AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 the violets mountains have broken the rocks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: the violets mountains have broken the rocks.   Mer 25 Jan - 21:23


little do you know
wright, madilyn
|dailycli /alexandsierra|

─ patronyme complet: madilyn wright. rien de plus simple. c'est tout toi. simple. libre et c'est reparti. même si c'est vrai qu'on t'appelle plus maddy qu'autre chose en fait. ─ âge, date et lieu de naissance: t'es née dans la banlieue de new york. tu l'as jamais quitté en fait. t'aimes ta ville. tu te fiches pas mal de sa réputation parfois bien salée. de sa réputaiton brillante aussi. toi tu connais le vrai new york. pas besoin de dessin selon toi. après tout ça fait vingt-quatre ans que c'est comme ça. c'est pas près de changer. tu le fêtes avec joie tous les ans, le vingt-cinq mai. ça te va toi. ─ métier, études et situation financière: on ne peut pas dire que tu roules sur l'or. les étudiants c'est jamais riche. pourtant t'as les rêves pleins la tête. trop sans doute. alors t'es riche de tes rêves. c'est beau. mais ça remplit pas ton assiette. alors tu combines tes études de littérature avec un petit boulot de serveuse. ça paye pas tellement mais au moins ton loyer est payé et ton prêt étudiant s'amenuit petit à petit. c'est déjà ça en fait. ─ statut civil: t'es libre comme l'air. t'as pas besoin d'attache. t'en veux pas de toute façon. t'es pas faite pour ça. ta seule constance serait lui. ton saveur. le superhéro de ta vie. mais et encore. parce qu'au final il te laisse seule aussi lui. alors qu'importe. t'es aussi bien toute seule. ─ à new-york depuis: toujours. c'est aussi simple que ça. ─ caractère: t'es le feu toi. mais t'es aussi la glace. t'es ce petit oiseau qui sort de sa cage. tu rejettes les barreaux toi. tu pousses les interdits. t'as pas froid aux yeux. la timidité ce n'est pas pour toi. tu l'as trop souvent été. tu te lâches à présent. t'as pas froid aux yeux. tu sais que la vie, il n'y en a qu'une alors t'en profite. t'aimes la fête. t'aimes te sentir infinie. c'est ce que tu fais souvent. on te ramasse parfois à la petite cuillère. mais tu t'en fiches. tu recommences. parce que tu vis. oh que t'aimes vivre. c'est juste le principal pour toi. le plus important. ─ groupe: yankees. ─ avatar choisi: lily collins le petit elfe.


✯ ✯ ✯

t'es fille unique. mais t'es le joyau de tes parents. en fait c'est étrange. parce que sans toi, ils seraient probablement plus ensemble. t'as été leur ciment. mais ça a été ta propre damnation. parce que t'en pouvais plus de les entendre se disputer. encore aujourd'hui. mais à présent ça ne te touche plus. tu profites juste de leur affection et tu les laisses dans leurs délires. ils s'en rendront bien compte un jour. ☆ t'as jamais réellement aimé de ta vie. enfin si. une fois. t'étais réellement amoureuse. comme jamais. ton pauvre petit coeur d'artichaut. t'as adoré ce sentiment. mais on t'a trahi. on t'a prise pour une idiote. alors t'as eu le coeur brisé. t'as rayé l'amour de ta carte. tu trouves ça mieux. ☆ t'aimerais écrire. c'est pour ça tes études de littérature. t'aimerais écrire the roman. t'as commencé. t'en as parlé à personne. mais tu bosses sur ce projet. il te tient vraiment à coeur. t'espères le concrétiser un jour. ☆ t'es une fille de joie. enfin plutôt c'est rare qu'on ne te voit pas sourire. c'est ta marque de fabrique. tu vois toujours le positif. c'est toi qui emmène les gens dans tes délires hilares. t'es un rayon de soleil à toi toute seule. ☆ pourtant tu t'empoisonnes. à vouloir trop vivre tu commences à tomber. tu t'en rends pas compte. mais tes amies si. elles te le disent. toi tu ries. parce que c'est pas une fête alcoolisée qui va te faire du mal. ou une activité qui joue avec le feu. non t'as pas peur de tomber. pourtant c'est bien ce qui est en train de se passer. et tu le vois même pas. c'est triste. ☆ en fait t'as aucun souvenir de votre première rencontre. t'étais assez... dans la nébuleuse en fait. t'étais pas bien. trop bu. encore une soirée étudiante. une amie te ramenait à ton appartement. tu riais. encore et encore. lui il est passé par là. il a bien vu la détresse de ton amie. parce qu'au final, quand t'es ivre, t'es incontrôlable. alors il vous a proposé son aide. ton amie a cru à un violeur. ou un malfaiteur. elle l'a repoussé. mais a fini par accepter. parce qu'elle a vu qu'il était pas méchant. elle a eu raison. il vous a aidées à rentrer. c'est un peu ton sauveur. parce que ce n'est pas la première fois qu'il te sauve d'une situation. une autre fois c'était à cause de mecs trop collants. ton super-héro des temps modernes rien qu'à toi. ☆ tu l'as revu plusieurs fois. mais au final. il repart comme il est apparu. ça te perturbe. tu comprends pas. il t'intrigue. ça t'énerve aussi parfois. parce qu'au final tu l'aimes bien. mais il te repousse. tu le sens. et ça te fait mal. parce que tu l'aimes bien. il y a un truc. il te sauve. certes. mais tu penses à un autre truc plus fort. quoi ? t'en sais trop rien. mais tu le sens. c'est tout. et t'as sans doute raison. parce qu'au final, vous le savez pas. mais vous avez besoin l'un de l'autre. lui, il t'aide à aimer la vivre sans te détruire. et toi tu lui redonnes goût à la vie sans qu'il s'en rende compte. parce qu'au final tu le connais pas réellement. tu ne sais que son prénom. thomas. ☆ t'es habituée à la vie qui bouge. t'es une habituée des fêtes étudiantes. aux risques aussi. tu veux juste t'amuser en fait. mais c'est ça ton problème en fait. tu veux trop vivre. ☆ t'as toujours eu une vie tranquille. une vie banale en fait. tu sais pas tellement ce qui t'as poussé à devenir ainsi. aussi imprudente. en ayant autant besoin d'adrénaline. sans doute ta vie trop tranquille. sans doute ton train-train quotidien qui commençait à t'étouffer. qui sait ? tu sais pas trop. après tout, ta vie est pas si mal. tu t'en sors pas si mal. contrairement à d'autres qui ont déjà vécu des millions de tragédies à ton âge.

‘ welcome to new york ’
« hellooooo woooorld. » tu ris. non en fait t'exploses de rire. c'est pas pareil. tu t'accroches au coup de ton amie. la pauvre, elle plie presque. mais elle tient bon. elle te tient par la taille. parce que tu tangues un peu. t'es joyeuse. trop peut être. tu lèves les bras. tu voudrais accueillir le monde. même si t'as la vision qui se brouille. ou que ça brûle sur tes joues. « calm down, maddy ! » elle rit à moitié. parce qu'au final c'est elle qui trinque. et pis t'as une façon de dire bonjour à tout le monde. t'es une crême quand tu bois trop. c'est presque ce qui lui fait peur. parce que sans elle tu sais pas ce qui aurait pu se passer. elle a bien vu le goujat qui t'a parlé toute la soirée. un vrai jerk. un mec qui voulait te faire boire encore et encore. c'est elle qui t'a stoppé. mais t'étais déjà bien déchirée. pauvre de toi. aucune volonté. juste le gout sucré du plaisir. t'as aucune limite. « oh ! they don't answer me, caroline ! » tu fais la choquée. la fille trop surprise de tant d'impolitesse. après tout qui répondrait à une fille complètement ivre ? mais t'y penses pas. tu te sens tellement bien. c'est moche. et un peu pathétique. mais tu le vois pas en fait. « yeah, i know, i know maddy. » elle soupira. mais tu le vois. tu tournes déjà ton regard autour de vous. à droite. à gauche. la ville est calme à cette heure-ci. deux heures du mat. il n'y a que de rares étudiants rentrant de soirée. comme vous en fait. c'est là où tu le vois. un homme. un grand manteau noir. il marche à vos côtés pour aller vers une direction. il marche vite. toi vu ton taux de gaieté. t'as envie de parler à tout le monde. tu pourrais hurler de joie tiens. « hellooo, i'm maddyyyyy. » il tourne la tête vers toi. tu souris de toutes tes dents. « hello. » simple. efficace. toi ça te met en joie. parce que c'est le seul qui t'a répondu de la soirée. parce que c'est le seul à ne pas t'avoir regardé comme si t'étais une extra-terrestre. ou à te prendre pour un morceau de viande aussi. « maddy, calm down. » elle se tourne vers lui. « sorry, she's just a little bit tired. » fatiguée. c'était plus que ça. t'étais ivre. bourrée même. toi tu fais même pas attention à eux. t'es captivée. par quoi ? par sa barbe. tu sais pas réellement le pourquoi du comment. mais c'est comme ça. elle parait douce. comme ses cheveux. t'as envie de la caresser. tu vois déjà tes mains dedans en fait. et c'est ce que tu fais. tu te fiches pas mal de ce qu'il pourrait penser. tu te postes juste devant lui. bien trop rapide pour la pauvre caroline. et tu mets tes mains sur son visage. « maddy ! » elle semble mal à l'aise. toi t'es contente. « it's so fluffyyy. » tu souris comme une idiote. l'homme semble surpris lui par contre. normal. « i'm sorry, she's just... » elle tente de te détacher. seulement t'es déjà pas très stable de base. mais avec l'alcool c'est encore pire. tu manques de tomber. en fait non. tu tombes sur les fesses. pouf. comme ça. tu te mets à exploser de rire. même pas mal. « oh god. » elle dit juste. « need some help ? » il finit par dire. il semble voir la désespérance de la situation sans doute. « oh no, it's okay. our appartment is near from here. » elle répond. après tout. elle a toujours été trop méfiance. c'est peut être un violeur qui sait ? il doit le sentir. parce qu'il sourit. « don't worry, i don't want to kidnap you or everything else like this. it's not really my business. » il tente de faire de l'humour. de détendre l'atmosphère en fait. il a pas tord. caroline, elle doit un peu l'admettre. parce qu'elle te voit déjà tomber dans les escaliers malgré sa vigilance. il y en a beaucoup pour aller à ton appartement. alors elle finit par soupirer. elle cède. « promise me you don't kill us in a corner. » il rit alors. alors que toi t'es toujours par terre à t'extasier sur ton pantalon. « promised. by the way, i'm thomas. » caroline hoche doucement la tête. « caroline. and... maddy here. » et pis ils se concentrent sur toi. ils t'aident à te relever. tant bien que mal. mais ça va. toi tu t'accroches à eux. enfin surtout à lui. il passe une main sur ta taille. te maintient. parce qu'à la prochaine marche tu vas surement encore t'écrouler. pauvre de toi. t'aurais pas du boire autant. mais c'est plus fort que toi. t'as pas eu conscience. tu t'es juste amusée et t'as bu ça comme du petit lait. grave erreur. c'est bien dommage. parce que cette soirée. elle restera comme un rêve. un souvenir nébuleux. des brides de phrases sans rien. tu te rappelleras à peine de son prénom. juste son visage. c'est bien triste. enfin.

« oh god. i'll never drink again. never again. » t'as le mal de crâne. celui bien carabiné. ça se voit à ta tête. c'est à peine sur la lumière ambiante ne te tape pas sur le système. tu tournes ta cuillère dans ton verre de doliprane. elle, elle rit. elle peut. « you always say that. and you always do it again. so.. don't make promises you can keep. it would be so disappointed for yourself. » elle s'assoit en face de toi avec un bon bol de café. et un croissant. toi ça ne te donne même pas envie. en fait. rien qu'à voir la viennoiserie t'as envie de vomir. c'est comme ça. « next time. just try to drink just a little less. one or two drinks. » elle rajoute. elle a pas tort. toi tu sais pas trop. en fait tu sais pas tellement comment t'as fini dans cet état-là. « i don't know. you know, yesterday, i had so much fun that i didn't really realize what i did. » tu fais la moue. t'es désespérante en fait. t'as envie de vomir aussi. caroline, elle. elle ose les épaules. « it's also this boy's fault. » tu ne comprends pas. « you don't remember ? such a jerk. he insisted that you take another drink, you refused. before finally giving in. He didn't let go. » tu la connais cette tête. celle de la maman pas contente. celle qui réprimande une enfant ayant fait une bêtise. tu te souviens de lui. c'est vrai. il était idiot. tu peux pas le nier. mais t'avais laché prise. comme à chaque fois. ça t'avait fait du bien. t'aimais cette sensation. en fait t'avais pas aimé rester avec lui personnellement. t'avais vu aimer le fait de pouvoir ressentir toutes ces possibilités. oui c'était ça. tu le comprenais maintenant. tu passes une main dans tes cheveux courts. « to conclude. what a night. » tu conclues. ouais. quelle nuit. et pis tu te souviens d'un truc. tu désignes le canapé où t'as posé l'objet. « you know where this hat comes from ? i found it on the floor of my bedroom. » tu dis. caroline elle a un petit sourire, elle. elle mange un bout de son croissant. toi tu veux comprendre. parce que tu vois pas à quoi elle peut penser. ce chapeau tu t'en souviens pas. mais alors vraiment pas. c'est comme une nébuleuse dans ta tête. « it's thomas' hat. » elle te répond. tu comprends encore moins en fait. « it was a guy who helped me to guide you to our appartment. really polite and kind. » elle fait mine de réfléchir. toi t'as les gros yeux. « you let a stranger bring us at home ? » tu la connais. elle est terriblement méfiante. rationnelle aussi. tout l'inverse de toi en fait. « he seemed having good intentions. so yes. and i was right. you are always in life. » elle te raille. toi tu finis par lever les yeux au ciel. « and believe me, you looooooved him. you touch his beard. you call it fluffy. » là tu tombes de haut. « i did what ... ? » caroline éclate de rire. t'as des souvenirs qui remontent à la surface. mais c'est loin d'être probant. voire pas du tout. t'as des flashs. mais rien de concret. rien qui pourrait réellement te guider dans cette histoire. « oh don't worry. he took it really kindly. he's probablement older than us. or he is really older in fact. » en plus. t'as honte. vraiment. « but he was cute. you seemed completely in love. » elle rit. elle a le ton de la rigolade. oh la la. s'il y avait un trou de souris, tu t'y serais jetée corps et âme. vraiment. c'était beaucoup trop embarrassant. dégradant aussi. « oh god. » tu mets tes mains sur ton visage. t'es dépitée. les ravages de l'alcool. de l'euphorie aussi. encore une soirée comme ça. enfin hier t'y a été fort. tu te souviens même plus de lui. thomas. son prénom te dit quelque chose. mais c'est comme si ton cerveau ne voulait pas se rappeler. pourtant t'as senti un truc. quoi t'en sais trop rien. mais un truc. sans doute un restant d'hier. qui sait ? de toute façon tu ne le croiseras surement jamais. enfin c'est ce que tu crois.

× × ×

pseudo|prénom: marie.
âge|pays: 19 ans, france.
fréquence de connexion: 5/7.
personnage: tout inventé.
dernier commentaire:  


Dernière édition par Madilyn Wright le Ven 27 Jan - 23:50, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1439
pseudo : Jessica (Lovee)
face, © : Holland Roden + abisror (avatar)
double compte : Cole, Nyle, Merri et Lisa
âge : 25 ans
statut : célibataire
métiers/études : étudiante

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: Oui

MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Mer 25 Jan - 21:28

Bienvenue parmi nous I love you

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Mer 25 Jan - 21:50

LILY OMFG ELLE EST MAGNIFIQUE **

Bienvenue ici :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Mer 25 Jan - 22:50

Lily la magnifique, et ce pseudo parfait, j'adore
Bienvenue parmi nous, n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Jeu 26 Jan - 0:03

oh merci à vous trois, c'est adorable.
d'ailleurs si vous recherchez des liens, je prête ma maddy sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
☁ chasing roller coasters
avatar

messages : 338
pseudo : vespertine (nawal)
face, © : eka darville, ©January Blues
double compte : jedediah, dallon, neelam, remi.
âge : twenty six yo.
statut : single.
métiers/études : KREA-TION's pianist.
logement : a flat in brooklyn north.

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: open ♡ (alicja, krea-tion)

MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Jeu 26 Jan - 14:16

bienvenue
tu fais un super choix avec Lily
moi je veux un lien avec un de mes trois persos

_________________
through my rise and fall
you looking at me but I'm lookin through you, I see the blood in your eyes, I see the love in disguise, I see the pain hidden in your pride, I see you're not satisfied. and I dont see nobody else, I see myself @lilwayne ≈ mirror › alaska.

foster bidule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecityisyourdate.forumactif.org/t1573-only-plugged-in-to
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Jeu 26 Jan - 15:37

Bienvenue sur le forum ma belle
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 432
pseudo : .gasoline / Mégane
face, © : clarke ©rivendell (avatar) - dia89 (ship) marc levy (quote)
double compte : freya braxton (dianna agron)
âge : vingt sept ans
statut : elle préfère éviter que son coeur fragile ne soit brisé mais ressent des sentiments pour son chef d'orchestre ténébreux
métiers/études : professeur de violon pour les enfants, elle joue également dans un orchestre.
logement : April réside dans un petit appartement à la décoration vintage, dans Broadway
guilty pleasures : le violon ◊ le piano ◊ le chocolat ◊ les moments passés avec Jed ◊ le jus d'orange ◊ la vie

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: 1/3 (jedediah, maebh)

MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Jeu 26 Jan - 19:46

Elle est trop belle !
Bienvenue par ici. I love you I love you

_________________

Je t'ai cherché, partout même ailleurs. Je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. Même sans toi, je ne serai plus jamais seule. Puisque tu existes quelque part... ☆


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Ven 27 Jan - 23:51

merci à toous pour votre accueil.
roman, ça sera avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Sam 28 Jan - 13:44

collins !!! elle est tellement magnifique cette fille, et le pseudo lui colle vraiment bien au visage !
bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1439
pseudo : Jessica (Lovee)
face, © : Holland Roden + abisror (avatar)
double compte : Cole, Nyle, Merri et Lisa
âge : 25 ans
statut : célibataire
métiers/études : étudiante

- me and the city
carnet d'adresses:
disponibilité rp: Oui

MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Sam 28 Jan - 15:43

Tu es validée, bon jeu I love you

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   Sam 28 Jan - 17:19

merci à toi. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the violets mountains have broken the rocks.   

Revenir en haut Aller en bas
 
the violets mountains have broken the rocks.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « We are broken, we can't fix it there's no cure for our condition, desperate eyes are staring at me, should be hopeless but we're happy.. »
» (F/LIBRE) OONA CHAPLIN ∞ we're not broken just bent.
» le jeu broken mirror
» (F) SERINDA SWAN ▬ you're gonna see my heart broken into pieces
» (F/LIBRE) LANA PARRILLA ๑ we're broken

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NO WORK ALL PLAY :: Nouvelle version :: Les présentations-
Sauter vers: