serveur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Mer 27 Sep - 10:01

« The lion and the lamb »
Elle aimait bien la compagnie de Reggie, notamment le fait qu’il soit à l’aise et qu’il se mette également à fumer. Elle se sentait tout de suite moins seule. L’alcool commençait à monter doucement. Il est vrai que depuis qu’elle est arrivée, il y’a même pas une heure, elle a bu sa menthe pastille assez rapidement. Elle aime l’alcool, mais ce n’est pas une fille qui enchaine les verres sans difficulté. Et voilà que le serveur arrive pour lui servir un whisky. Que de bon mélange pour être encore plus à l’aise, et décupler ces sentiments. Vous savez, l’alcool, sa rend un peu plus amoureux. Reggie c’était également installé comme elle, au niveau de la rampe. Enfaite, il était vraiment sexy, ce Reggie. Encore plus avec la clope à la bouche. La cigarette qui lui effleurait les lèvres, les bouffées de fumée et ces gestes le rendait virile. Elle le fixait, longuement. Souvent, ils se fixaient yeux dans les yeux, assez longuement. On ne savait pas trop quel genre d’alchimie ils entretenaient. Sidney ne savait pas trop ce qu’il allait se passer, elle s’en fichait un peu enfaite. Elle passait juste un bon moment, avec cet homme bienveillant à ses côtés. Elle se sentait vraiment femme, et ce jeu de séduction, ça commençait à vraiment l’intéressée. Elle qui, pourtant, est de nature réservée. C’est bien la première fois depuis qu’elle se trouve à New York, qu’elle en oublie sa vie au Kansas. Tous ces mauvais souvenirs, parti en l’espace d’un instant, depuis que Reggie lui à adresser la parole. Qui aurait pu croire que de la compagnie lui ferais autant oublier tous les drames qu’elle a pu surmonter auparavant. « Vous êtes médecin ? effectivement, tous nous disent que la cigarette c’est mal, mais ça fait vraiment du bien parfois. Et ça permet de passer de bons moments. » Dit-elle, faisant référence au bon moment qu’ils sont en train de passer, tous les deux. Le serveur arrive, souriant, et leurs donne leurs verres, ainsi que l’addition. Elle prend le verre dans ces mains, trinque avec Reggie, et boit une belle gorgée. Elle avale, et lâche un petit bruit de satisfaction. Elle tire une nouvelle fois sur sa clope, le regard fixé sur lui. Elle se sentait observée, mais elle était moins gênée que tout à l’heure. Surement dû au fait que l’alcool monte, et qu’elle s’habitue doucement à la présence de Reggie.« Les médecins sont bienveillants à notre égard, je ne serai pas étonnée d'apprendre que vous le soyez, vous semblez être protecteur envers les gens que vous connaissez. » En réalité, elle en avait aucune idée, c’est l’impression qu’il lui donnait. Mais elle semblait tellement sur de ce qu’elle disait. L’alcool devait vraiment monter, puisqu’elle n’avait plus ce toc de remonter son haut, qui en dévoilait plus que tout à l’heure. Elle avait chaud, d’ailleurs : Elle reposa son verre sur la rampe, et enleva délicatement sa veste en cuir, pour la poser également sur la rampe. Elle reprit son verre tout doucement, tout en croisant les bras. Il était mignon son haut, il dévoilait ces épaules et ces cheveux tombaient parfaitement au niveau de la poitrine. Ces yeux verts clairs commençaient à briller. Elle se détendait vraiment, peu à peu, car ce soir, elle aimait bien parler. Elle lui acquiesçait plusieurs sourires, de temps à autre. Elle remarqua qu’il n’avait pas d’alliance. Pourtant, vu son âge, et vu son charme, c’est étonnant que cet homme n’est personne dans sa vie. Elle n’allait pas par quatre chemins « Vous avez quelqu’un dans votre vie ? » dit-elle, curieuse. Oh non, elle n’était pas amoureuse : elle était seulement intéressée, aller savoir pourquoi, elle ne saurait l’expliquer. Mais Sidney a toujours eu tendance à vouloir des hommes plus vieux qu’elle. Peut-être pas avec autant d’écart, mais ce n’était pas son problème ce soir. L’alcool la rendait plus dans l’esprit de vengeance que la tristesse. Après tout, Ryan n’aurait jamais pas dû aller là-bas. Il ne serait pas militaire, il serait toujours auprès d’elle. Il l’a abandonnée, voilà comme elle voyait les choses ce soir. Voilà deux ans que s’est arrivé, il fallait peut-être qu’elle se reconcentre sur elle-même. Sur ces envies, sur sa vie. Elle n’imaginait surement pas une nuit de folie, ou même une nouvelle histoire d’amour. Sidney souhaitait juste de l’attention, des gestes d’affection à son égard. Un câlin, un bisou sur la joue, sur la bouche au pire des cas, pourquoi pas. Des petites choses qu’elle n’a pas eus depuis bien longtemps déjà. A 26 ans, après deux ans de dépression, on souhaite passer à autre chose, on souhaite aller de l’avant. Le manque humain se fait ressentir. Elle triture sa bague de fiançailles, avec son doigt, les pensées un peu ailleurs le temps d’un instant. Sidney se reconcentre attentivement vers Reggie. Sa barbe, sa chemise, ses beaux yeux bleus. La belle rousse était de plus en plus entrain de craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Mer 27 Sep - 13:35

Cette soirée était très sympa. Reggie qui pensait finir la nuit avec une fille pas très intéressante. Il se retrouve avec cette jolie rousse. Il ne la connaît pas encore très bien, mais elle est sublime, nouvelle, elle a l’air mélancolique. Reggie aime se la jouer super héros, jusqu’au petit matin. Après il se barre comme un voleur. Et voilà, trop tard, Sidney est déjà sous le charme. Reggie ne le sait pas, mais il s’en doute. Il voit comme elle le regarde, la façon qu’elle a de lui sourire. Mais c’est discret et mignon. En disant qu’il est médecin, ça rajoute de l’effet. Ça plaît aux femmes, c’est aussi rassurant. Il ne peut qu’acquiescer lorsqu’elle évoque le bon moment. Je trouve aussi qu’on passe un bon moment, c’est agréable, dit il avant de tirer une nouvelle fois sur sa cigarette. Il l’écoute aussi parler de son avis sur les médecins. Bienveillant ? Il l’est sans doute. Il prend soin de bien soigner ses patients. C’est important pour lui. Il se donne un genre où il se fiche de tout mais il est très sérieux à ce niveau là. J’ai beaucoup de défauts, mais il est vrai que les gens que j’aime peuvent toujours compter sur moi … et voilà que lui aussi parle un peu aussi. Il ne se confie pas vraiment. Mais il doit le faire. Il ne ment pas, il ferait n’importe quoi pour ses filles, ses amis, ou la jolie Raley. Même son ex femme ? Pas sure, il préfère la faire hurler de rage. Mais si sa vie était en danger il est évidemment qu’il viendrait l’aider. Reggie fume sa cigarette, boit une gorgée de ce whisky après avoir donné un billet au serveur. Il n’a même pas regardé le montant qu’il lui avait donné, ses yeux étaient fixés sur la jolie rousse. Il ne perdait pas un instant de ce magnifique spectacle. Il la voyait se découvrir peu à peu. Elle avait chaud, l’effet de l’alcool sans doute. Sidney ne doit pas être naïve, mais elle l’est en partie. Il est évident que depuis que Reggie l’a vue lire son bouquin, il n’a qu’une idée en tête, c’est coucher avec elle clairement. Même si le temps avance et qu’il apprécie aussi sa compagnie et sa personnalité. Elle a l’air douce et gentille. Coquine aussi, parce qu’il voit les petits regards qu’elle lui lance même si ils sont plus timides que les siens. A-t-il quelqu’un dans sa vie ? lorsqu’elle pose cette question, Reggie fait une petite moue avec sa bouche naturellement mais adorable, il réfléchit à sa réponse, avant de tirer une une nouvelle fois sur sa cigarette. Il en était presque au bout. Il pensait à Raley d’abord. Elle prend de la place dans sa vie aujourd’hui, et même s’il ne l’avouera sans doute pas, dans son cœur aussi. Plus le temps passe et plus elle gagne du terrain. Mais il ne pas dire à sa conquête du soir qu’il a une petite amie. Ça dépend des moments, dit-il fier de lui. J’ai été marié vingt ans, et ça s’est fini … et oui c’est un homme divorcé. C’est un coureur mais ça il le dit pas non plus. Sidney pourra bien vite s’en rendre compte si après cette nuit elle essaie de le revoir. Je vous ai vous ce soir, c’était assez clair comme phrase. Il le dit gentiment en souriant, mais plus la soirée avance plus il pense à la suite. Et vous ? il s’intéresse aussi. En vrai il s’en fiche, elle peut être mariée, ça ne l’empêchera pas de faire rentrer le petit oiseau dans le nid. Mais elle est adorable, elle devrait avoir un petit copain attentionné etc …. Il lui souriait et doucement se rapprochait d’elle, toujours appuyé sur la rampe. Il créait une proximité et plantait ses grands yeux bleus dans les siens. Elle ne pourra pas résister longtemps. Il attend le bon moment pour l’invite à aller faire un tour dans un coin tranquille …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Jeu 28 Sep - 13:55

« The lion and the lamb »
Sidney commençait à avoir chaud, très chaud. Etait-ce ces hormones, ou l’alcool ? peut-être un peu des deux. Elle l’écoutait, attentivement, tout en le dévorant des yeux. Elle essayait d’être discrète, mais l’alcool rendait les choses bien compliquées. « J’ai en face de moi un homme bienveillant alors ! » dit-elle, les bras croisés et sourire au coin. Elle n’a pas eu le temps de payer son addition : Reggie l’avait fait. Et puis, de toute manière, elle n’avait pas trop percuté ce qu’il se passait. Il avait sorti son billet tellement vite qu’elle n’avait pas bronchée pour lui en empêcher. Elle finit enfin sa clope, et s’en va en direction du cendrier. Ce n’était pas son truc de mettre les mégots parterre, elle préférait même les mettre dans son paquet plutôt que de les jeter au sol. « Vingt ans, vous en avez de la chance. Vous avez pu vraiment profiter de vous aimer sans que rien ne vous en empêche, même si à ce jour, vous avez décidé d’en rester là. » dit-elle tout en revenant vers lui, la tête baissée et les mains dans les poches arrière de son jeans. Sidney elle en sait quelque chose, elle a perdu l’amour de sa vie en mission. La vie lui à ôter un être chère. Il est clair qu’elle ne serait pas là à l’heure qu’il est, surtout à New York. Elle serait restée au Kansas, sa petite vie dans les bras de son fiancé. Mais elle n’avait pas envie de se lamenter. En général devant les autres, elle ne disait rien. Elle n’a raconté à personne la disparation de son compagnon. Lorsque Reggie lui annonça qu’il l’avait elle, rien que pour ce soir, elle fit un petit sourire de satisfaction. « Pour passer une bonne soirée ! » rajoutait-elle, toute joviale. Mais elle déchanta vite quand il posa la question de si elle avait quelqu’un ou pas, dans sa vie. « Personne. » dit-elle, un peu sèchement. Elle n’avait absolument pas envie de reparler de tout ça, car ce soir, elle comptait bien profiter encore de la présence de Reggie. Pour une fois qu’elle ne chialait pas, la petite rousse. Reggie commençait doucement à se rapprocher de Sidney. Celle-ci fût un peu perturbée, et ces pommettes rougissaient. Elle était adorable, on aurait dit une petite enfant. Où la timidité du lycée, quand un garçon se rapprochait d’une fille. On aurait dit que la rouquine découvrait l’amour. En même temps, sa fait déjà deux ans qu’elle n’a pas eu la moindre affection d’un nouveau garçon. Alors avec Reggie, qui a l’air tellement sûr de lui, confiant. Elle ne pouvait que suivre ces démarches. Sidney se sentait un peu mal à l’aise, mais elle aimait vraiment que les choses deviennent un peu plus physiques. Ces beaux yeux blues la fixait, longuement, avec insistance. « J’ai un peu mal à la tête, surement dû à l’alcool... » Dit-elle, tout en mettant sa main sur son front, comme pour vérifier si elle avait réellement chaud ou si elle inventait. L’alcool montait doucement, et ça se voyait bien, ces sourires étaient de plus en plus niaiseux, et elle avait bien du mal à rester statique. Elle disait même tout haut ce qu’elle pensait tout bas, sans relativement le faire exprès… « Vous, Vous m’impressionnez… » Sidney se mis à bailler tout doucement, puis elle mit la main devant sa bouche. Ces petits yeux verts clairs brillaient, elle était fatiguée. C’était fatiguant de rester debout, malgré que son interlocuteur l’intéressât grandement. « pardon... ! » Dit-elle, gênée d’avoir baillée devant Reggie. Il devait commencer à jouir de là voir dans un état second, c’est toujours plus facile à faire faire ce que l’on désire aux minettes, quand elles sont un peu pompettes. Dans cet état actuel, il pouvait en faire qu’une bouchée de la belle rousse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Jeu 28 Sep - 14:54

Plus la soirée avançait, plus la jolie rousse devenait timide. Elle était timide, mais elle avait envie d’être avec lui. Ses sourires, ses regards ne pouvaient pas mentir. Tout comme ses gestes. Il voyait ses mains, ses sourcils, il avait envie de la mettre à l’aise. Vous n’avez pas idée … répondit il quand elle affirma avoir un homme bienveillant à côté d’elle. En effet, il ne lui veut que du bien, que du trop bon. Pour elle, comme pour lui. Il l’écoutait parler de ses vingt ans de mariage mais n’y répondait pas. Vingt ans c’est vrai que c’est beau, mais sans doute trop. Trop de prise de tête, Reggie aimait Angie sincèrement, mais il avait l’impression d’étouffer. Il ne pouvait pas faire ce qu’il voulait sans se faire tirer les oreilles. Certes il s’est marié et a juré fidélité, mais ça il n’y arrivait pas. Angie était sublime, une bombe, et il aura toujours une certaine affection pour elle puisque c’est la mère de ses filles, mais aujourd’hui il est content d’être libre. Plus ou moins libre. Il aime aussi se faire attacher, mais ça c’est une autre histoire. Une très bonne soirée … ajouta t’il simplement. Ses yeux, son sourire devenaient de plus en plus joueurs. Il avait envie de finir sa nuit avec elle, de partir dans un petit coin. Il sentait néanmoins sa gêne lorsqu’il se rapprochait d’elle. Ceci dit il aime bien ça. Il aime dévergonder les jeunes femmes un peu prudes, ce sont souvent les plus hot au final. Elle était adorable, et elle avait l’air triste. Il ne releva pas, il n’insista pas lorsqu’elle lui avoua qu’elle n’avait personne. C’est bien dommage … rajouta t’il simplement. Elle méritait un homme pour la rendre heureuse, et la couvrir de baisers. Reggie ne savait pas toujours sur quel pied danser. Elle faisait la fille timide, mais elle répondait quand même à ses gestes et à ses regards. Alors qu’il la fixait elle lui avoua qu’elle avait mal à la tête. A son tour il posa le revers de sa main sur le front de la jolie rousse. Après tout il est médecin, il lui sourit en retirant sa main. Ce n’est rien, juste l’effet de l’alcool, il avait envie de lui faire monter la fièvre encore plus et de la croquer là, sur cette terrasse, mais il ne faisait rien. C’est demain que vous aurez mal … lui dit il. En effet, si elle a déjà un peu mal à la tête là, demain elle aura une bonne petite gueule de bois. Il ne faut pas hésiter si vous avez besoin d’un remède … oui c’est lui le remède, il est agréable de compagnie et ses caresses peuvent presque tout soigner chez les jeunes femmes aussi jolies. Reggie est un coureur, pas un violeur. Il a déjà couché avec des filles ivres, mais si il voit qu’elles ne veulent pas, il ne les forcera pas. Il préfère les filles consentantes. Il lui sourit en voyant qu’elle était aussi fatiguée. Il lui pris la main doucement sur laquelle il déposa un baiser, il effleurait sa peau avec ses lèvres et sa barbe puis la regarda. Vous voulez rentrer ? lui demanda t’il. En l’embrassant comme ça, le gentleman marquait des points, et s’il ne couche pas avec elle ce soir, elle aura envie de le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   Jeu 28 Sep - 16:04

« The lion and the lamb »
Son interlocuteur devenait de plus en plus tactile. Une joie, c’est un peu ce qu’elle recherchait depuis quelques temps déjà. Mais Sidney elle était bien trop timide pour faire le premier pas, et elle n’ait pas forcément simple à mettre à l’aise. Mais on s’y fait, et sa beauté naturelle mérite qu’on redouble d’effort pour la rendre intéressée. La main de Reggie finit sur son front, juste après la sienne. Il mettait en pratique son côté bienveillant, avec sa voix rassurante, il lui dit qu’elle à chaud à cause de l’alcool. Ça ne fait rien, bien au contraire, Sidney se rendait compte qu’elle captait de plus en plus l’attention de Reggie. C’est simple, depuis qu’ils se sont adressée la parole, le monde autour n’avait pas d’importance. Reggie lui pris doucement la main, puis le-lui baisa, et la regarda. Sidney ne savait plus où se mettre, une fois de plus. Elle sourit, et ces pommettes recommençaient à devenir rouge. « Le remède serait peut-être de continuer la soirée dans un lieu tranquille, loin des autres personnes. Les discussions des autres, autour de nous, me donne le tournis. » Ah oui vraiment ? C’était les autres présents sur la terrasse qu’il lui donnait le tournis ?  « Je vous aurez bien invité chez moi. Mais à vrai dire, je n’ai pas de lieu à proprement dit. Je suis à New-York, dans l’appartement de ma cousine. » dit-elle, un peu gênée de ne pas avoir un vrai chez elle dans des moments comme ça. Innocente, elle pensait pouvoir finir la soirée devant un film, pourquoi pas avec des popcorns. C’est bien là qu’on voyait la différence d’âge entre les deux ici présent. La fièvre commençait à monter en elle aussi, depuis qu’il lui embrassa la main. Cette sensation qu’un homme s’intéresse elle faisait chavirer son cœur. Ryan était loin dans son esprit, malheureusement, ou heureusement, nous n’en savons rien. Toujours utile que ces deux-là passaient une bonne soirée et n’ont pas mis longtemps à devenir proches. Peut-être que ça allait durer, peut-être pas. Peut-être que cette soirée allait être mémorable, peut-être qu’ils ne se reverront jamais. Peut-être que ce sera le deuxième de sa vie avec qui elle aura joué dans les draps d’un lit à 26 ans. Elle passa ces mains dans ces cheveux ondulés, plusieurs fois, et remis une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle sourit à Reggie, puis repris sa veste sur la rampe. Elle enfila, tout doucement. Malgré que sa tête tournât un peu, Sidney fouille dans la poche de sa veste simili cuir pour y sortir son paquet de clope et son briquet. Elle mit sa cigarette sur sa bouche, qui commençait à être sèche. Elle avait bien envie ce soir d’un baiser sur les lèvres, la petite. Comme un rêve, comme un film d’amour. Qu’il l’embrasse à la fin de la soirée, sur le canapée, devant un film. Et qu’il s’en aille. Car il était hors de question de passer à l’action tout de suite. Enfin, ça, c’est un vieux principe à Sidney depuis la disparation de son compagnon. Mais qui n’a pas, un jour, contrer ces propres règles ? parce qu’au fond, faire l’amour est loin d’être un péché. Surtout quand on est seule, que personne ne partage notre vie. C’était un vieux principe à la con enfaite : quand on aime pas, on ne fait pas. Mais qui lui a mis cette idée en tête ? Outre le fait que la petite soit blessée, elle pourrait peut-être tout envoyer valser, pour une fois. Il est vrai que cette règle d’or, elle se l’ai mis dans la tête par respect pour son fiancé, mais également depuis sa tentative de suicide : Sidney s’est blessée dans un accident de voiture. Elle en garde des séquelles irréversibles, notamment des cicatrices, et des problèmes à la hanche et au poignet. Elle n’a aucune envie de montrer ça, ni même d’expliquer le pourquoi du comment. Mais ce soir, il semblerait que l’alcool, sans parler de l’avoir dévergondée, a notamment mis tous ces épisodes dramatiques au placard. Il se pourrait alors, dans un élan de câlins romantiques et de baisers fougueux, qu’elle se lâche littéralement. Quelques bouffées de fumée sortaient de sa bouche, et elle le fixa, longuement, une nouvelle fois. Sa barbe contre sa main lui avait fait de l’électricité dans tous le corps. Une impression bizarre qu’elle n’avait pas ressentie depuis longtemps. Elle espérait au moins qu’il l’a ramène chez elle, car en effet, Sisi est venue à pieds, et il semblerait que rester statique soit déjà une épreuve pour elle, alors marcher dans la rue, à minuit le soir, ça semble être une mission compliquée. Bon, a vrai dire, ce qu’elle espérait vraiment, c’est de continuer la soirée à faire plus ample connaissance chez lui, autour d’un verre, dans son salon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the lion and the lamb (sidney)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the lion and the lamb (sidney)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le lion
» Le Roi Lion 2 : L'honneur de la tribu
» Un Lion à la Maison !!
» La blonde et le lion
» Le lion réalisé avec une assiette en carton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Archives rps-
Sauter vers: